Santé Voyages : Boutique, Préventions, Vaccins et traitements pour la santé du voyageur

Etudes

En moins de cinp années, et avec six études majeures menées dans différentes parties du monde et dans divers registres, RHODIFUSE® IODE confirme les espoirs placés en lui depuis 1990. Ces expérimentations à larges échelle montrent qu?il s?agit d?un moyen de lutte fiable et efficace.
Tout au long de ces travaux, RHODIFUSE® IODE a démontré ses capacités d?adaptation aux différentes localisations géographiques qu?elles que soient les habitudes alimentaires et les types d?approvisionnement en eau. La supplémentation en iode par l?eau a toute sa place dans le combat engagé contre les troubles dus aux carences en iode.

1. Des résultats qui se confirment sur cinq ans

Testé dans un premier temps sur une période d?une année au Mali, RHODIFUSE® IODE a donné des résultats spectaculaires = pour la première fois dans l?histoire, on peut parler d?éradication de la carence en diode dans une communauté, selon les stricts critères de l?OMS. Cette étude a été poursuivie pendant cinq ans, de 1990 à 1994. Les diffuseurs placés dans les forages des villages de N?Djiba, Woloni, Sirablo et Sébabougou ont été changés régulièrement tous les ans.

Les concentrations d?iode dans l?eau ont dépassé en permanences les 50 µg/l et chez les quasi totalité des sujets l?iodurie a été supérieure à 100 µg/l. Durant toute cette période les goitres ont globalement continué à regresser. figure 1.

Preuve de l?efficacité de cette approche sur les principales populations à risque, on constate la disparition totale de goitre chez les enfants de moins de cinq ans, nés de mère correctement supplémentée, en comparaison à un village témoin n?ayant jamais nénficié de campagne d?iodation. figure 2.

2. Un développement psychomoteur satisfaisant

La carence en diode survenant au cours de la période foetale et néonatale entraine irréversiblement chez le très jeune enfant un retard mental et un retard du développement du système locomoteur. Le test de Brunet-Lézine a permis de mettre en évidence que le retard psychomoteur était diminué de moitié chez les enfants de ces villages âgés de 0 à 2 ans supplémentés (n=50) en iode par RHODIFUSE® IODE par l?eau de boisson, comparés à une population de jeunes enfants (n=50) d?un village voisin (Djifalé) de même éthnie, non supplémentés en iode. figure 3.

Iodurie 50 enfants
supplémentés
50 enfants
non supplémentés
< 25 µg/l 3 30
25-50 µg/l 10 11
50-100 µg/l 8 5
> 100 µg/l 29 4

Ioduries observées chez les enfants supplémentés et non supplémentés

3. Toucher une population toujours plus large

La confirmation de l?efficacité de RHODIFUSE® IODE sur une plus grande échelle restait à démontrer. Une étude a donc été effectuée pendant un an dans la préfecture de la Nana-Grébizi, située à 300 kilomètres au nord de Bangui, capitale de le République Centrafricaine, sur une population de près de 100 000 habitants.

La prévalence des goitres pour l?ensemble des sujets soumis à l?examen clinique est passé de 60,9% en début d?essai à 44,5% en fin d?essai. Celle des goitres visibles est passée de 10,7 à 2,5%. figure 4

La médiane des concentrations urinaires en iode avant l?essai était de 21 µg/l. La quasi totalité de la population se trouvait en situation de carence iodée, avec 94,7% des sujets ayant une iodurie inférieure à 50 µg/l. Douze mois plus tard, 93,5% des sujets avaient une iodurie supérieure à 100 µg/l. La médiane pour l?ensemble des sujets était de 180 µg/l correspondant à l?apport recommandé. figure 5

4. S?adapter aux difféentes sources d?eau

Initialement conçu pour l?iodation des forages et des puits, RHODIFUSE® IODE a vu son application étendue à l?iodation des réseaux d?alimentation en eau par gravitation. En plaçant RHODIFUSE® IODE dans la chambre de diffusion d?un système de dérivation permettant l?application du principe Venturi figure 6, on a pu tester la validité du procédé dans plusieurs villages de Bornéo (Malaisie). Trois villages (Budit, Jarau, et Linggang) ont été equipés et comparés à un village témoin (Spaya). Les résultats ont montré que la concentration d?iode dans l?eau montait rapidement et que la moyenne s?établissait selon les villages entre 78,9 µg/l et 113,9 µg/l alors qu?elle restait inférieure à 5 µg/l dans le village témoin.

L?efficacité de la méthode a pu être vérifiée par l?augmentation rapide des concentrations d?iode urinaire figure 7 et par une diminition sensible du taux de prévalence des goitres figure 8 dans les villages bénéficiant d?un apport en iode par l?eau de boisson.

Le coût annuel de supplémentation en iode est estimé à 11 cents U.S. par personne, un montant aisément supportable par les communes ou le gouvernement.

5. Mieux s?adapter aux comportement des enfants

Comparant l?efficacité de la supplémentation en iode par le sel alimentaire et par l?eau de boisson, une étude conduite au Sarawak (Malaisie) a mis en évidence que ces enfants pouvaient être insuffisamment couverts par le sel iodé pour des raisons vraisemblablement comportementales.

En effet, l?étude menée sur une année complète, a permis de comparer l?efficacité constatée au niveau de l?iode urinaire auprès de deux groupes de populations à risque, les femmes agées de 15 à 40 ans et les enfants agés de 0 à 6 ans dans deux villages, l?un Mengkak, qui était approvisionné très régulièrement en sel parfaitement iodé à 50 mg/kg et Menjiling, où le système RHODIFUSE® IODE permettant l?iodation de l?eau avait été mis en place.

Après un an on a pu constater une augmentation de l?iode urinaire significative et comparable dans les deux villages chez les femmes agées de 15 à 40 ans figure 9, alors que chez les enfants de 0 à 6 ans, cette augmentation n?était sensible que dans le village de Menjiling (RHODIFUSE® IODE), alors qu?à Mengkak figure 10 (sel iodé) aucune modification de l?iodurie n?était observée avant et après un an de consommation de sel iodé.

Ceci trouvant son explication dans le fait que les mères de famille de ces régions n?utilisent pas de sel dans la préparation des repas des jeunes enfants.

Conclusion

Au fil de ces études, il apparait que RHODIFUSE IODE, constitue un procédé efficace et fiable d?apport en iode. Il se montre de plus, adaptable aux différentes situations rencontrées dans les zones carencées qu?il s?agisse de zones géographiques ou d?habitudes alimentaires.