News

Mars 1998

Décalage horaire: Mélatonine

Une métaanalyse sur 10 ans des essais de la mélatonine montre que cette molécule, à dose de 5 mg, réduit les symptômes du décalage horaire (" jet lag ") de 50%. Les auteurs recommandent les modalités d'utilisation suivantes.

- Voyages vers l'est : 1 comprimé (5mg) la veille du départ, au soir, puis 1 comprimé chaque soir au coucher pendant 4 jours.

- Voyages vers l'ouest : 1 comprimé chaque soir vers 23 heures (heure du pays visité) pendant 4 jours.

ARENDT J. Jet lag. Lancet. 1998 ; 351 : 293-4.

NDLR. En vente libre dans les supermarchés des Etats-Unis, la mélatonine est interdite en France.

La vitamine A active contre les diarrhées shigelliennes

Une étude randomisée en double aveugle menée au Bangladesh a comparé deux groupes d'enfants présentant une shigellose aiguë. Ceux qui ont reçu, en plus du traitement conventionnel pour les deux groupes, une dose unique de 200.000 ui de vitamine A ont vu leurs symptômes diminuer significativement, la maladie guérir plus rapidement que ceux du groupe témoin (p=0,02). Les mécanismes d'action restent en l'état d'hypothèses (cicatrisation accélérée des ulcérations intestinales, stimulation de la phagocytose').

HOSSAIN S. et coll. Single dose vitamin A treatment in acute shigellosis in Bangladeshichildren :randomised double blind controlled trial. BMJ. 1998 ; 316 : 422-5.

NDLR. Ces résultats bénéfiques de la vitamine A ne sont pas immédiatement transposables pour la diarrhée des voyageurs tropicaux compte tenu du fait que les enfants bangladeshis présentent une carence chronique en vitamine A. On notera néanmoins que cette étude vient cautionner la pratique ancestrale de la prise de jus de carotte pour nos enfants diarrhéiques.

La multirésistance de S.typhi continue de s'étendre

Lors d'une épidémie de fièvre typhoïde au Tadjikistan, qui a entraîné 6.000 cas dans la capitale Dushambe qui compte 600.000 habitants, les patients ont été traités par ciprofloxacine (500mgx2, 7j). 34 isolats de S. typhi furent adressés au Centre collaborateur OMS : 28 d'entre eux se révélèrent résistants à ampicilline, chloramphénicol, streptomycine, tetracycline, triméthoprime, acide nalidixique et ciprofloxacine.

MURDOCH D.A. Epidemic ciprofloxacin-resistant Salmonella typhi in Tajikistan.Lancet. 1998 ; 351 : 339.

NDLR. La multirésistance de S. typhi est un problème extrêmement préoccupant, comme nous le rappelions dans notre précédent numéro (Rowe B. et coll. A worldwide epidemic). Jusqu'alors limité à l'Extrême-Orient et la péninsule arabique, le problème est désormais implanté en Asie mineure ; compte tenu de la fréquence de la fièvre typhoïde dans cette région, une explosion de multirésistance est prévisible, voire inéluctable. Ceci doit inciter à jouer encore plus la dernière carte que constitue la vaccination, tant pour les autochtones que pour les voyageurs.

Hépatite A sur hépatite C : mortelle combinaison

La mortalité de l'hépatite A, maladie très répandue hors des pays industrialisés, est généralement faible dans la population générale des voyageurs ; ceux qui la contractent ne connaîtront généralement qu'une altération de l'état général intense et un arrêt de travail de plusieurs semaines ou mois : ce qui est déjà considérable en termes de santé publique. Il en va tout autrement pour les sujets porteurs préalables du virus de l'hépatite C. Dans une étude publiée par le New England Jounal of Medicine, près du tiers des patients porteurs du virus C et qui contractèrent le virus A développèrent une forme fulminante, avec une létalité de 85%. Les auteurs concluent à l'impérieuse nécessité de vaccination contre l'hépatite A de tous les sujets porteurs du virus C, et en particulier de ceux qui entreprennent un voyage international.

VENTO S. Fulminant hepatitis associated with hepatitis A virus superinfection in patients with chrçnic hepatitis C. N. Engl. J. Med. 1998 ; 338 : 286-9.