News

novembre 2010

MEDICAMENTS DES VOYAGES ET INSUFFISANCE RENALE


Certains médicaments sont contre-indiqués ou doivent faire l’objet d’une adaptation posologique chez l’insuffisant rénal. Le voyage ajoute en soi un risque de majoration de l’IR : IR fonctionnelle pouvant être liée à : climat chaud et sec, insuffisance des apports hydriques, diarrhée, vomissements, accès palustre, infections diverses responsables d’hyperthermie…
Nous ne traitons pas ici des patients hémodialysés ou en l’attente d’hémodialyse, ni des enfants insuffisants rénaux : pour ceux-ci, le médecin en consultation pré-voyage devra prendre contact avec le néphrologue.
(CC = clairance de la créatinine, ml/min).

ANTIPALUDIQUES

Chloroquine 100mg (Nivaquine®). Elimination rénale importante (70%). CC entre 60 et 40 : réduire de moitié : 50mg/j.

Proguanil 200mg (Paludrine®). Excrétion rénale (25-60%) du cycloguanil, métabolite actif et hématotoxique. CC entre 60 et 30 : réduction de moitié : 100mg/j. 30 à 15 : 50mg/48h.

Chloroquine 100mg + proguanil 200mg (Savarine®). Au-dessous de 80 de CC, administrer les deux produits séparément.

Méfloquine 250mg (Lariam®). Elimination rénale faible (9%) : pas d’adaptation posologique.

Atovaquone 1250mg + proguanil 100mg (Atovaquone-proguanil®). Au-dessous de 60 de CC, administration impossible. L’adaptation de la dose de proguanil serait nécessaire mais est rendue impossible par la forme pharmaceutique de Atovaquone-proguanil®. Choisir une alternative.

Doxycycline 100mg (Doxypalu®). Elle est éliminée à 46% dans les urines ; mais en cas d’insuffusance rénale, l’élimination fécale augmente, permettant d’obtenir une demi-vie normale : pas d’adaptation posologique.

ANTIBIOTIQUES

- Ofloxacine 200 mg (Oflocet®). Un traitement prolongé exige d’adapter la posologie en espaçant les doses : CC > 20 : une prise toutes les 24h ; CC < 20 : une prise toutes les 48h.

- Ciprofloxacine 250 mg (Ciflox®). Un traitement prolongé exige d’adapter la posologie en espaçant les doses, sauf lorsque la CC est supérieure à 60. Entre 30 et 60, une prise toutes les 12h ; au-dessous de 30, une prise toutes les 24h.
L’habituelle prise unique de ces fluoroquinolone en cas de diarrhée « banale » ne pose donc pas de problème.

- Azithromycine (Zithromax®). CC > 40 : pas d’ajustement posologique. Au-dessous, absence de données : « prudence recommandée » (RCP).

- Doxycycline 100mg (Vibramycine®). Elle est éliminée à 46% dans les urines ; mais en cas d’insuffusance rénale, l’élimination fécale augmente, permettant d’obtenir une demi-vie normale : pas d’adaptation posologique.

- Ceftriaxone 500mg, 1g (Rocephine®). La demi-vie d’élimitation n’est que légèrement augmentée dans l’insuffisance rénale, étant compensée par une augmentation de l’élimination biliaire. Toutefois, en cas d’insuffisance rénale sévère, la posologie devrait être adaptée.

ANTIPARASITAIRES

- Metronidazole 250 ou 500mg (Flagyl®). Aucune restriction ou adaptation posologique n’est signalée dans les mentions légales du produit, bien que l’excrétion urinaire soit de plus de 60%.

- Albendazole 400mg (Zentel®). Après administration orale, seule une faible proportion (5%) est absorbée ; les métabolites sont principalement éliminés par voie biliaire, faiblement par voie urinaire. Pas d’adaptation chez l’insuffisant rénal.

- Ivermectine 3mg (Stromectol®). Moins de 1% d’excrétion urinaire . Pas d’adaptation chez l’insuffisant rénal.

ANTIDIARRHEIQUES

- Lopéramide 2mg (Imodium®). Avec une faible absorption intestinale et une métabolisation hépatique, ne semble nécessiter aucune adaptation posologique chez l’insuffisant rénal.

- Racécadotril 100mg (Tiorfan®). Aucune interférence connue avec une altération de la fonction rénale.

DIVERS

Corticoïdes. Prednisolone 1mg, 5mg, 20mg (Solupred®), prednisone 1mg, 5mg, 20mg (Cortancyl®). Malgré leur élimination principalement urinaire, et compte tenu de leur utilisation généralement courte en médecine des voyages, aucune adaptation posologique n’est justifiée.

Antihistaminiques. La plupart ayant une excrétion essentiellement urinaire, ils nécessitent une adaptation posologique au dessous d’une CC de 50.

Antinaupathiques. Diménhydrinate (Nausicalm®), diménhydrinate caféine (Mercalm®), diphénhydramine (Nautamine®). Comme pour tous les antihistaminiques, « il existe un risque d’accumulation chez l’insuffisant rénal » (RCP) : aucune précision complémentaire n’est disponible.

Acétazolamide 250mg (Diamox®). L’excrétion est urinaire. Contre-indiqué dans l’insuffisance rénale sévère. Peu ou pas de risque dans l’insuffisance légère ou modérée (CC>30).

Sources. AFSSAPS, BIAM, Société de Néphrologie, Société francophone de Dialyse

MEDICAMENTS DES VOYAGES ET INSUFFISANCE RENALE


Certains médicaments sont contre-indiqués ou doivent faire l’objet d’une adaptation posologique chez l’insuffisant rénal. Le voyage ajoute en soi un risque de majoration de l’IR : IR fonctionnelle pouvant être liée à : climat chaud et sec, insuffisance des apports hydriques, diarrhée, vomissements, accès palustre, infections diverses responsables d’hyperthermie…
Nous ne traitons pas ici des patients hémodialysés ou en l’attente d’hémodialyse, ni des enfants insuffisants rénaux : pour ceux-ci, le médecin en consultation pré-voyage devra prendre contact avec le néphrologue.
(CC = clairance de la créatinine, ml/min).

ANTIPALUDIQUES

Chloroquine 100mg (Nivaquine®). Elimination rénale importante (70%). CC entre 60 et 40 : réduire de moitié: 50mg/j.

Proguanil 200mg (Paludrine®). Excrétion rénale (25-60%) du cycloguanil, métabolite actif et hématotoxique. CC entre 60 et 30 : réduction de moitié : 100mg/j. 30 à 15 : 50mg/48h.

Chloroquine 100mg + proguanil 200mg (Savarine®). Au-dessous de 80 de CC, administrer les deux produits séparément.

Méfloquine 250mg (Lariam®). Elimination rénale faible (9%) : pas d’adaptation posologique.

Atovaquone 1250mg + proguanil 100mg (Atovaquone-proguanil®). Au-dessous de 60 de CC, administration impossible. L’adaptation de la dose de proguanil serait nécessaire mais est rendue impossible par la forme pharmaceutique de Atovaquone-proguanil®. Choisir une alternative.

Doxycycline 100mg (Doxypalu®). Elle est éliminée à 46% dans les urines ; mais en cas d’insuffusance rénale, l’élimination fécale augmente, permettant d’obtenir une demi-vie normale : pas d’adaptation posologique.

ANTIBIOTIQUES

- Ofloxacine 200 mg (Oflocet®). Un traitement prolongé exige d’adapter la posologie en espaçant les doses : CC > 20 : une prise toutes les 24h ; CC < 20 : une prise toutes les 48h.

- Ciprofloxacine 250 mg (Ciflox®). Un traitement prolongé exige d’adapter la posologie en espaçant les doses, sauf lorsque la CC est supérieure à 60. Entre 30 et 60, une prise toutes les 12h ; au-dessous de 30, une prise toutes les 24h.
L’habituelle prise unique de ces fluoroquinolone en cas de diarrhée « banale » ne pose donc pas de problème.

- Azithromycine (Zithromax®). CC > 40 : pas d’ajustement posologique. Au-dessous, absence de données : « prudence recommandée » (RCP).

- Doxycycline 100mg (Vibramycine®). Elle est éliminée à 46% dans les urines ; mais en cas d’insuffusance rénale, l’élimination fécale augmente, permettant d’obtenir une demi-vie normale : pas d’adaptation posologique.

- Ceftriaxone 500mg, 1g (Rocephine®). La demi-vie d’élimitation n’est que légèrement augmentée dans l’insuffisance rénale, étant compensée par une augmentation de l’élimination biliaire. Toutefois, en cas d’insuffisance rénale sévère, la posologie devrait être adaptée.