News

Octobre 1998

Choléra : apparition ou aggravation d'épidémies

- Afrique : Burundi, Cameroun, Congo (RD), Ghana, Kenya, Mozambique, Niger, Ouganda, Ruanda, Sierra Leone, Tanzanie, Tchad.

- Asie : Afghanistan, Inde, Iran, Pakistan, Sri Lanka, Thaïlande.

- Autres pays : Arménie, Comores.Ces pays s'ajoutent à ceux dont l'endémie est stable pour aboutir à un total de 185.000 cas officiels au cours du seul dernier mois ! NB. La Chine n'a officiellement déclaré aucun cas à ce jour, alors que des sources officieuses semblent indiquer de possibles gigantesques épidémies.

Sources : OMS, CDC, ProMED

Spécial Russie : Les statistiques nationales semblent attester d'une augmentation globale des cas de typhoïde (ProMED).

NDLR. Rappelons que l'OMS recommande aux voyageurs en provenance d'Europe de l'ouest et se rendant en Russie d'être vaccinés contre la fièvre typhoïde et l'hépatite A.

- Cas disséminés, sporadiques semble-t-il, de charbon humain (ProMED) : éviter tout contact avec les animaux, la viande crue et les produits dérivés (peaux).

- Tuberculose multirésistante : " une bombe à retardement dont la mèche est déjà consumée " ont déclaré des experts de la Harvard Medical School. La tuberculose multi-R s'est propagée dans les prisons (20.000 cas, soit 1/5ème des détenus tuberculeux) ; les détenus libérés vivent ensuite dans des conditions de pauvreté et de promiscuité telles que le BK-R s'est répandu comme une traînée de poudre dans l'ensemble du pays déjà affecté par une lourde mortalité tuberculeuse antibiosensible : 17 p. 100.000 (ProMED).

- En raison de la chute du rouble et des comportements habituels de stockage des populations, il n'y a plus de médicaments dans les pharmacies (CNN interactive).

Spécial Etats-Unis

- Shigellose dans le comté de Mendocino (une heure de route de San Francisco) : 5 restaurants incriminés, au moins 200 patients sévèrement atteints, mais pour l'instant aucun décès rapporté (CNN interactive).

- Encéphalite de St-Louis, en Louisiane comme il se doit, et comme chaque année à la même époque de prolifération des moustiques Culex (ProMED). L'année dernière, l'épidémie avait été extensive, jusqu'en Floride, menaçant de fermeture les parcs d'attraction.

- Toujours en Louisiane, l'entreprise Savoie's Sausage and Food Products Inc. a mis sur le marché 250 tonnes d'une sauce "cajun" contenant des salmonelles. Les autorités tentent de rappeler ce produit des neuf Etats dans lesquels il été distribué : Arkansas, Floride, Georgie, Idaho, Louisiane, Michigan, Mississipi, Tennessee et Texas. Avis aux gastronomes, qui sont à ce jour au nombre de 62 à se nourrir par voie veineuse dans les hôpitaux des dits Etats (ProMED).

- Panique à l'hépatite A dans le Michigan. Employée depuis deux semaines dans un "restaurant" de la chaîne Wendy's, une "cuisinère" a déclaré une nette et franche hépatite A. Elle avait préparé pendant tout ce temps les plats crus et cuits de 3.000 clients ; lesquels ont mis l'Etat du Michigan en état de crise et en rupture de stock d'immunoglobulines spécifiques.

NDLR. Le Ministère français de la Santé recommande la vaccination hépatite A aux personnels de restauration: nous aimerions savoir dans quelle proportion cette recommandation est suivie.

Peste, typhus, hantaviroses, fièvres hémorragiques' : inquiétude planétaire

Toutes les maladies transmises par les rongeurs pourraient connaître des flambées épidémiques. En effet les rongeurs prolifèrent intensément dans une grande partie du globe : toutes les zones dans lesquelles El Nino a entraîné des hivers peu froids et des printemps anormalement chauds et humides. Ces conditions permettent aux rongeurs de trouver une nourriture abondante et voient alors leur population augmenter de 10 à 20 fois ! Ce phénomène est encore amplifié dans les zones inondées, lors des décrues : ce qui est actuellement le cas.Les pays tropicaux sont loin d'être les seuls touchés : les plus vives inquiétudes règnent aux Etats-Unis à propos de la fièvre à virus Hantaan. En Europe également, à un moindre degré.

Source : CDC

NDLR. Les voyageurs internationaux doivent être avertis de ces risques imminents. En cas de séjours ruraux ou semi-ruraux, ils doivent être incités à éviter tout contact avec les animaux, à porter des vêtements recouvrant le maximum de surface corporelle, à imprégner leurs vêtements d'insecticides, à utiliser en abondance des répulsifs cutanés, à désinsectiser les endroits de couchage, à dormir sous moustiquaire imprégnée. Et à fuir les endroits où des épidémies non étiquetées sont signalées.