News

Avril 1999

Liste des pays infréquentables (avril 1999)

Le Ministère des Affaires étrangères déconseille aux ressortissants français les voyages dans les régions et pays suivants:

Afghanistan - Caucase - Congo (sauf Pointe-Noire) - Ogaden, Afar (Ethiopie) - Guinée Bissao - Jammu, Cachemire, Assam (Inde) - Kossovo - Sud-ouest, ouest et nord de l'Ouganda - RD du Congo (sauf Kinshasa et Lumumbashi) - Nord et ouest du Rwanda - Sierra Leone - Somalie - Nord et est du Sri Lanka - Tadjikistan - Tibesti et Sahr (Tchad) - Sud-est de la Turquie.

Le Ministère déconseille également, sauf raison professionnelle impérative, de se rendre dans les pays suivants:

Albanie - Algérie - Angola - Burundi - Colombie - République centrafricaine - Erythrée - Irak - Liberia - Pakistan - Papouasie Nouvelle Guinée - Sud Soudan - Rép. fédérale de Yougoslavie - Zambie.

Choléra: attention à l'Asie du sud

Au cours des trois premiers mois de l'année, les Japonais ont enregistré 8 cas de choléra importé (O1 El Tor Ogawa): cinq touristes japonais ont contracté le choléra aux Philippines, trois en Thaïlande. Dans tous les cas, il s'agissait de séjours courts (5 jours à 2 semaines).En 1998, ce sont 57 cas de choléra qui avaient été ainsi rapportés, choléra contracté en Thaïlande, Philippines, Indonésie et Inde.

Source : ProMED

NDLR. En France, on a souvent tendance à penser que le choléra est, pour le voyageur, une menace virtuelle. Les Japonais savent qu'il s'agit d'un risque réel ; et tout indique, dans leur comportement à l'étranger, qu'ils sont au moins autant que nous soucieux de l'hygiène alimentaire.

Y a-t-il un médecin à bord ?

Ce sont des centaines de millions de dollars (!) que font économiser les médecins aux compagnies aériennes lorsqu'ils prennent en charge des urgences survenant lors de vols aériens. Pas moins de 1.000 interventions par an sur la seule compagnie British Airways ! Cette prise en charge évite nombre de déroutages, estimés en moyenne à 100.000 US$ l'unité !Les compagnies aériennes sont bien ingrates, n'assurant aucune rémunération des praticiens, aucune assurance professionnelle de facto, très peu de moyens de communication avec des confrères au sol, une pharmacie et des équipements minimaux et parfois indigents.

Source : Hospital Doctor (UK)

La Chine en guerre contre les médicaments contrefaits

Après enquête du Ministère de la santé chinois, 13,1% des médicaments en circulation se sont avérés contrefaits. Les autorités semblent avoir décidé -enfin!- d'inspecter les pharmacies et les usines : huit unités de production viennent d'être fermées, et bien d'autres sont attendues.

Source : Lancet

NDLR. En attendant que l'ordre règne en Chine, rappelons que la contrefaçon pharmaceutique représente 6% du marché pharmaceutique mondial. Lors de voyages outre-mer, le touriste malade qui se rend dans une pharmacie locale a de fortes chances d'acquérir un médicament ne contenant que peu ou pas du tout de principe actif ; et il doit s'estimer heureux si le médicament ne contient pas de substances toxiques. Incitons donc nos voyageurs à partir avec leur trousse à pharmacie constituée en France, un des rares pays dans lequel ne circule aucune contrefaçon.

Malaisie : mobilisation autour d'un virus émergent de haute létalité

Il y a une épidémie d'encéphalite japonaise en Malaisie (Visa 18) et des vaccinations de masse ont été effectuées. Mais les encéphalites continuent à croître (200') et les morts à s'accumuler (100'). Une létalité anormale pour la seule encéphalite japonaise. Il y avait donc autre chose: les CDC ont isolé un virus jusqu'alors inconnu, apparenté aux paramyxovirus et pour l'instant dénommé "Hendra-like". L'armée malaise est passée à l'offensive: abattage sans discussion de plus de 350.000 porcs, largage aérien sur les villages et campagnes de tonnes d'insecticides, interdiction aux fermiers de retourner sur leurs exploitations, appel aux populations pour l'hospitalisation en urgence de toute fièvre inexpliquée : hospitalisation au cours de laquelle on procède à la mise sous ribavirine, antiviral expérimental actif dans certaines fièvres hémorragiques virales.Les pays voisins se déclarent très inquiets ; les CDC et l'OMS le sont également, mais se gardent de le laisser paraître.

Sources : OMS, CDC, ProMED

NDLR. Les voyageurs se rendant en Malaisie doivent:

1) fréquenter aussi peu que possible les zones rurales.
2) s'éloigner aussi vite que possible à la simple vue d'un cochon.
3) utiliser abondamment des répulsifs anti-moustiques efficaces.
4) ne dormir que dans les hôtels internationaux des grandes villes ou, à défaut, sous moustiquaire imprégnée.

Deux cas (un décès) de diphtérie au Danemark

Novembre 1988: une femme de 23 ans présente une angine: après traitement antibiotique classique, elle est admise à l'hôpital (Copenhague) dans un tableau de défaillance polyviscérale ; la sérologie diphtérique montre des taux élevés d'anticorps chez cette patiente qui n'avait jamais été vaccinée. Elle décède le lendemain de son admission. Le 23 décembre, son frère de 18 ans est admis à l'hôpital pour un tableau de croup caractéristique. Le traitement approprié est mis en route, et le patient guérit pendant que le laboratoire isole de sa gorge un Corynebacterium diphteriae toxinogène. Contrairement à sa s'ur, ce patient avait été vacciné dans sa prime enfance, ce qui explique sans doute qu'il n'ait pas fait une forme létale ; on ne sait pourquoi il n'a pas continué les rappels pourtant très recommandés par les autorités danoises.

Source: Epi-News (DK)

NDLR. Aucun des deux patients n'avait récemment voyagé hors du Danemark, pays dans lequel ne circule aucune souche de bacille diphtérique toxinogène. Force est donc de convenir que c'est la souche qui a voyagé, transportée par un voyageur international.