Risques et situations

Voyages aériens : contre-indications

Accepter ou refuser (le plus souvent dans son propre intérêt) un patient à bord d'un aéronef commercial ne fait l'objet d'aucun consensus international formel.
Ce qui est bien dommageable pour le praticien " au sol " qui n'est pas censé connaître toute les subtilités de la médecine aéronautique. D'où l'intérêt du texte suivant issu des services médicaux de la compagnie British Airways qui ont bien voulu écrire des recommandations.
Ce ne sont que de simples conseils, mais qui nous paraissent plein de bon sens.

Coeur et vaisseaux

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Infarctus du myocarde depuis 10 j.
  • Défaillance cardiaque non traitée
  • Chirurgie à cœur ouvert depuis moins de 10 j.
  • Angioplastie sans stent depuis moins de 3 j., avec stent depuis moins de 14 j.
  • Thrombophlébite active des membres inférieurs.
  • Problèmes de saignement et de coagulation
  • Mise en route récente d'un traitement anticoagulant

 

Respiratoire

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Pneumothorax non complètement traité.
  • Chirurgie thoracique majeure depuis moins de 2 semaines.
  • Pneumonie. Essoufflement après marche de 50 m. en terrain plat ou oxygénothérapie en continu.

NB. Prendre aussi en compte mobilité et déplacement lors des escales.

Hématologie

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Hb<7,5 g/dl
  • Crise drépanocytaire depuis moins de 10 j

Gastroentérologie

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Intervention depuis moins de 10 j. (Y compris coelioscopie, car insufflation d'air).
  • Hémorragie depuis moins de 10 j. (Après 10 j., accepter si Hb convenable).

Système nerveux central

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • AVC, y compris hémorragie sous-arachnoïdienne, depuis moins de 10 j.
  • Crise d'épilepsie (grand mal) depuis moins de 24h.
  • Neurochirurgie depuis moins de 10j.

NB. Prendre en compte mobilité, oxygénation.
Petit mal et crises mineures : décision selon sens commun.

ORL

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Otite et sinusite.
  • Chirurgie de l'oreille moyenne depuis moins de 10 j.
  • Amygdalectomie depuis moins d'une semaine.
  • Mâchoires attachées, sauf accompagnement et coupe-fil à portée de main (si appareil à relâchement automatique, peut être accepté sans accompagnant).

Ophtalmologie

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Traumatismes ouverts et chirurgie à globe ouvert depuis moins d'une semaine.

NB. Si gaz dans globe oculaire, résorption totale nécessaire -pouvant durer jusqu'à 6 semaines : consultation spécialisée nécessaire.

Psychiatrie

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Sauf accompagnement médical, infirmier ou compagnon/parent très compétent.

Maladies infectieuses

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Si en évolution.

Maladies terminales

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Évaluation par médecin conseil de la compagnie.

 

Traumatologie-orthopédie

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Fracture plâtrée depuis moins de 24h, sauf si plâtre bivalve et pour des vols de 2h.
  • Depuis moins de 48h, sauf si plâtre bivalve et pour des vols d'une durée supérieure à 2h.

NB. L'étendue et le type de plâtre peuvent modifier les conseils. Attention aux appareils en fibre de verre.

Brûlures

  • Demander l'avis du consultant médical de la compagnie aérienne.

Grossesse

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Après fin de 36ème semaine.

Nouveaux-nés

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Avant 48h.
  • Après 48h, accepter si absence de complications.

 

Décompression

Ne pas accepter à bord (NPA) :

  • Signes ou symptômes depuis moins de 10 j.

NB. Prendre conseil auprès d'un médecin de plongée ou aéronautique.

Plongée sous-marine

NPA :

  • Depuis moins de 24h.

Tous droits réservés pour tous pays.