News

fevrier 2013

 

La létalité de la méningite à méningocoque est estimée à 50% en l’absence de traitement adéquat rapide (OMS).
Elle est sporadique ou micro-épidémique dans le monde entier. Mais chaque année en Afrique sub-saharienne survient une vaste épidémie. Traditionnellement liée à N. meningitidis du groupe A, on assiste à une lente mais irrésistible semble-t-il montée en puissance du méningocoque du groupe W135 ; lequel, en 2 - 012, a été le sérogroupe prédominant.
Les migrants originaires de la région, de plus en plus nombreux, retournent souvent au pays pour présenter le dernier né à leur famille. Bien que ceci se produise plus souvent pendant les grandes vacances, les parents peuvent aussi profiter des vacances de Pâques, pendant lesquelles l’épidémie bat son plein.

Epidémiologie

La « ceinture de la méningite » s’étend du Sénégal à l’ouest à l’Ethiopie à l’est, entre 10 et 15° de latitude nord. Les épidémies surviennent pendant la saison sèche, entre décembre et juin, avec un pic entre mars et mai dans l’ouest.
 Pendant la saison sèche (hivernage), les facteurs de déclenchement épidémique suivants s’accumulent :

- vents chargés de poussières irritantes pour les muqueuses des voies respiratoires hautes; en particulier l’Harmattan, vent sec et finement poussiéreux (0,5-10 mcm), soufflant sur toute l’Afrique de l’Ouest

- nuits froides, favorisant confinement et promiscuité

- infections fréquentes des voies respiratoires hautes

- promiscuité des pèlerinages (avec grands déplacements de population), des marchés traditionnels régionaux; et des campements qui vont avec.

La transmission bactérienne s’opère de personne à personne par des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées. Un contact étroit et prolongé (baiser, éternuement et toux rapprochés), ou la promiscuité avec une personne infectée (vie en dortoir, mise en commun des couverts ou des verres) favorise la propagation de la maladie. La période d’incubation est en moyenne de quatre jours mais elle peut être comprise entre 2 et 10 jours.

Vaccination préventive

  Aucun vaccin n’est pris en charge par l’Assurance Maladie. Certaines mutuelles offrent une somme forfaitaire annuelle pouvant servir à son remboursement total ou partiel.

1) Vaccin méningococcique A+C polyosidique®, non conjugué

- A partir de l’âge de 2 ans, d’une durée de protection probable de 3 ans, il ne présente plus guère d’intérêt pour les voyages subsahariens compte tenu de la croissance régulière du sérogroupe W135

- Disponible en ville : prix moyen officine 32€.

2) Vaccin A C Y W135 non conjugué : Mencevax®

- Peut être administré aux enfants à partir de l’âge de 3 ans, ce qui constituait son seul intérêt quand le vaccin quadrivalent conjugué ne pouvant l’être qu’à partir de 11 ans (cf ci-après).

- Injection sous-cutanée profonde

- Durée de protection probable de 3 ans.

- Non disponible en ville, bien qu’il pourrait l’être (Vidal).

- Prix acquisition par l’hôpital : environ 30€ (diminue avec quantité).

3) Vaccin A C Y W135 conjugué : Menveo™  Chaque fois que ce sera possible, le vaccin conjugué sera préféré au non conjugué (HAS).

- Ne pouvait être administré qu’à partir de l’âge de 11 ans; depuis juillet 2 - 012 ; il peut l’être à partir de l’âge de 2 ans.

- Voie IM exclusivement.

- Peuvent être administrés simultanément, en des sites d’injection différents, avec dTCaP et Papillomavirus quadrivalent; l’association à d’autres vaccins, vivants en particulier (fièvre jaune !), n’ayant pas été étudiée, ne sont pas recommandées sauf nécessité impérative.

- Compte tenu de la gravité de la maladie, une grossesse ne devrait pas empêcher la vaccination «lorsque le risque d’exposition est clairement établi». Peut être utilisé pendant l’allaitement.

- La durée de protection semble être de trois ans. La nécessité d’une dose de rappel et la date d’administration de cette dose n’ont pas encore été déterminées.

- Si le sujet a reçu antérieurement un vaccin polyosidique non conjugué, un délai minimum de 3 ans est recommandé avant de le vacciner avec le vaccin tétravalent conjugué.

- Disponible ville, collectivités.

- Prix de vente moyen officine : 80€.

4) Un vaccin méningococcique A conjugué est distribué depuis 2 - 010 pour les populations locales, dans un but de contrôle épidémique et de santé publique.

Modalités pratiques

Elles sont lourdes si les contraintes légales sont respectées.

A partir de l’âge de 2 ans

- Menveo™ systématique, fait en ville, en CVI, à l’hôpital.

- Le patient devra aller, avant ou ensuite, au CVI pour recevoir le vaccin fièvre jaune, vaccin vivant qui ne doit théoriquement pas être injecté en même temps que Menveo™. Et hépatite A etc.

Entre 3 et 10 ans
Seul Mencevax® pouvait être utilisé jusqu’à la modification d’AMM de Menveo™ en juillet 2 - 012. L’HAS recommande de privilégier le vaccin conjugué; donc dès l’âge de 2 ans.

Dans la deuxième année de vie
Avant cette modification d’AMM, seul le vaccin A+C pouvait être utilisé. Le nourrisson ne serait donc pas protégé contre W135. Ce vaccin n’a donc plus sa place à l’âge de 2 ans.

Avant l’âge de 2 ans, aucun vaccin méningococcique n’a l’AMM. Pour l’OMS néanmoins, le vaccin A+C peut être utilisé « dès l’âge de 9 mois, voire de 6 mois en cas d’épidémie, et en sachant que son efficacité sera d’autant moindre que l’âge est moins élevé ».

Tous droits réservés pour tous pays.

 

La létalité de la méningite à méningocoque est estimée à 50% en l’absence de traitement adéquat rapide (OMS).
Elle est sporadique ou micro-épidémique dans le monde entier. Mais chaque année en Afrique sub-saharienne survient une vaste épidémie. Traditionnellement liée à N. meningitidis du groupe A, on assiste à une lente mais irrésistible semble-t-il montée en puissance du méningocoque du groupe W135 ; lequel, en 2 012, a été le sérogroupe prédominant.
Les migrants originaires de la région, de plus en plus nombreux, retournent souvent au pays pour présenter le dernier né à leur famille. Bien que ceci se produise plus souvent pendant les grandes vacances, les parents peuvent aussi profiter des vacances de Pâques, pendant lesquelles l’épidémie bat son plein.

Epidémiologie

La « ceinture de la méningite » s’étend du Sénégal à l’ouest à l’Ethiopie à l’est, entre 10 et 15° de latitude nord. Les épidémies surviennent pendant la saison sèche, entre décembre et juin, avec un pic entre mars et mai dans l’ouest.
 Pendant la saison sèche (hivernage), les facteurs de déclenchement épidémique suivants s’accumulent :

- vents chargés de poussières irritantes pour les muqueuses des voies respiratoires hautes; en particulier l’Harmattan, vent sec et finement poussiéreux (0,5-10 mcm), soufflant sur toute l’Afrique de l’Ouest

- nuits froides, favorisant confinement et promiscuité

- infections fréquentes des voies respiratoires hautes

- promiscuité des pèlerinages (avec grands déplacements de population), des marchés traditionnels régionaux; et des campements qui vont avec.

La transmission bactérienne s’opère de personne à personne par des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées. Un contact étroit et prolongé (baiser, éternuement et toux rapprochés), ou la promiscuité avec une personne infectée (vie en dortoir, mise en commun des couverts ou des verres) favorise la propagation de la maladie. La période d’incubation est en moyenne de quatre jours mais elle peut être comprise entre 2 et 10 jours.

Vaccination préventive

  Aucun vaccin n’est pris en charge par l’Assurance Maladie. Certaines mutuelles offrent une somme forfaitaire annuelle pouvant servir à son remboursement total ou partiel.

1) Vaccin méningococcique A+C polyosidique®, non conjugué

- A partir de l’âge de 2 ans, d’une durée de protection probable de 3 ans, il ne présente plus guère d’intérêt pour les voyages subsahariens compte tenu de la croissance régulière du sérogroupe W135

- Disponible en ville : prix moyen officine 32€.

2) Vaccin A C Y W135 non conjugué : Mencevax®

- Peut être administré aux enfants à partir de l’âge de 3 ans, ce qui constituait son seul intérêt quand le vaccin quadrivalent conjugué ne pouvant l’être qu’à partir de 11 ans (cf ci-après).

- Injection sous-cutanée profonde

- Durée de protection probable de 3 ans.

- Non disponible en ville, bien qu’il pourrait l’être (Vidal).

- Prix acquisition par l’hôpital : environ 30€ (diminue avec quantité).

3) Vaccin A C Y W135 conjugué : Menveo™  Chaque fois que ce sera possible, le vaccin conjugué sera préféré au non conjugué (HAS).

- Ne pouvait être administré qu’à partir de l’âge de 11 ans; depuis juillet 2 012 ; il peut l’être à partir de l’âge de 2 ans.

- Voie IM exclusivement.

- Peuvent être administrés simultanément, en des sites d’injection différents, avec dTCaP et Papillomavirus quadrivalent; l’association à d’autres vaccins, vivants en particulier (fièvre jaune !), n’ayant pas été étudiée, ne sont pas recommandées sauf nécessité impérative.

- Compte tenu de la gravité de la maladie, une grossesse ne devrait pas empêcher la vaccination «lorsque le risque d’exposition est clairement établi». Peut être utilisé pendant l’allaitement.

- La durée de protection semble être de trois ans. La nécessité d’une dose de rappel et la date d’administration de cette dose n’ont pas encore été déterminées.

- Si le sujet a reçu antérieurement un vaccin polyosidique non conjugué, un délai minimum de 3 ans est recommandé avant de le vacciner avec le vaccin tétravalent conjugué.

- Disponible ville, collectivités.

- Prix de vente moyen officine : 80€.

4) Un vaccin méningococcique A conjugué est distribué depuis 2 010 pour les populations locales, dans un but de contrôle épidémique et de santé publique.

Modalités pratiques

Elles sont lourdes si les contraintes légales sont respectées.

A partir de l’âge de 2 ans

- Menveo™ systématique, fait en ville, en CVI, à l’hôpital.

- Le patient devra aller, avant ou ensuite, au CVI pour recevoir le vaccin fièvre jaune, vaccin vivant qui ne doit théoriquement pas être injecté en même temps que Menveo™. Et hépatite A etc.

Entre 3 et 10 ans
Seul Mencevax® pouvait être utilisé jusqu’à la modification d’AMM de Menveo™ en juillet 2 012. L’HAS recommande de privilégier le vaccin conjugué; donc dès l’âge de 2 ans.

Dans la deuxième année de vie
Avant cette modification d’AMM, seul le vaccin A+C pouvait être utilisé. Le nourrisson ne serait donc pas protégé contre W135. Ce vaccin n’a donc plus sa place à l’âge de 2 ans.

Avant l’âge de 2 ans, aucun vaccin méningococcique n’a l’AMM. Pour l’OMS néanmoins, le vaccin A+C peut être utilisé « dès l’âge de 9 mois, voire de 6 mois en cas d’épidémie, et en sachant que son efficacité sera d’autant moindre que l’âge est moins élevé ».

Tous droits réservés pour tous pays.