News

Novembre 2001

Ne buvez pas l'eau des puits !

Ne buvez pas l'eau des puits, même au Canada ! C'est dans ce pays qu'a été menée une étude prospective sur 235 foyers ruraux (647 individus), avec étude bactériologique des eaux de boisson. Dans 20% des cas, l'eau de boisson contenait des coliformes -dont E. coli- à un taux supérieur à la barre admise par les autorités fédérales. Ce dépassement était associé à une augmentation significative de la fréquence des gastroentérites (OR: 1,52) par rapport à des foyers consommant une eau aux normes.

STRAUSS B. et coll. A prospective study of rural drinking water quality and acute gastrointestinal illness.
BMC Publ. Health 20 - 01;1:8.

Méningocoque W135 France/La Mecque 2000

Au cours de l'an 2000, à la suite du Hadj, on a constaté en France 27 cas d'infection par le méningocoque W135. Il n'y a pas eu de cas groupés, ce qui semble attester soit de la grande performance de notre système de santé (chimioprophylaxie des contacts), soit d'une faible contagiosité du W135, soit des deux.
Ces souches étaient à l'évidence importées de La Mecque : la plupart des sujets avaient plus de 50 ans (ce n'est généralement qu'à un âge avancé que l'on fait le pèlerinage) et les sérotypages étaient concordants. Cinq patients sont décédés.

MATSIKA-CLAQUIN M.D. et coll. Epidémie d'infections à méningocoque W135 liée au pèlerinage de la Mecque de 2000.
Presse Médicale 20 - 01. 30 ; 1529-34.

NDLR. Nous rappelons que les autorités saoudiennes ont décidé d'exiger le vaccin méningococcique quadrivalent (A, C, Y, W135) pour tous les pèlerins de La Mecque, que ceux-ci viennent pour le Hadj (pèlerinage annuel) ou l'Umra (individuel, toute l'année). Pas de visa sans certificat de vaccination. Menomune® (Aventis Pasteur-MSD), en ATU de cohorte, est réservé aux centres de vaccination antiamarile.

La rage en Asie

Alors que le tourisme se développe de manière vertigineuse sur ce continent, l'OMS fait un point sur ce grand problème de santé publique qu'est la rage.
L'OMS ne souhaite pas mettre en avant ses chiffres de mortalité qu'elle juge totalement sous-estimés.
- La rage est une maladie évitable par la vaccination, avec un taux voisin de 100%.
- 45 à 60% des décès touchent des enfants.
- Il n'existe actuellement aucun programme de lutte contre la rage animale en Asie, hormis quelques rares pays comme le Japon, Taiwan et la Malaisie (rage éliminée) et la Chine, le Vietnam et la Thaïlande (incidence en net recul).

L'Organisation recommande, entre autres, d'interdire les vaccins préparés sur tissu nerveux et d'améliorer l'approvisionnement en vaccins sur cultures cellulaires (type Verorab® APMSD, NDLR)

OMS. Rage, Asie. REH 20 - 01. 41 : 320-3.

NDLR. La rage animale est présente dans tous les pays du monde sauf : Australie, Barhein, Caraïbes (sauf Cuba et Haïti), Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France (éradication non officielle), Gibraltar, Grèce, Indonésie (Bali), Irlande, Islande, Japon, Koweït, Malte, Ile Maurice, Norvège, Nouvelle-Zélande, Iles du Pacifique, Papouasie Nouvelle-Guinée, Portugal, Royaume Uni, Seychelles, Suède, Réunion, Taiwan.

Chiens voyageurs et leishmaniose

Emmener son chien en voyage, y compris dans le sud de la France, l'expose aux piqûres de phlébotomes qui peuvent transmettre une leishmaniose; le chien constitue alors un réservoir menaçant l'homme.
Des auteurs anglais ont testé l'efficacité de colliers imprégnés de divers insecticides en mesurant le temps de survie des phlébotomes. Les deux molécules de tête pour cette activité sont la deltaméthrine et la perméthrine; le fenthion est également efficace mais les autres molécules testées n'ont aucune activité.

REITHINGER R. et coll. Topical insecticide treatments to protect dogs from sand fly vectors of leishmaniasis.
Emerg. Infect. Dis. 20 - 01 ; 7.

NDLR. Comme pour les humains, on vend n'importe quels produits contenant n'importe quelles molécules. Comme pour les humains, on en revient toujours aux mêmes seules molécules efficaces : les pyréthrinoïdes. Contribuons à faire la chasse aux produits bidon qui décrédibilisent dangereusement la notion de protection antivectorielle !