Novembre 2014

 

 

PREVENTION MEDICAMENTEUSE DU PALUDISME CHEZ LES NOUVEAUX-NES ET NOURRISSONS VOYAGEURS EN ZONE 3

Les schémas qui suivent ne font pas partie des mentions légales françaises des produits concernés. Ils proviennent des CDC américains, plus réactifs et pragmatiques que nos autorités nationales de santé. Ils sont incontournables puisque nous ne pouvons laisser partir des bébés sans chimioprophylaxie. La Société de Médecine des Voyages recommande les schémas suivants pour les pays de zone 3 de chimiorésistance.

Atovaquone-proguanil : MALARONE® 62,5mg/25mg

8,0 à 9,9 kg : ¾ de comprimé par jour

5,0 à 7,9 kg : ½ de comprimé par jour

à commencer la veille du départ, à poursuivre tout le séjour en zone de transmission du paludisme et sept jours après la sortie de la dite zone.

OU

Méfloquine : LARIAM® 250mg

> 9 kg: ¼ de comprimé par semaine

< 9 kg: 5 mg/kg par semaine

à commencer 10 jours avant le départ, à poursuivre tout le séjour et trois semaines après le retour. Les parents devront être informés que le Lariam® a un goût amer et légèrement piquant ; beaucoup de bébés auront une propension à le recracher.

La doxycycline, largement prescrite pour les adultes, est formellement contre-indiquée chez les enfants de moins de 8 ans d’âge.

Bien faire attention au poids que pèsera l’enfant lors du début effectif du traitement et à sa croissance pendant le séjour : s’aider de la courbe pondérale du carnet de santé.

Il faut obtenir des parents qu’ils demandent au pharmacien un re-conditionnement car il n’existe pas de comprimés dosés pour les enfants en bas-âge. Bien expliquer aux parents que le pharmacien que le re-conditionnement leur sera facturé et ne sera pas fait immédiatement.

Rappeler enfin aux parents que

- tous les répulsifs cutanés anti-moustiques efficaces sont contre-indiqués chez les nouveaux-nés et nourrissons

- les moustiquaires imprégnées de berceau doivent être bien tendues de façon à ce que le bébé ne puisse pas les sucer

- une mère sous antipaludiques qui allaite n’en protègera pas pour autant son bébé.

 

Droits réservés pour tous pays