News

Novembre 2014

Editorial

Le 5 novembre, l’OMS a publié les chiffres de l’épidémie qui touche l’Afrique de l’Ouest (Guinée, Liberia, Sierra Leone) : 13.042 cas, 4.818 décès. Mais l’organisation ajoute que ces chiffres sont « largement sous-estimés », sans que la raison en soit précisée. Ce que ne manquent pas de faire les chefs d’état des pays concernés : « au moins 5.000 malades décédés ont été enterrés à la hâte et en secret par les populations ».

« J’ai Ebola, je reviens d’Afrique, vous êtes foutus ! ». C’est après avoir éternué que ce passager a proféré cette menace le 10.10.2 - 014 à bord d’un vol US Airways reliant Philadelphie à Punta Cana en République Dominicaine. Dès l’atterrissage, l’avion a été envahi d’hommes en combinaisons d’ultra-protection infectieuse : voir la vidéo :

Avion cloué au sol, homme emmené sur le tarmac : il était apyrétique, les tests furent négatifs. Deux heures plus tard, les passagers étaient libérés (Fox News).

NDLR. Personnels de santé bien équipés, entraînés, réactifs, pourtant dans un pays qui n’est pas au top en matière de santé. Rassurant.

Numéro vert pour la population : 0800 13 00 00

Pour les professionnels de santé : posez vos questions sur ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. .


EN DIRECT SANTE MONDE

 

Le vaccin contre la dengue est prêt !

Le groupe SANOFI (AFP) vient d’annoncer que son vaccin contre la dengue –une première mondiale- sera disponible dès le second trimestre 2 - 015 « sous réserve de l’approbation des autorités réglementaires » ; et ce après 20 ans de recherche.

Les tests de phase 3 ont montré :

- une protection de 60,8% chez les enfants et adolescents âgés de 9 à 16 ans

- une efficacité de 95,5% contre la dengue sévère

- une réduction de 80,3% du risque d’hospitalisation

contre cette maladie à laquelle 40% de la population mondiale est exposée (OMS) et qui étend chaque jour un peu plus sa présence dans le monde, sans doute en raison du réchauffement climatique et de l’urbanisation galopante (Ndlr).

Dengue aux Amériques

Du 1er janvier au 2 septembre 2 - 014, la Pan American Health Organization (PAHO, OPS en français) a recensé plus d’un million de cas de dengue dans l’ensemble du continent –Antilles comprises.

- Brésil : plus de 700 000 cas
- Venezuela : 190.000
- Colombie : 111.000
- Mexique : 82.000
- Salvador : 46.000
- Honduras : 26.000.

NDLR. La dengue connaît une forte croissance depuis quatre décennies : extension géographique, augmentation de la fréquence des épidémies, augmentation des formes graves ; le tout avec un impact économique majeur. Actuellement 50 à 100 millions de personnes sont infectées chaque année dans le monde.

A nos patients voyageurs. « Protégez-vous contre les piqûres de moustiques journée et soirée, même (et surtout) dans les villes : vêtements bien recouvrants, au mieux imprégnés (type Insect Ecran® tissus), répulsifs cutanés. En cas de fièvre, éliminer un paludisme s’il est présent dans le pays. Puis faire baisser la fièvre avec du paracétamol, et jamais avec de l’aspirine ».

 


Kenya, vaccin tétanique et stérilisation des femmes

C’est reparti : après l’Afghanistan et le Pakistan, c’est le Kenya qui s’y met ! Contre la vaccination anti-tétanique bien sûr –c’est très tendance. Pas les musulmans cette fois, mais l’église catholique kenyane ! Accrochez-vous !

L’église catholique du Kenya s’oppose à une campagne de vaccination contre le tétanos des femmes âgées de 19 à 49 ans qui doit avoir lieu dans le nord du pays où des cas de décès tétaniques maternels et néonataux sont extrêmement élevés. Elle accuse le ministère de la Santé d’appliquer un plan de stérilisation des femmes et de contrôle de la croissance de la population ! Selon la commission épiscopale, le vaccin peut provoquer la stérilité lorsqu’il est injecté à une femme non enceinte (sic) ! (La Croix.com).

NDLR. Ceci n’est pas nouveau. Nous avons retrouvé un sermon de 1772 du théologien Edward Massey (La pratique dangereuse et pécheresse de l’inculation) qui affirmait que la toute première vaccine –la variolisation- était une opération diabolique quand les maladies de Dieu étaient pour punir leurs victimes du péché ! A faire réfléchir les Kenyans et aussi les sectes anti-vaccinales qui prolifèrent dans nos pays nantis qui ne déplorent plus de décès par tétanos depuis plusieurs décennies.

Et puisqu’on parle des handicapés intellectuels...

Contrairement aux Kenyans, les très riches Californiens de Santa Monica et des hauteurs huppées de Los Angeles ont des enfants dont la couverture vaccinale de base est à peu près identique à celle du Tchad ou du Sud Soudan (Hollywood Reporter) ! De l’autre côté de la planète, ce sont donc les sur-nantis qui crachent dans la soupe vaccinale. « C’est la faute aux bobos » titre le Los Angeles Times : « boire du jus de carotte, c’est bien, mais ça n’empêche pas d’attraper le tétanos ou la polio ». Le risque est bien réel avertissent les épidémiologistes américains de manière consensuelle.

NDLR. Si vos patients voyageurs partent là-bas, vaccinez-les comme vous le feriez s’ils partaient au Tchad ou au Sud-Soudan (sans les antipaludiques et le vaccin fièvre jaune ; pour l’instant…)

 

Chikungunya France

Métropole. Quatre habitants du centre de Montpellier ont contracté le virus du chikungunya "alors qu'il ne rentraient pas de voyage", a indiqué mardi 21 octobre la préfecture de l'Hérault ; total métropole : 7 cas (InVS). Un cinquième cas autochtone confirmé à Montpellier a été identifié le 23 octobre (ARS).

Guyane. L’épidémie se poursuit et de nombreux foyers sont apparus dans l’ouest du département. A notre mise sous presse, on déplore 6.885 cas cliniquement évocateurs (soit 2,7% de la population de 250.000 habitants), 4.612 confirmés. Aucun décès (CIRE).

Guadeloupe et Martinique. Cas cumulés : 80.000 et 70.000 respectivement. L’épidémie est considérée comme décroissante. En cours mais jugée « modérée » les épidémies de Saint-Martin et de Saint-Barthélémy (CIRE).

Polynésie française : 15 cas depuis octobre (ARS).

Nouvelle-Calédonie : pas de transmission ; un cas importé de Tahiti début novembre (ARS).

Dengue France métropolitaine

Depuis le 20 août, quatre cas de dengue autochtone one été rapportés dans la région PACA.

Les deux premiers (20.08 et 11.09) sont survenus dans le Var : ils ne sont pas liés car sérotypes différents (1 et 2).

Les deux derniers cas, confirmés les 18.09 et 03.10, sont survenus dans les Bouches de Rhône. Il s’agit d’un foyer, le sérotype (1) étant le même.

 

La Polynésie française vient de se doter d’un laboratoire de haute sécurité biologique P3, à l’Institut Louis Malardé (ARS). L’archipel a été confronté à de multiples épidémies (Zika, dengue, chikungunya, grippe A/H1N1…) en raison de sa position géographique, véritable « hub » entre l’Asie et les Amériques. En ce moment, et depuis le 15 octobre, grave épidémie de chikungunya en cours (Ndlr).

Coronavirus. Point OMS au 28 octobre 2 - 014. Depuis le début de l’épidémie en juin 2 - 012 :  779 cas, 331 décès. Depuis deux mois, l’infection reste confinée en Arabie Saoudite, en particulier dans les régions de Riyad, Al-Jawf, Jubail, Dhahran.

Tous droits réservés pour tous pays

Lire les autres actualités sanitaires:

 


Les meilleurs produits aux meilleurs prix

Frais de livraison à partir de 3,88 €
Tarif suivant le barème colissimo HT
soit -20%
expédition le jour même
So Colissimo: 48h Chronopost: 24H
Livraison gratuite (So Colissimo) à partir de 130 € d'achats (France métropolitaine)

 

Google+