News

Mai 2002

Epidémie de typhoïde et vaccin Vi

Lors d'une épidémie de fièvre typhoïde dans le district de Xing-An en Chine populaire, les autorités ont offert des vaccins polysaccharidiques Vi à une cohorte d'étudiants (n=441). L'efficacité protectrice du vaccin s'est élevée à hauteur de 71% (95% CI, -9 - 92%). Les auteurs concluent que le vaccin Vi peut et doit être utilisé aussi en prévention secondaire lorsque les sujets n'en ont pas bénéficié en prévention primaire (avant l'épidémie).

YANG H.H. et coll. An outbreak of typhoid fever: effectiveness of the field effectiveness of Vi polysaccharide typhoid vaccine. J Infect Dis 20 - 01 ; 12 : 1775-80.

NDLR. Même dans ces conditions urgentes et peu favorables, certains sujets étant déjà infectés ou en voie de l'être, le vaccin Vi a un impact épidémiologique certain ; cela n'est pas sans rappeler le vaccin hépatite A qui est aujourd'hui reconnu comme le meilleur moyen de juguler une épidémie en cours. Grâce à ce genre d'études, peut-être devra-t-on revoir à la baisse le délai entre l'injection et la protection effective.

A+C + ACYW135

Dans de nombreux pays, le vaccin méningococcique tétravalent (ACYW135, Menomune®) n'est pas disponible sur simple prescription, étant réservé aux pèlerins se rendant en Arabie Saoudite. Il n'est donc pas rare de devoir vacciner par le tétravalent des sujets ayant reçu préalablement le bivalent (A+C).

Les auteurs (de Singapour) ont revu au 10ème jour 323 sujets ayant reçu le vaccin bivalent seul (n=64), le tétravalent seul (213) et le tétravalent après le bivalent (46) dans les 6 mois qui précèdent. Qu'il s'agisse de réactions locales ou systémiques, classées comme il se doit en "bénignes, modérées et sévères", aucune différence statistiquement significative n'a été notée entre ces différents groupes.

Les auteurs concluent qu'il n'y a aucune crainte à avoir lorsque l'on injecte le vaccin tétravalent à un sujet déjà immunisé par le vaccin bivalent A+C.

WILDER-SMITH A. et coll. Crossover vaccination with quadrivalent meningococcal vaccine following recent application of bivalent meningococcal vaccine. Assessment of safety and side effect profile.
J Travel Med 2002; 9; 20-3.

Le soleil est aussi un ami

On présente toujours les radiations solaires comme une menace pour l'homme, le voyageur tropical en particulier. Différentes études ponctuelles chez l'homme, d'autres chez le rat, et certaines in vitro ont montré que la vitamine D exerce un effet anticarcinogène.

Il manquait une vaste étude épidémiologique, qui vient d'être menée et publiée par le National Cancer Institute de Bethesda.

Pendant 10 ans (1984-95) et dans 24 états des Etats-Unis, ont été colligés les certificats de décès de tous les sujets morts de cancers du sein, de l'ovaire, du colon, de la prostate et de la peau (hors mélanome). On a comparé ces sujets à un groupe témoin par rapport à : âge, sexe, race, conditions socio-économiques, activité physique, habitat, degré d'exposition solaire professionnelle. L'analyse par régression logistique a montré:

1) que l'habitat en région ensoleillée était négativement associé avec les cancers du sein, de l'ovaire, de la prostate et du colon,

2) que l'exposition solaire professionnelle était négativement associée avec les cancers du sein (OR 0,90) et du colon (OR 0,94).

Freeman D.M. et coll. Sunlight and mortality from breast, ovarian, prostate and non-melanoma skin cancer:
a composite death certificate based case-control study. Occup Environ Med 2002; 59: 257-62.

Divers

Certains traitent la ciguatera (" gratte ") par perfusion de mannitol. Les auteurs ont procédé, aux Iles Cook, à la première étude en double aveugle du mannitol contre du sérum physiologique. Parmi les 50 patients, il ne fut constaté aucune différence entre les deux bras dans l'amélioration des syndromes neurologiques. La ciguatera demeure sans traitement spécifique.

SCHNORF H. et coll. Ciguatera fish poisoning. A double-blind randomised trial of mannitol therapy.
Neurology 2002; 58: 873-80.

L'extrait alcoolique de thé vert de Chine (Camelia sinensis) inhibe in vitro la croissance de Salmonella typhi (dans 41,2% des cas) et de S. paratyphi A (dans 100% des cas).

CIRAJ A.M. et coll. Antibacterial activity of black tea extract against Salmonella serotypes causing enteric fever. Indian J Med Sci 20 - 01; 55: 376-81.

Les voyageurs se rendant dans des pays de haute endémicité tuberculeuse ont un risque de 2,8 cas p. 1000 personnes et par mois; ce risque passe à 9,8 pour les personnels de santé. Les auteurs proposent, pour ces destinations, un test à la tuberculine avant et après le séjour. NDLR. Pour des pays comme la France où ce test aurait peu de valeur, les Français ayant été vaccinés par le BCG, il convient d'avoir une vigilance clinique particulière après un séjour prolongé dans ces zones d'hyperendémie.

LIFSON A.R. Prevention of travel-associated tuberculosis in the high-risk traveler.
Clin Infect Dis 2002; 34: 1163.