Fiches Maladies

Tungose

épidémiologie, physiopathologie

Tunga penetrans est un petit insecte qui virevolte à quelques centimètres des sols sablonneux ou poussiéreux d'une bonne partie de la ceinture tropicale (carte ci-dessous). Les régions inondées ou humides de ces zones sont en principe moins infestées.

Tungose carte

Pour pondre, la femelle s'incruste sous la peau de divers animaux, éventuellement de l'homme. La faible capacité de vol de la chique explique que la majorité des lésions se situent au niveau des pieds ; mais toute autre localisation est possible en fonction du comportement du sujet.

La loge grossit (de la taille d'une baie de gui, dont elle a la couleur), devient prurigineuse puis douloureuse, inflammatoire, et se surinfecte facilement ; 8 à 12 jours après l'incrustation, le grattage de la lésion peut faire sortir de petits oeufs blancs.

Clinique

Typiquement, grain noir sur un orteil, le plus souvent sous l'ongle (photo ci-dessous). Lésions multiples fréquentes. La simple inspection suffit au diagnostic.

Puce chique

Au niveau des pieds, l'infection est quasi constante au bout de la première semaine : la douleur gêne la marche et peut la rendre impossible en cas de lésions multiples (on dit que ce sont les chiques qui arrêtèrent la progression des armées de Cortes).

Complications possibles : ulcère septique, abcès, voire pyothrombophlébite, septicémie, gangrène, tétanos.

Traitement curatif

Forme simple

Extraction par un praticien entraîné : les orteils sont très sensibles et la zone est inflammatoire ; il convient d'extraire la chique en totalité, de l'"énucléer" sans traumatisme : à l'aide de deux aiguilles, élargir l'orifice (pour certains, "décapitation" superficielle au scalpel) puis amener les aiguilles (ou une curette) sous la partie profonde de la chique, et extraire en douceur.

Lavages antiseptiques (Betadine®) et pansements antiseptiques et protecteurs jusqu'à complète cicatrisation.

Forme abcédée

Extraction sous antibiothérapie à large spectre par voie générale.

Dans tous les cas : prévention du tétanos.

  • Dans les zones concernées, ne jamais marcher pieds nus, proscrire les claquettes ("tongues") : chaussettes et chaussures fermées de rigueur.
  • Inspection quotidienne des pieds.
  • Aucun répulsif n'a fait la preuve d'une efficacité.
Tous droits réservés pour tous pays.