News

Avril 1998

Hépatite B et voyages tropicaux

Plus du tiers des 9.000 voyageurs internationaux européens inclus dans une vaste étude multicentrique se sont rendus dans un pays de forte endémicité d'hépatite B. Seulement 24% d'entre eux étaient dûment vaccinés contre cette maladie. Pourtant 7% d'entre eux ont été malades ou accidentés et ont reçu des soins sur place, y compris transfusions et injections de divers médicaments. Sans compter que 10% d'entre eux en moyenne auront eu des relations sexuelles locales (25% pour les Autrichiens) ; et encore quelques pourcents supplémentaires se seront livrés à d'autres pratiques à haut risque (tatouages, "piercing", acupuncture, soins dentaires').Chaque mois, un expatrié européen sur 1.000 est infecté par le virus de l'hépatite B.Les auteurs déplorent cette insuffisance de protection vaccinale, laquelle concerne aussi la diphtérie et la fièvre typhoïde.

Steffen R. et coll. Mobility and Health : from hominid migration to mass tourism.European Conference on Travel Medicine. Venice, Italy. 25-27 March 1998.

Encore la multi-résistance de Salmonella typhi

Quatre "letters to the Editor" viennent d'être adressées au JAMA à propos de ce problème mondial qu'est devenue la multi-résistance de l'agent de la fièvre typhoïde. L'une décrit le cas d'une touriste (Inde) qui revint avec une telle typhoïde, y compris résistante à la ciprofloxacine et qui ne dut son salut qu'à la perfusion de céphalosporine de 3ième génération. Une autre déplore que la vaccination contre la typhoïde ne soit pas obligatoire pour les voyageurs internationaux. La troisième propose une corticothérapie d'urgence aux patients typhiques en stade avancé. La dernière plaide pour une meilleure surveillance active de la fièvre typhoïde dans le monde et affirme la supériorité du vaccin capsulaire Vi sur tous les autres vaccins actuellement disponibles dans le monde.

ATKINS B.L. et coll. / LICCIARDONE J. / GLECKMAN R. / ZENILMAN J.M.JAMA. 1998 ; 279 : 579-80.