News

Septembre 2009

Grippe A : que dire à vos patients voyageurs '

"Docteur, est-il raisonnable que je parte huit jours au Sénégal avec mon mari en novembre ' Je dois aller voir mon fils à Pékin: qu'en pensez-vous '". Voici ce que nous expliquons à nos patients voyageurs et qui nous semble très raisonnable.

Le mot pandémie vient du grec "pan" qui veut dire "tout" et "demos" qui veut dire "peuple": cela veut dire que toute la population terrestre est atteinte. Donc le risque de contamination existe partout, en France comme à l'étranger. Ne pensez donc pas comme cette personne (j'ai oublié qui c'était) qui m'avait dit il y a longtemps " en cas de guerre mondiale, je pars à l'étranger " !
Il est donc envisageable de voyager en plein pic épidémique. Ceci étant dit:
- le transport constitue en soi un risque accru de contamination (métro, train, aéroport, avion…)
- les mesures collectives de prévention du pays visité ont de fortes chances d'être inférieures à celles de la France (les autorités françaises ne manquent pas de répéter que nous sommes les meilleurs, ce qui n'est peut-être pas tout à fait faux)
- si vous développez la grippe A dans un pays exotique, ne comptez pas trop sur les ressources médicales locales; en cas de complication, vous regretterez amèrement nos centres hospitaliers et leurs services de réanimation
- dans d'autres pays, aux soins de santé de qualité, comme les Etats-Unis, vous serez ruiné en quelques jours; et nul ne sait quel sera le comportement de chaque compagnie d'assurance assistance internationale vis-à-vis de la couverture de la grippe A
- si une compagnie aérienne apprend que vous êtes grippé, elle refusera votre embarquement
- dans certains pays, en Chine par exemple, vous risquez d'être mis en quarantaine à la moindre fièvre ; vous serez parqué dans des salles de rétention "médicale" avec les autres fiévreux; et si votre fièvre était banale, pas du tout liée à la grippe A, eh bien c'est là que vous l'attraperez !
Pendant la vague épidémique, évitez les voyages.

Paludisme aéroportuaire, CDG

Le 23 août, le CHU de Nice a signalé deux cas de paludisme à P. falciparum chez un couple de jeunes parisiens n'ayant pas quitté le territoire métropolitain depuis plusieurs années. Du 4 au 7 août, ils avaient séjourné à 7 km de Roissy-CDG. Le 18 août, apparition des premiers symptômes. Diagnostic assez rapidement confirmé. Patients traités, guéris.
NDLR. Félicitons nos collègues niçois de ce diagnostic toujours difficile : habituellement, lorsque des anophèles infestés arrivent par avion, le premier sujet atteint décède faute de diagnostic rapide, comme ce fut le cas en 1999 en région parisienne.

Australie: attention aux chevaux

En Australie, les chauves-souris frugivores transmettent une maladie émergente désormais inquiétante (ABC) : l'infection par le

virus Hendra -du nom d'une ville proche de Brisbane. Le Queensland (nord-est) est la province la plus touchée.
Le virus Hendra est un paramyxovirus que la chauve-souris transmet aux chevaux: la létalité équine est élevée : 80%.
Chez l'homme on constate que tous les patients ont été en contact étroit avec des chevaux. Les sujets présentent une forte fièvre ; les complications sont d'ordre respiratoire et neurologique (encéphalite). La létalité humaine serait de 30% (OMS).

NDLR. La pratique de l'équitation est très répandue en Australie; les touristes en sont friands. Il n'y a aucune raison à ce jour pour les mettre en garde dans les 4/5èmes ouest du pays. Dans le Queensland (500.000 chevaux) il convient de leur demander de ne pas aller plus loin, dans le contact avec le cheval, que de s'asseoir dessus.

Inde de tous les dangers

Après la criminelle et massive contamination par l'hépatite B liée à la réutilisation de matériels médicaux à usage unique (voir nos numéros antérieurs), on apprend que les produits sanguins sont massivement contaminés par les virus B et C : 100 000 poches de sang contaminé ont été distribuées au cours des deux dernières années rien que dans l'Etat d'Uttar Pradesh. En prime, les criminels diluaient le sang avec de l'eau et du sel pour faire plus de poches ! La police vient d'arrêter 8 personnes, dont deux médecins (Prokerala.com).
Cerise sur le gâteau médical: importante épidémie d'encéphalite japonaise dans ce même Etat d'Uttar Pradesh, et aussi dans celui d'Assam (ProMed). Le nouveau vaccin (Ixiaro®) contre cette maladie est désormais disponible dans les CVI français (NDLR).

Divers

Savez-vous combien de bagages ont été perdus lors de voyages aériens en 2007 ' Non bien sûr: 42,4 millions ! soit un bagage égaré pour 64,3 passagers; un voyageur sur 3000 ne retrouvera jamais ses effets personnels. La situation semble s'être légèrement améliorée en 2008 (CE). Renouvelez auprès de vos patients voyageurs notre conseil de base: emportez vos médicaments en quantité deux fois plus que nécessaire: la moitié en cabine, l'autre en soute (NDLR).

Il y a encore une transmission de lèpre (oui, de lèpre !) aux Antilles françaises. Certes la diminution est évidente (Guadeloupe): d'une incidence de 24/100 000 en 1970, nous sommes passés à 1,1/100 000 en 2007 (BEH). Mais 50 nouveaux cas par an, c'est indigne (NDLR).

La pandémie H1N1 ne doit pas faire oublier la menace aviaire H5N1. En Egypte par exemple, grand pays touristique, 34 contaminations humaines ont eu lieu depuis le début de l'année (KunaNews). Le virus ne s'est pas humanisé; le risque reste aujourd'hui virtuel pour le voyageur; mais restons vigilants (NDLR).