News

Mai 2001

Vaccin hépatite B et SEP: encore une étude négative

NDLR. De peur de lasser nos lecteurs, nous allons sûrement arrêter de parler de ces études épidémiologiques qui confirment l'une après l'autre l'absence de lien entre le vaccin hépatite B et la survenue de maladies démyélinisantes du SNC. Ceci dit, une vaste étude des CDC américains ne peut être passée sous silence.

Les CDC gèrent depuis 1991 avec le réseau de soins HMO le Vaccine Safety Datalink (VSD). Ils ont donc procédé à une vaste étude cas-témoins sur les sujets atteints de sclérose en plaques et/ou de NORB, en les appariant (plus de 2 témoins par cas) et en comparant dans les deux groupes le nombre et la chronologie des vaccins HB reçus.

Ainsi ont été colligés 422 cas de SEP/NORB et 921 témoins ; 86 cas (20,4%) contre 194 témoins (21,1%) avaient été vaccinés contre l'hépatite B. L'odds ratio ajusté vaccin HB - apparition de symptômes de démyélinisation était de 1,09 (IC95% : 0,70-1,70).

Conclusion des auteurs : la vaccination contre l'hépatite B n'est pas associée à un risque accru de maladie démyélinisante dans la population étudiée.

VERSTRAETEN T.M. et coll. Risk of demyelinating disease after hepatitis B vaccination. 19th Annual Meeting of the ESPID. Istanbul, Turkey, March 26-28, 20 - 01.

Que fait la police'

Des auteurs ont étudié l'impact de la mise à disposition de défibrillateurs automatiques à la police de l'Indiana. Les résultats sont lamentables : les policiers n'arrivèrent les premiers que dans 6,7% des cas, bien après les "paramedics" ; dans les autres cas les policiers étaient trop occupés ou trop éloignés du patient à défibriller.

Acad. Emerg. Med. 20 - 01 ; 8 : 324-30.

Paludisme grave en hausse au Canada

Le nombre de cas d'accès palustres graves importés au Canada a doublé depuis 1994. Cette fréquence est dix fois supérieure à celle constatée aux Etats-Unis. Les auteurs incriminent des choix chimioprophylactiques inadaptés et un nombre croissant de voyage en zones africaines de multirésistance.

Can. Med. Assoc. J. 20 - 01 ; 164 : 654-9.

Les pilotes de chasse ont les os durs

La densité osseuse a été mesurée chez 23 pilotes australiens avant et après un entraînement intensif de 12 mois. La densité osseuse s'est trouvée augmentée de 11% chez 10 d'entre eux ; elle n'a pas bougé chez les treize autres car ceux-ci avaient abandonné l'entraînement -trop dur !

Aviat. Space Environ. Med. 20 - 01 ; 72 : 177-81.

Phlébothrombose et voyages aériens

Ce sont les médecins des Aéroports de Paris qui ont décrit puis rapporté des cas fréquents de ce qu'ils appelèrent le syndrome de la classe économique. La plupart des médecins européens ont admis la réalité de ce syndrome et tout au moins ont adhéré à la notion de prévention. Mais d'autres pays, les Etats-Unis en tête, refusent ou font mine de refuser ce concept qui n'est pas " fondé sur des preuves " ; malheureusement, une étude de cohorte est impossible tant est faible l'incidence du syndrome. On pourrait donc attendre longtemps avant d'en faire la prévention.

C'est pourquoi l'OMS vient officiellement de déclarer "qu'il existe probablement un lien entre voyages aériens et thrombose veineuse profonde". Une commission spéciale OMS/OIAC est installée.

Bull. WHO 20 - 01 ; 79 : 380.

Grande Bretagne: attention aux chats

Depuis la première description de l'encéphalopathie spongiforme féline (ESF) en1990, transmise aux chats par l'alimentation à base de produits bovins, 87 cas d'ESF ont été rapportés. Pour l'instant il ne semble pas qu'il y ait eu transmission du chat à l'homme ; mais quand on voit les précautions majeures que l'on prend devant une vache folle, on peut être légitimement inquiet des câlins, baves et morsures de l'animal favori qui dort sur son lit. Minerva.

BMJ 20 - 01 ; 322 : 1004.

Hépatite A et odontologie

82 dentistes, 21 assistants, 8 hygiénistes et 4 techniciens dentaires de l'Ecole dentaire de Tel Aviv ont rempli un questionnaire professionnel et personnel très complet et se sont vus titrer leurs IgG anti-HAV. Principal résultat : plus on a exercé la dentisterie, plus on a une probabilité élevée d'avoir contracté le HAV (quels que soient l'âge, le pays d'origine')
Les auteurs recommandent à tous ceux qui iraient pratiquer l'art dentaire dans des pays de forte endémicité de ne partir que dûment vaccinés contre l'hépatite A.

ASHKENASI M. et coll. J. Am. Dent. Assoc. 20 - 01 ; 132 : 492-8.