News

Archives médicales

Actualités sanitaires
dans le monde

Decembre 2015 Actualités sanitaires
Novembre 2015 actualités sanitaires
Octobre 2015 Actualités sanitaires
Septembre 2015 Actualités Sanitaires
Juin 2015 Actualités sanitaires
Mai 2015 Actualités sanitaires
Avril 2015
Mars 2015
Février 2015
Janvier 2015
Decembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
septembre 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Juin 2011
Mai 2011
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Décembre 2010
Novembre 2010
Octobre 2010
Septembre 2010
Juin 2010
Mai 2010
Avril 2010
Mars 2010
Février 2010
Janvier 2010
Décembre 2009
Novembre 2009
Octobre 2009
Septembre 2009
Juin 2009
Mai 2009
Avril 2009
Mars 2009
Février 2009
Janvier 2009
Décembre 2008
Novembre 2008
Octobre 2008
Septembre 2008
Juin 2008
Mai 2008
Avril 2008
Mars 2008
Février 2008
Janvier 2008
Décembre 2007
Novembre 2007
Octobre 2007
Septembre 2007
Juin 2007
Mai 2007
Avril 2007
Mars 2007
Février 2007
Janvier 2007
Décembre 2006
Novembre 2006
Octobre 2006
Septembre 2006
Juin 2006
Mai 2006
Avril 2006
Mars 2006
Février 2006
Janvier 2006
Décembre 2005
Novembre 2005
Octobre 2005
Septembre 2005
Juin 2005
Mai 2005
Avril 2005
Mars 2005
Février 2005
Janvier 2005
Décembre 2004
Novembre 2004
Octobre 2004
Septembre 2004
Juin 2004
Mai 2004
Avril 2004
Mars 2004
Février 2004
Janvier 2004
Décembre 2003
Novembre 2003
Octobre 2003
Septembre 2003
Juin 2003
Mai 2003
Avril 2003
Mars 2003
Février 2003 (2)
Février 2003
Janvier 2003 (2)
Janvier 2003
Décembre 2002
Novembre 2002
Octobre 2002
Septembre 2002
Juin 2002
Mai 2002
Avril 2002
Mars 2002
Février 2002 (2)
Février 2002
Janvier 2002 (2)
Janvier 2002
Décembre 2001
Novembre 2001
Octobre 2001
Septembre 2001
Juin 2001
Mai 2001
Avril 2001
Mars 2001
Février 2001
Janvier 2001
Décembre 2000
Novembre 2000
Octobre 2000
Septembre 2000
Juin 2000
Mai 2000
Avril 2000
Mars 2000
Février 2000
Janvier 2000
Décembre 1999
Novembre 1999
Octobre 1999
Septembre 1999
Juin 1999
Mai 1999
Avril 1999
Mars 1999
Février 1999
Janvier 1999
Décembre 1998
Novembre 1998
Octobre 1998
Septembre 1998
Juin 1998
Mai 1998
Avril 1998
Mars 1998
Février 1998
Janvier 1998
Décembre 1997
Novembre 1997
Octobre 1997
Juillet 1997
Juin 1997

Flash
épidémies

Septembre 2015 Flash Epidémies
Juin 2015 Flash épidémies
Mai 2015 Flash-épidemies
Avril 2015
Mars 2015
Févier 2015
Janvier 2015
Decembre 2014
Novembre 2014
Octobre 2014
septembre 2014
Juin 2014
Mai 2014
Avril 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
Janvier 2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Septembre 2011
Juin 2011
Juin 2011
Mai 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Novembre 2010
Octobre 2010
Septembre 2010
Juin 2010
Mai 2010
Avril 2010
Mars 2010
Février 2010
Janvier 2010
Décembre 2009
Octobre 2009
Septembre 2009
Juin 2009
Mai 2009
Avril 2009
Mars 2009
Février 2009
Janvier 2009
Décembre 2008
Novembre 2008
Octobre 2008
Septembre 2008
Juin 2008

Actualités
scientifiques

Novembre 2015 actualites scientifiques
Octobre 2015 Actualités scientifiques
Septembre 2015 Actualités Scientifiques
Juin 2015 Actualités scientifiques
Mai 2015 Actualités scientifiques
Avril 2015
Mars 2015
Février 2015
Janvier 2015
septembre 2014
Mai 2014
Mars 2014
Février 2014
Janvier 2014
Décembre 2013
Novembre 2013
Octobre 2013
Septembre 2013
Juin 2013
Mai 2013
Avril 2013
Mars 2013
Février 2013
janvier2013
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Juin 2011
Juin 2011
Mai 2011
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Décembre 2010
Novembre 2010
octobre2010
Septembre 2010
Juin 2010
Mai 2010
Avril 2010
Mars 2010
Février 2010
Janvier 2010
Décembre 2009
Novembre 2009
Octobre 2009
Septembre 2009
Juin 2009
Mai 2009
Avril 2009
Mars 2009
Février 2009
Janvier 2009
Décembre 2008
Novembre 2008
Octobre 2008
Septembre 2008
Juin 2008
Mai 2008
Avril 2008
Mars 2008
Février 2008
Janvier 2008
Décembre 2007
Novembre 2007
Octobre 2007
Septembre 2007
Juin 2007
Mai 2007
Avril 2007
Mars 2007
Février 2007
Janvier 2007
Décembre 2006
Novembre 2006
Octobre 2006
Septembre 2006
Juin 2006
Mai 2006
Avril 2006
Mars 2006
Février 2006
Janvier 2006
Décembre 2005
Novembre 2005
Octobre 2005
Septembre 2005
Juin 2005
Mai 2005
Avril 2005
Mars 2005
Février 2005
Janvier 2005
Décembre 2004
Novembre 2004
Octobre 2004
Septembre 2004
Juin 2004
Mai 2004
Avril 2004
Mars 2004
Février 2004
Janvier 2004
Décembre 2003
Novembre 2003
Octobre 2003
Septembre 2003
Juin 2003
Mai 2003
Avril 2003
Mars 2003
Février 2003 (2)
Février 2003
Janvier 2003
Décembre 2002
Novembre 2002
Octobre 2002
Septembre 2002
Juin 2002
Mai 2002
Avril 2002
Mars 2002
Février 2002 (2)
Février 2002 (2)
Février 2002
Janvier 2002 (2)
Janvier 2002
Décembre 2001
Novembre 2001
Octobre 2001
Septembre 2001
Juin 2001
Mai 2001
Avril 2001
Mars 2001
Février 2001
Janvier 2001
Décembre 2000
Novembre 2000
Octobre 2000
Septembre 2000
Juin 2000
Mai 2000
Avril 2000
Mars 2000
Février 2000
Janvier 2000
Décembre 1999
Novembre 1999
Octobre 1999
Septembre 1999
Juin 1999
Juin 1999
Juin 1999
Mai 1999
Avril 1999
Mars 1999
Février 1999
Janvier 1999
Décembre 1998
Novembre 1998
Octobre 1998
Septembre 1998
Juin 1998
Juin 1998
Juin 1998
Mai 1998
Avril 1998
Mars 1998
Février 1998
Janvier 1998
Décembre 1997
Novembre 1997
Octobre 1997
Juillet 1997
Juin 1997
Juin 1997
Juin 1997

Gestion du site

Le site www.sante-voyages.com comprend trois fonctionnalités en permanence enrichies, toutes d’accès gratuit. Espaces d’informations santé pour les voyageurs internationaux.

Les épidémies en cours dans le monde (rubrique réactualisée tous les 15 jours).
Liste actualisée et coordonnées des Centres de Vaccinations Internationales et de Conseils aux Voyageurs.
Rubriques simples et claires pour le voyageur pressé: par exemple "quels vaccins pour quels pays", "les maladies et leurs parades" Rubriques plus informatives, voire formatrices: par exemple "Conseils aux voyageurs tropicaux", véritable livre de référence, ou nos "fiches pays", très complètes.
Recommandations et textes officiels sur les maladies des voyageurs et leur prévention, émanant des autorités sanitaires françaises et internationales (Organisation Mondiale de la Santé).
Liens et Services pratiques pour les voyageurs internationaux: climatologie mondiale en temps réel, cours des monnaies, fuseaux horaires... Les informations fournies sur le site sante-voyages.com sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.

Espace d’informations pour les médecins

Accès libre, sans enregistrement
Fiches médicales pratiques: maladies des voyages, risques et situations
Services hospitaliers et hospitalo-universitaires spécialisés
Liens et services utiles au médecin
Et bien d’autres rubriques et fonctionnalités créées en permanence...

Confidentialité

La collecte, le traitement et l’utilisation des données personnelles à indiquer sur les formulaires d’inscriptions sur sante-voyages.com ne sont effectués qu’à des fins justifiant et permettant l’application de nos services. Elles ne sont et ne seront jamais cédées à tierce partie.

Informations médico-légales

Nos avis, issus de notre compétence et de notre expérience en médecine des voyages, ne sauraient en aucun cas remplacer une consultation médicale. Quels que soient les détails fournis par le patient voyageur et la volonté d’aider de nos médecins, rien ne remplacera le dialogue singulier, l’ inspection, la palpation, l’auscultation du praticien et bien sûr les examens para-cliniques qu’il serait susceptible de prescrire, pour prendre en charge au mieux votre cas clinique particulier.

Nous respectons toutes les règles de la charte internationale Hon, à savoir :
1. Tout avis médical fourni sur le site sera donné uniquement par du personnel spécialisé (diplômé) du domaine médical et des professionnels qualifiés, à moins qu’une déclaration explicite ne précise que certains avis proviennent de personnes ou d’organisations non médicales.
2. L’information diffusée sur le site est destinée à encourager, et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin.
3. Les informations personnelles concernant les patients et les visiteurs d’un site médical, y compris leur identité, sont confidentielles. Le responsable du site s’engage sur l’honneur à respecter les conditions légales de confidentialité des informations médicales applicables dans le pays dans lequel le serveur (ainsi que les éventuels sites-miroir) est situé.
4. La source des données diffusées sur le site est explicitement citée avec, si possible, un hyperlien vers cette source. La date de la dernière modification doit apparaître clairement sur la page Web (par exemple en bas de chaque page).
5.Toute affirmation relative au bénéfice ou à la performance d’un traitement donné, d’un produit ou d’un service commercial, sera associée à des éléments de preuve appropriés et pondérés selon le principe 4 ci-dessus.
6. Les créateurs du site s’efforceront de fournir l’information de la façon la plus claire possible, et fourniront une adresse de contact pour les utilisateurs qui désireraient obtenir des détails ou du soutien. Cette adresse (e-mail) doit être clairement affichée sur les pages du site.
7. Le support d’un site doit être clairement identifié, y compris les identités d’organisation commerciales et non commerciales qui contribuent au financement, services ou matériel du site.
8. Si la publicité est une source de revenu du site, cela sera clairement établi. Le propriétaire du site fournira une brève description de la règle publicitaire adoptée. Tout apport promotionnel ou publicitaire sera présenté à l’utilisateur de façon claire afin de le différencier de l’apport uniquement créé par l’institution gérant le site.

Publicité

Les bannières figurant sur notre site ne sont pas source de rémunération pour Astrium, elles sont uniquement destinées à l'information et aux services utiles pour les visiteurs.

Les bannières suivantes ne sont que des échanges de liens et ne produisent aucune rémunération :
http://infotravel.fr/
http://www.deplacementspros.com/
http://www.carnet-sante.com/telechargement-gratuit.html
http://www.accespro-visas.fr/1.aspx
http://www.urgence-pratique.com/
http://www.jim.fr/
http://www.planet-voyage.com/
http://blog.thomascook.fr/2009/05/voyage-sante/
http://www.voyailes.fr/
http://www.voyagesbaroude.com/

Les bannières suivantes sont citées à titre d'information utiles, ne font pas l'objet de réciprocité de liens et ne produisent aucune rémunération :
http://www.infotrafic.com/route.php?region=FRANC
http://www.spmsd.fr/
http://www.dawan.fr/formations/

La bannière suivante est celle de l'un de nos fournisseurs mais ne produit aucune rémunération ni marge arrière, elle n'est destinée qu'à faire connaitre le produit disponible sur notre boutique, il s'agit donc d'une bannière commerciale interne qui pour autant fait lien de réciprocité mais donne également la liste d'autres distributeurs :
http://www.n300.fr/www.N300.fr/N300.html

Une boutique en ligne sécurisée de produits à destination des voyageurs

Tous les produits utiles, indispensables voire vitaux pour les voyageurs internationaux en vente en ligne.
Livraison colissimo expert sur l’ensemble de la France (48 - 72 heures), la CEE et tous les pays couverts par ce service.
Egalement expéditions en Chronopost sur toutes les destinations mondiales.
Nos prestations sont particulièrement adaptées aux voyageurs internationaux souvent pressés.
Astrium adhère à toutes les Bonnes Pratiques de la Vente par Correspondance.

Financement

Le site Santé-voyages est fincancé en totalité par la société Astrium dont les ressources proviennent exclusivement de sa partie "boutique".

NOTRE MANIFESTE SANTE-VOYAGE

Les grandes civilisations furent - et demeurent - celles dont les individus voyageaient et/ou accueillaient des voyageurs. La Grèce antique en est l’archétype. A l’opposé, l’enclavement, le renfermement d’un peuple sur lui-même est synonyme d’un développement stagnant dans le meilleur des cas, de la condamnation à la disparition de sa civilisation dans le pire.

Ce qui est vrai pour un peuple l’est aussi, médicalement, pour chaque individu. La sédentarité est un facteur de risque cardio-vasculaire bien connu. Mieux : diverses études scientifiques récentes démontrent que le voyage est bénéfique pour l’état de santé, au sens de la définition de ce terme par l’Organisation mondiale de la Santé : état de bien-être physique, mental et social.

La médecine des voyages est une discipline récente, née il y a une trentaine d’années, en intense développement depuis une dizaine d’années. Revenons en arrière.

En 1866, David Livingstone, perdu, s’est réfugié à Ujiji, sur les bords du lac Tanganika, où Henri Morton Stanley le retrouvera. Grande aventure connue de tous: Livingstone est un héros, une légende, et c’est bien ainsi. Mais à ce moment, deux terribles épidémies s’abattaient sur l’Europe : la peste et le choléra. Peut-être Livingstone a-t-il échappé à cette mort infectieuse autochtone en ayant quitté l’Europe pour rechercher les sources du Nil !

La conclusion de ce propos iconoclaste, qui n’enlève rien à la bravoure de ce confrère, est la suivante : compte tenu des conditions sanitaires européennes d’autrefois, d’une médecine dénuée d’efficacité préventive, le voyageur exotique partait sans consulter qui que ce soit. On imagine le désarroi d’un officier de santé comme M. Bovary si un de ses patients l’avait consulté en vue d’un voyage tropical !

Il y a encore trente ans, de quoi disposions nous ? D’un vaccin contre le choléra, qui ne prouva jamais son efficacité contrairement à ses effets secondaires. D’un vaccin contre la peste qui connut le même abandon pour les mêmes raisons. D’un vaccin contre les fièvres typhoïde et paratyphoïdes, peut-être utile en santé publique, mais surtout connu en santé individuelle pour son caractère réactogène que les conscrits du siècle dernier n’ont pas oublié. Seules valeurs sûres de l’époque :
- le vaccin contre la fièvre jaune
- la chloroquine, antipaludique efficace s’il était prescrit et pris correctement. Encore eût-il fallu savoir où et quand sévissait le paludisme...

Aujourd’hui, tout a bien changé : notre arsenal préventif est considérable et s’enrichit chaque jour un peu plus.

On dispose, grâce à l’internet, d’une connaissance précise et quasi instantanée des maladies qui sévissent, émergent, réémergent dans le monde entier. Un simple clic sur une site notre site et l’information validée sur l’ensemble des risques mondiaux en cours s’affiche.

On dispose aussi :

-
de vaccins, pour la plupart extrêmement efficaces et aux effets indésirables minimes, contre 26 maladies infectieuses ! Coqueluche, diphtérie, encéphalite japonaise, encéphalite à tiques, fièvre jaune, grippe, haemophilus b, hépatite A, hépatite B, leptospirose, méningite C glycuroconjuguée, méningites A+C, méningites ACYW135, oreillons, papillomavirus, pneumococcie, poliomyélite, rage, rotavirus, rougeole, rubéole, tétanos, typhoïde, varicelle, zona !

-
de nombreux antipaludiques préventifs, dont certains sont en avance sur la résistance qui émerge en permanence dans plusieurs zones du monde : chloroquine, chloroquine + proguanil, méfloquine, atovaquone + proguanil, doxycycline; un voyageur peut à ce jour partir en toute tranquillité vis-à-vis du paludisme s’il prend correctement le médicament prescrit, en association avec les mesures visant à éviter les piqûres de moustiques.

-
de toute une panoplie de matériels et produits permettant de prévenir les piqûres d’arthropodes: DEET, citradiol, agent 35-35, perméthrine... en application cutanée ou en imprégnation des moustiquaires et vêtements.

- de procédés extrêmement efficaces pour sécuriser l’eau pour le voyageur : ultrafiltration microbienne, ions argent, ions argent et chlore...
... arrêtons-là la liste qui va devenir lassante.

Ne parlons même pas de nos possibilités actuelles de traitements curatifs. Parlons plutôt de la mortalité et de la morbidité liée aux voyages exotiques d’Européens. Elle est aujourd’hui négligeable en ce qui concerne les causes spécifiques, infectieuses tropicales en particulier. Toutes les statistiques des compagnies d’assistances sont concordantes:

- première cause d’intervention et de rapatriement: les accidents, la traumatologie

- deuxième cause: les accidents vasculaires (cardiaques, cérébraux...) ; rien n’indique que le voyage porte une quelconque responsabilité dans ces affections qui auraient pu survenir (et surviennent de fait) au domicile du sujet

- ce n’est qu’en sixième position qu’apparaissent les maladies infectieuses spécifiques liées au voyage exotique: paludisme, dengue etc ; encore faut-il préciser que, dans l’immense majorité des cas, l’origine en est un défaut d’observance des mesures de prévention ou une absence d’information ; sur plusieurs millions de voyageurs tropicaux partis chaque année de France, plus de 5.000 reviennent avec un paludisme ; mais dans la quasi totalité des cas, il s’agit d’absence de consultation médicale préalable ou de prescriptions non suivies (en particulier de la part de migrants africains - 85% - insouciants et/ou impécunieux).

Longtemps, et c’est tout à leur honneur, les médecins se sont fait du souci lorsque leurs patients s’éloignaient de leur cabinet. Monter à Paris était une expédition volontiers déconseillée par le corps médical. Puis arriva, comme dénué de raison, ce patient sous insuline qui voulait aller passer ses vacances sur la Costa Brava. Plus récemment ce patient sidéen qui souhaitait retrouver ses amis à Hammamet ; cet insuffisant coronaire hypertendu qui veut aller voir son fils en poste à Kuala Lumpur...
Aujourd’hui la donne a changé. N’importe quel endroit du monde est accessible en moins de 24 heures ! Un avion sanitaire est capable de faire une thrombolyse bien mieux que l’hôpital local d’une ville moyenne du Massif Central ou de Bretagne ! Tous les aéronefs des grandes compagnies sont reliés au Samu de Paris pour la France, à des structures également hautement spécialisées de chaque pays d’immatriculation. Une intervention chirurgicale spécialisée peut être pilotée à distance à New Delhi par le chirurgien français qui suit son patient.

NON ! Il n’est plus question de restreindre les déplacements dans notre grand village mondial. Le diabétique insulino-dépendant, sidéen et insuffisant rénal peut aujourd’hui, techniquement, voyager en sécurité lorsque lui-même et la médecine veulent bien s’en donner les moyens. Avec ses 120 Centres de Vaccinations internationales et de Conseils aux Voyageurs, dont la plupart bénéficient du plateau technique et humain des grands hôpitaux, la France et la plupart des pays européens ont désormais ces moyens.

La médecine des voyages a désormais les moyens d’être un allié objectif des voyagistes, pour le plus grand bien des voyageurs.

Le risque est le produit de l’ignorance par le hasard. Les médecins sont en mesure, mieux que jamais dans l’histoire de la médecine, de dissiper cette ignorance et de faire de la prévention un réflexe comportemental du voyageur de demain. Restera donc le hasard, qui fait le charme des voyages...

Dr. Alain Fisch
Directeur de la rédaction


Mentions légales

Le site www.astrium.com ainsi que tous ses composants sont la propriété de Astrium au capital de 8000 € (Fondée en 1989) Immatriculée sous le N° 320 303 357 00042 au registre du commerce et des sociétés de Paris, dont le siège social est situé: 83 avenue d’Italie 75 - 013 Paris- France. N° TVA: FR 50 320 303 357, Code APE: 4649Z, Tel: - 01 45 86 41 91, dont le représentant légal est Mr Philippe Laplante

Le simple fait d'accéder au site implique que vous acceptiez sans réserve les termes et conditions définies ci-dessous. Si vous n'entendez pas souscrire à ces conditions, veuillez interrompre votre consultation de cette page et des pages du site.

Astrium se réserve le droit de modifier à tout instant les présentes. Il vous est donc conseillé de consulter régulièrement la dernière version en vigueur.

Directeur de la publication

Le directeur de la publication du site www.astrium.com est Mr Philippe Laplante.

Engagement pris par le site

Le contenu du site respecte les lois en vigueur et notamment:
La loi sur la liberté de la presse de sorte qu'aucun écrit, image ou son à caractère diffamatoire, raciste ou révisionniste ne sera mis en ligne; Conformément à l'article 227-24 du Code pénal relatif à la protection des mineurs, aucun message à caractère violent, pornographique ou portant gravement atteinte à la dignité humaine susceptible d'être vu ou perçu par un mineur ne sera mis en ligne.
Aucune reproduction d'une oeuvre protégée ou d'une marque sans l'accord de son auteur, de ses ayants droit ou de son titulaire ne sera mise en ligne.
Conformément à la loi LCEN en date du 22 juin 2004 et au Décret n° 2007-1527 du 24 octobre 2007 relatif au droit de réponse applicable aux services de communication au public en ligne et pris pour l'application du IV de l'article 6 de cette loi, un droit de réponse est ouvert à toute personne nommée ou désignée sur le site. La demande doit être faite au directeur de publication suite à la mise à disposition du public du message justifiant cette demande. Cette insertion est gratuite et se fera dans un délai de trois jours de la réception de la demande; elle est limitée à la longueur du message qui l'a provoquée ou, lorsque celui-ci ne se présente pas sous une forme alphanumérique, à celle de sa transcription sous forme d'un texte. La réponse ne peut pas être supérieure à 200 lignes.

Loi informatique, fichiers et libertés et protection des données personnelles sur le site de www.astrium.com :

Les utilisateurs du site sont tenus de respecter les dispositions de la loi informatique, fichiers et libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée et, d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes.

Limitation de responsabilité

Astrium ne pourra être tenu pour responsable de tout dommage direct et/ou indirect résultant de l'utilisation faite par le client du site et/ou de toute information qu'il contient ainsi que de toute coupure d'accès aux services du site www.astrium.com .

Le site www.astrium.com peut renvoyer l'utilisateur à d'autres sites Internet par le biais de liens hypertexte. Ces liens ont été insérés dans le site www.astrium.com avec l'autorisation des titulaires des sites liés. En tout état de cause, Astrium ne saurait être responsable du contenu de ces sites, lesquels relèvent de l'entière responsabilité de leurs titulaires. Si In utilisateur souhaite insérer un lien hypertexte sur son propre site Internet renvoyant vers le site www.astrium.com , il devra au préalable obtenir l’autorisation écrite de Astrium.
Certains dangers sont inhérents à l'utilisation de l'internet et l'utilisateur est mis en garde quant à la nécessité de prendre en compte les risques potentiels (toute infection par virus d'ordinateur, tout bogue, tout ralentissement, etc.) avant de procéder à la consultation du site www.astrium.com.

Fournisseur d'hébergement

La société OVH, SAS au capital de 10.000.000 €, RCS Roubaix – Tourcoing : 424 761 419 00045, Code APE : 6202A, N° TVA : FR 22 424 761 419 dont le siège social est :
2 rue Kellermann – 59100 Roubaix – France, assure l’hébergement sur serveur dédié du site www.astrium.com .

Droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données

Les utilisateurs disposent d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données les concernant conformément à ce qu'énoncent les articles 39 et 40 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004. Pour l'exercer, vous pouvez vous adresser directement à Astrium par courriel à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par courrier adressé à Astrium 83 avenue d’Italie, 75 - 013 Paris en précisant « Service Gestion des données personnelles ».

Les messages envoyés sur le réseau internet peuvent être interceptés.
Ne divulguez pas d'informations personnelles sensibles. Si vous souhaitez nous communiquer des informations confidentielles, nous vous conseillons d'utiliser la voie postale.

Propriété intellectuelle et droit d'auteur – copyright

Le contenu de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.
Astrium se réserve tous les droits patrimoniaux et moraux liés aux documents de ce site. Ainsi, tous les droits de reproduction, sur supports électroniques ou papiers, sont-lis réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et/ou photographiques.
Les visiteurs du site internet www.astrium.com s'interdisent la collecte, la captation, la déformation ou l'utilisation, des informations auxquelles ils ont accès.
Astrium poursuivra en justice toute tentative de détournement des documentations du site.

Contact

Contactez-nous pour toutes informations sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . En vous remerciant de l'intérêt que vous portez à notre site.

Utilisation des cookies

Astrium vous informe que le site internet www.astrium.com utilise des cookies.
Nous souhaitons implanter un cookie dans votre ordinateur. Un cookie ne nous permet pas de vous identifier; en revanche, il enregistre des informations relatives à la navigation de votre ordinateur sur notre site (les pages que vous avez consultées, la date et l'heure de la consultation, etc.) que nous pourrons lire lors de vos visites ultérieures.
Nous vous informons que vous pouvez vous opposer à l'enregistrement de cookies en configurant votre navigateur.

Astrium se réserve tous les droits patrimoniaux et moraux liés aux documents de ce site. Ainsi, tous les droits de reproduction, sur supports électroniques ou papiers, sont-lis réservés, y compris pour les documents téléchargeables et les représentations iconographiques et/ou photographiques.
Les visiteurs du site internet www.astrium.com s'interdisent la collecte, la captation, la déformation ou l'utilisation, des informations auxquelles ils ont accès.
Astrium poursuivra en justice toute tentative de détournement des documentations du site.

Vente de produits en ligne et CGV

Le simple fait d'accéder au site implique que vous acceptiez sans réserve les termes et conditions définies notamment les conditions générales de vente (veuillez vous y reporter avant toute commande). Si vous n'entendez pas souscrire à ces conditions, veuillez interrompre votre consultation de cette page et des pages du site.

Traitement automatisé des données personnelles sur notre site.

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 modifiée par la loi du 6 août 2004 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, ainsi que son décret d'application du 17 juillet 1978 et à l'article 43 de la loi du 30 septembre 1986 modifiée, le site a fait l'objet d'une déclaration auprès de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL). Le responsable du traitement est Mr Philippe Laplante. Les données personnelles collectées sont destinées à fournir à l'utilisateur les produits et services proposés par ce site et ne seront pas utilisées à des fins non prévues par les présentes mentions légales et par le site. A cette fin toutes les réponses demandées sont strictement nécessaires à la fourniture du produit ou service concerné. En cas de réponse incomplète ou d'absence d'une réponse, l'utilisateur s'expose à ne pas se voir fourni le produit ou service sollicité. Les messages électroniques et données nominatives envoyés à Astrium sont conservés pendant une durée nécessaire à la fourniture du service ou produit demandé. En tout état de cause, cette durée ne pourra excéder une période de un an.

Non cession du fichier client

Astrium, est seul destinataire des données personnelles et ne procédera pas à la cession de son fichier client.

Respect du code de déontologie de vente en ligne

Astrium s'engage à respecter le code de déontologie des professionnels de la vente à distance signé à Paris le 8 décembre 1993.

Ressources et financements

La Société Astrium est indépendante, ne comprend aucune participation d’investisseurs, ne perçoit aucune subvention d’intervenants publics ou privés, ne perçoit aucun revenu publicitaire.
Ses ressources de fonctionnement sont exclusivement celles de son espace boutique.

Utilisation de notre « newsletter »

Si vous vous inscrivez à la newsletter éditée par le site www.astrium.com l’inscription est gratuite, la désincription est automatique en cliquant sur le lien figurant en bas de page de la newsletter.
Dans ce cas aucune donnée n’est conservée et immédiatement détruite.

 

Réagir sur le forum

Voyage Canaries

drapeau Canaries (ES)

Risques Santé et Sécurité

Diarrhée du voyageur possible, sans particularités, très rare chez le touriste de courte durée. Eviter de consommer de l’eau du robinet ou de fontaines publiques (potable mais fortement chlorée). Iles de sécurité sanitaire élevée. Pas d’affections endémiques, vaccinables ou non, aux Canaries. Cas de légionellose exceptionnellement rapportés (pas de cas récents). Les ECDC appelaient en 2012 à une vigilance (préventive) accrue contre la dengue. Mer : nombreuses plages sur les 7 îles, sable noir ou doré, fortes vagues, courants, et vents forts possibles. Ciguatera: attention à la consommation de poissons de récifs comme sériole, barracuda, vivaneau rouge, mérou ou loup de mer, même cuits (se renseigner au cas par cas). Lézards à gorge bleue nombreux mais inoffensifs. Feux de forêt parfois gravissimes en été (milliers de résidents évacués de La Palma en août 2009 puis 2012) ; en 2012 également, gigantesques incendies à Tenerife (sud) et La Gomera. Porte d’entrée majeure des migrants dans la communauté européenne (dizaines de milliers/an) : risque d’importation ponctuelle d’affections exotiques diverses, dont Ebola.

Vous trouverez sur notre boutique tous les produits utiles pour votre santé, votre sécurité et votre confort.

 

carte

Données générales

Capitale (administrative) Las Palmas de Gran Canaria et Santa Cruz de Tenerife (TFS). Total pays de 2 218 344 habitants (2012). hab.
Altitude maximale Pico del Teide à Tenerife 3719 m.
Superficie (28°06’ N, 15°24 O) 7 447 km², pas de frontières terrestres (7 îles de l’archipel atlantique des Canaries, réparties en 3 groupes dont Lanzarote à l’Est, Tenerife au Centre et Las Palmas à l’Ouest) : sept îles principales : Fuerteventura, Gran Canaria, Gomera, Lanzarote, Las Palmas, La Palma, El Hierro. Les Canaries, situées à 115 km des côtes marocaines, sont considérées par l’Union africaine comme territoire occupé.
Tourisme Destination touristique majeure (75% des ressources économiques locales), 11 millions de visiteurs/an.
PNB/hab 31.000 US$ (Espagne; France 33 100) (CIA World Factbook, 2012). Cependant, les travailleurs des iles Canaries restent les moins bien payés d’Espagne.
Monnaie Euro
Description du climat Climat de type tropical ensoleillé très stable (3 000 h d’ensoleillement/an). Baignades en toutes saison (eau # 20°C). Températures : moyenne des max 25°C (août), moyenne des mini 17°C (janvier). Sècheresse intense depuis 2012.
Recours sanitaires Soins médicaux de type européen avec large choix de cliniques et d’hôpitaux privés, particulièrement en Grande Canarie. Se munir d’une Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Pharmacies bien indiquées et bien approvisionnées. Deux hôpitaux à Las Palmas (ancien Hospital Insular, Avenida Maritima del Sur, et nouveau Hospital Doctor Negrin près de la plage de Canteras). CHU à Santa Cruz de Tenerife. Nombreux sites de plongée possédant des caissons hyperbare. Urgences: tél 112 ou 061.
Langues Castillan (officiel), canarien (variété espagnole locale), nombreuses langues européennes comprises dont anglais et allemand (tourisme)
Décalage horaire GMT 0; -1 heure (été). Vol direct Paris- Tenerife # 3h 30 (2.816 km)

Voir le temps qu'il fait aujourd'hui dans ce pays

Consulter la liste noire des compagnies aériennes

Autres liens utiles

Données consulaires

Formalités d'entrée

Justificatifs d'identité et de voyageConditions supplémentaires
Passeport ou CNI Ne pas utiliser une CNI dont la date de validité est dépassée même si encore valide en France.

Consulter la mise à jour

Ambassade:

22, avenue Marceau 75381 Paris Cédex 08 Tel : - 01.44.43.18.00
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.exteriores.gob.es/embajadas/paris/es/Paginas/inicio.aspx

Représentation(s) diplomatique(s) dans le pays : France (FR)

Espagne Ambassade
Pas de consulat général aux Canaries
Calle Salustiano Olozaga 9 280 - 01 Madrid
Tél : [34] (91) 423 89 00
http://www.ambafrance-es.org
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Données sanitaires et sécurité

Vaccinations

Obligatoire(s) Aucun
Universelle(s) Diphtérie Tétanos Polio Coqueluche, Hépatite B
Spécifique(s) au pays Hépatite A, éventuellement typhoïde
Éventuelle(s) rougeole, grippe. Pas d’infections endémiques vaccinables aux Canaries.

Protections spécifiques

Paludisme

Pas de paludisme

Protection contre les moustiques (confort)

Tableau récapitulatif des principaux risques endémo-épidémiques

Fièvre jaune: 0

MaladieEpidémiologieRisque du voyageurProphylaxie
Paludisme 0 0 0
Dengue Risque régional (exemple: Madère) Augmente si épidémie Protection moustiques
VIH et MST Risque « migratoire » évoqué Contacts sexuels, sang Règles universelles
Hépatite B OMS: faible endémicité Idem VIH Vaccin
VHA et typhoïde Risque faible Imprévisible (maladies des mains sales) Vaccins spécifiques
Ciguatera Cas groupés en 2 - 012 et 2 - 013 Consommation poisson toxique Hygiène alimentaire
Leishmanioses Viscérale et cutanée en Espagne Faible Protection insecte
Parasitoses tropicales Très rares Virtuel 0

Sources: OMS, CDC, ProMED, US Consulate, MAE, IDEEP.

Voyage Madère

Madère (MDR)

Risques Santé et Sécurité

Superficie: Ile de Madère 727 km2
Cet archipel en plein océan atlantique, subtropical, à 700 km du continent africain, ne connaît guère de problèmes de santé particulier. Hormis une récente épidémie historique de dengue (sept 2012 – jan 2013), les risques sanitaires sont non spécifiques et de bas niveau. La géographie montagneuse incite de nombreux touristes à des randonnées le long des levadas (canaux d’irrigation): les accidents sont fréquents, souvent liés à la mauvaise préparation des randonneurs et à leur méconnaissance du terrain. Certaines randonnées en montagne sont déconseillées l’hiver: se renseigner. La boisson d’eau des sources sauvages –fréquente- y est déconseillée; le touriste pourra apprécier, avec modération, la bière locale Coral, parfaitement désaltérante et sûre. Le touriste s’attend à trouver un climat subtropical: c’est exact en bord de mer mais peut s’avérer faux -particulièrement en hiver- en altitude où il peut régner un froid humide, certes modéré mais auquel il ne s’attend pas (attention à la randonnée reliant Pico Ariero et Pico Ruivo). Dans tous les cas, protection solaire maximale. La sécurité générale est à Madère bien supérieure à celle de l’Europe de l’Ouest: vols peu fréquents, agressions quasi inexistantes. Côtes escarpées; très peu de zones de baignade.

Vous trouverez sur notre boutique tous les produits utiles pour votre santé, votre sécurité et votre confort.

 

Données générales

Capitale (administrative) Funchal (100.700 hab).
Altitude maximale Mont Pico Ruivo (1.862 m).
Tourisme Plus d’un million de visiteurs (2012) Mise à jour
PNB/hab PNB/hab
Monnaie Euro
Description du climat

Exceptionnellement doux et constant: Moy 20°C, maxima de 13°C (jan-fév) à 25°C (Juil-août). Nord plus pluvieux (avr-oct) que le sud.

Recours sanitaires Urgences tél 112. Les médecins généralistes n’appartiennent pas à la Caixa (sécurité sociale portugaise): 30-35 € la consultation. Consultation remboursée (emporter CEAM) dans les hôpitaux: mais très longs délais d’attente.
Langues Portugais
Décalage horaire -1h (Heure d'hiver)
Vol Paris-Funchal 3h20

Données consulaires

Formalités d'entrée

Justificatifs d'identité et de voyageConditions supplémentaires
Passeport ou Carte Nationale d'Identité pour les citoyens de l'union Européenne. En cours de validité.

Ambassade:

3, rue de Noisiel 75116 Paris, Tél : - 01 47 27 35 29 - 01 47 27 35 29, Internet: www.embaixada-portugal-fr.org

Représentation(s) diplomatique(s) dans le pays : France (FR)

Lisbonne Ambassade
Adresse Rua Santos-o-velho 5 - 1249-079 Lisbonne
Tél [351] (21) 393 91 00
Fax [351] (21) 393 91 51
Adresse web http://www.ambafrance-pt.org
Lisbonne Section consulaire
Adresse Calçada do marquês de Abrantes 123 - Lisbonne 1200-718
Tél [351] (21) 393 92 92
Fax [351] (21) 393 92 22
Adresse web http://www.ambafrance-pt.org
Porto Consulat général
Adresse avenida da boavista, 1681-2° - sala 2.3 - 4100-132 Porto
Tél [351] (22) 607 82 20
Fax [351] (22) 607 82 21
Adresse web http://www.consulfrance-porto.org/

Mise à jour éventuelle

Toutes les Ambassades dans tous les pays


Données sanitaires et sécurité

Vaccinations

Obligatoire(s) Aucun
Universelle(s) Tétanos, Diphtérie, Poliomyélite, Coqueluche, Hépatite B
Spécifique(s) au pays Hépatite A
Éventuelle(s) Aucun

 

Protections spécifiques

  • Paludisme

Pas de paludisme.

Tableau récapitulatif des principaux risques Santé

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Rage  Pas de cas humain récent  Nul 0
Paludisme Nul Nul 0
VIH et autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) Consulter mise à jour Contacts sexuels, sang Respect des règles universelles de protection contre les infections sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Hépatite B Zone de faible endémicité  Idem VIH  Vaccination ; respect des règles universelles de protection contre les maladies sexuellement transmissibles (préservatifs ...). 
Typhoïde et Hépatite A Endémicité similaire à celle de l’Europe de l’Ouest Extrêmement faibles Vaccination hépatite A éventuelle, typhoïde inutile
Toxi-infections alimentaires (salmonelloses, listériose, botulisme ...) Présent ; peu de données Alimentaire, extrêmement faible Règles d'hygiène alimentaire de base et se tenir informé des risques éventuels de contamination.

Sources: OMS, CDC, MAE, Foreign Office, US Consulate, Gideon, IDEEP, ProMED, J Travel Med.

Tous droits réservés pour tous pays.

Voyage Centreafrique (République Centrafricaine)

 Centreafrique (République Centraficaine) (CF)

Risques Santé et Sécurité

La sécurité n’est assurée que depuis la présence des forces françaises. Le paludisme est omniprésent, y compris dans le centre de la capitale. Il est responsable de 14% des décès des enfants de moins de 5 ans.  Capitale où les moustiques sont également très présents en raison des nombreux gîtes larvaires –contre lesquels ne luttent que quelques ONG- et des berges du fleuve Oubangui au bord duquel Bangui est construit. Le VIH infecte 13,3% de la population ; le voyageur se méfiera de la grande festivité nocturne des habitants, en particulier au « Kilomètre 5 », vaste zone de « fêtes » au nord de Bangui). Il se méfiera également du banditisme omniprésent : ne circuler qu’en convoi, et jamais la nuit. A signaler une maladie donc le pays a une quasi exclusivité mondiale : la très douloureuse et gravement inesthétique papillonite : éviter tout contact direct ou indirect (draps et vêtements suspendus pour séchage à l’air libre) avec les nombreux petits papillons. Précautions utiles également contre les myiases. Nombreux animaux venimeux. Zone de transmission des fièvres hémorragiques virales, de toutes les filarioses africaines, de toutes les maladies infectieuses transmises par l’eau.

 Vous trouverez sur notre boutique tous les produits utiles pour votre santé, votre sécurité et votre confort.

 

Données générales

Capitale (administrative)

Bangui : 600.000 habitants, pour un total pays de 4,5 millions.

Altitude maximale 1420 m, Mont Ngaoui
Superficie

623.000 km²

Côtes pays enclavé dans le continent africain
Frontières Cameroun (à l’ouest), Tchad (au nord), Soudan et soudan du sud (à l’est), République démocratique du Congo et République du Congo (au sud).
Tourisme Mise à jour
PNB/hab PNB/hab
Monnaie Franc CFA (XAF) Consulter le taux de change
Description du climat Majoritairement tropical avec saison humide (mai-oct) et saison sèche (nov-avril). <moyenne des températures : 26°C ; maxima 38°C, minima 15°C à Bangui. Au sud, tendant vers le climat équatorial, au nord vers le soudano-sahélien.
Recours sanitaires Déjà précaires dans le précédent état de paix (en 2 - 013 on comptait sept chirurgiens pour tout le pays), ils sont désormais considérés comme inexistants hormis ceux assurés en urgence par les organisations internationales (MSF…). Par d’alternatives régionales de qualité : évacuation sanitaire sur l’Europe en cas de problème sérieux.
Langues Les deux langues officielles sont le français et le songo. Plus de 80 langues vernaculaires.
Décalage horaire Pas de décalage horaire avec la France (GMT+1h).
Vol Paris-Bangui 6h40

Données consulaires

Formalités d'entrée

Justificatifs d'identité et de voyageConditions supplémentaires
Passeport et visa Certificat international de vaccination contre la fièvre jaune.

Consulter la mise à jour

Ambassade:

30, rue des Perchamps 75116 Paris : - 01 45 25 39 74 - 01 45 25 39 74
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Internet: http://www.amb-rcaparis.org/

Représentation(s) diplomatique(s) dans le pays : France (FR)

Bangui Ambassade
Adresse Avenue Charles-de-Gaulle, BP 884 Bangui
Tél [236] 21 61 30 00
Tél (permancence) [236] 75 04 15 26 (réseau Telecel) ou 70 02 86 95 (réseau MOOV)
Adresse mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Adresse web http://www.ambafrance-cf.org

Données sanitaires et sécurité

Vaccinations

Obligatoire(s) Fièvre jaune (centre agréé)
Universelle(s) Tétanos, Diphtérie, Poliomyélite, Coqueluche, Hépatite B
Spécifique(s) au pays Typhoïde, Hépatite A
Éventuelle(s) Rage, Méningite à méningocoques ACYW135

 

Protections spécifiques

  • Paludisme

P. falciparum : Pays de zone III : Prévention médicamenteuse ZONE 3. Protection moustiques +++.

Voir la carte de répartition du paludisme

Tableau récapitulatif des principaux risques Santé

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Choléra Epidémies régionales Nul à faible si précautions Hygiène alimentaire.
Rage Circulation du virus Morsures animales (chiens ++) Vaccination préventive recommandée en cas de séjours ruraux ou prolongés (expatriés et leurs enfants) ou mettant le voyageur en contact professionnel avec des animaux. Hors ce cas, éviter tous contacts animaux.
Fièvre jaune Zone d'endémicité amarile Imprévisible Vaccination.
Paludisme P. falciparum toute l'année toutes régions Très élevé Chimioprophylaxie, protection contre les moustiques.
VIH et autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) Consulter mise à jour Contacts sexuels, prostitution, sang Respecter les règles universelles de protection contre les infections sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Hépatite B Forte endémicité AgHBs+ Idem VIH Vaccination, respect des règles universelles de protection contre les maladies sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Typhoïde et Hépatite A Hyper-endémiques dans la région Omniprésent ("maladies des mains sales") Vaccinations; hygiène alimentaire, cuire ses aliments et vérifier leurs origines.
Bilharzioses ou schistosomiases (urinaire et intestinale) Urinaire et intestinale Elevé Éviter tous contacts avec l'eau douce stagnante.
Parasitoses intestinales Anguillules, Giardia, etc Péril fécal, boues Hygiène des aliments et boissons, hygiène générale.
Trypanosomiase africaine (Maladie du sommeil) Nombreux cas dans la population locale. En augmentation avec les troubles politiques depuis 2 - 013 Faible (nul) si séjour court Utilisations de protections contre les insectes, taons en l'occurence.
Dengue Souvent endémique, risque épidémique imprévisible Faible hors séjours ruraux prolongés Protections contre les moustiques.

Les risques suivants, bien que parfois présents, sont principalement destinés à l'information du professionnel de santé.

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Arboviroses (Dengue, fièvre de la vallée du Rift, virus O'Nyong-Nyong ...) Souvent endémiques, risque épidémique imprévisible Faible hors épidémie (contacts troupeaux ++) Protection insectes

Sources: OMS, CDC, MAE, Foreign Office, US Consulate, Gideon, IDEEP, ProMED, J Travel Med.

Tous droits réservés pour tous pays.