News

Septembre 2002

Immunité vaccinale HA précoce

Le vaccin contre l'hépatite A doit être fait plus de 15 jours, et au mieux un mois, avant l'exposition. Or on sait qu'un tiers des voyageurs consultent dans la semaine de leur départ. L'auteur plaide pour que ces derniers soient quand même vaccinés, même s'ils partent le lendemain, en raison des faits suivants.
Le délai admis ne repose que sur le taux des anticorps et ne tient pas compte de l'immunité type NK, T cytotoxique, cellules B'
Il a été prouvé que le meilleur moyen de juguler une épidémie d'hépatite A est la vaccination, y compris des sujets qui seront infectés très rapidement après (ou qui le sont peut-être déjà).
La vaccination de toute une famille après apparition d'un cas a montré une efficacité protectrice du foyer de 79%. Huit marmousets ont reçu une inoculation virale; 4 ont été alors vaccinés: ils ont fait une hépatite a- ou pauci-symptomatique; les 4 autres ont fait une hépatite franche.
Conclusion: ne pas vacciner un voyageur pressé constituerait une perte de chance.

CONNOR B.A. Value of hepatitis A immunization in the last minute traveler and the use of hepatitis A vaccine in outbreak control. 3rd European Conference on Travel Medicine,
15-18 may 2002, Florence, Italy

Typhoïde multirésistante

Le Pakistan n'est pas le champion du monde de la résistance de S. typhi, mais peut publier des taux fort honorables. Des auteurs de ce pays ont étudié de manière rétrospective leurs cas pédiatriques survenus entre 1990 et 1993, (les données sur ce sujet sont suffisamment rares pour que l'on apprécie une étude bien faite, même sur des cas anciens d'une décennie, NDLR).
La multirésistance atteignait 67,2%; le taux d'échec du chloramphénicol ou de l'amoxicilline était de 53,6%, nécessitant une autre antibiothérapie. Si bien que les médecins durent utiliser des fluoroquinolones, théoriquement contre-indiquées chez les enfants. Malgré cela, résistance est telle que les auteurs persistent à recommander les fluoroquinolones en première intention chez les enfants.

HAZIR T. et coll. Therapeutic reappraisal of multiple drug ressistant Salmonella typhi in Pakistani children. J Pak Med Assoc 2002. 52: 123-7.

Les moustiques aiment l'alcool

Des entomologistes japonais ont fait boire 350ml de bière (5°5) à des sujets, et rien à d'autres, et ont exposé tout le monde à divers moustiques potentiels vecteurs de maladies humaines.
L'attraction des moustiques pour les sujets ayant absorbé de l'alcool était plus forte que pour les abstinents, et proportionnelle au taux d'alcool dans leur sueur.

SHIRAI O. et coll. Alcohol ingestion stimulates mosquito attraction. J Am Mosq Control Assoc 2002. 18 : 91-6.

Hépatite A, facteurs de risque, Montréal

Les "jeunes qui traînent dans les rues" à Montréal font fréquemment une hépatite A; il y a risque potentiel pour l'ensemble de la communauté, très peu aujourd'hui naturellement immune. Chez 4,7% d'un échantillon de 427 d'entre eux (âgés de 14 à 25 ans) des anticorps totaux anti-VHA ont été trouvés. La régression logistique a montré les deux facteurs de risque indépendants suivants: relations sexuelles avec un(des) sujet(s) ayant un antécédent d' "hépatite" (OR 13,5), et rapports homosexuels passifs (OR 5,1).
Les autorités sont en train de promouvoir une vaccination gratuite chez ces jeunes.

ROY E. et coll. Seroprevalence and risk factors for hepatitis A among Montreal street youth. Can J Public Health 2002. 93: 52-3.