News

Décembre 2013

hépatite B

Voyageurs à risque d’hépatite B

Depuis 2002 les auteurs néerlandais étudient, à leur embarquement pour des destinations à risque, les connaissances et les comportements des voyageurs vis-à-vis de l’hépatite B et de sa prévention. L’étude concerna 3045 sujets se rendant dans des zones à risque.
Curieusement, ceux qui se rendaient dans des zones à haut risque avaient de moindres connaissances de l’épidémiologie, une moindre perception du risque que ceux se rendant dans des zones à faible risque. Mais la couverture vaccinale était quand même supérieure chez les premiers. Et on constate dans les deux groupes, une augmentation de la vaccination d’année en année. Hormis cette protection passive, les mesures personnelles comportementales de protection sont stables dans tous les groupes.
Rappelons que la statistique (la plus pessimiste) de mortalité mondiale par le VHB est de 1.200.000 personnes/an (Ndlr).
VAN GENDEREN P J et al. Trends in the knowledge, attitudes and practices of travel risk groups toward prevention of hepatitis B: results from the repeated cross-sectional Dutch Schipol Airport survey 2002-2009. Travel Med Infect Dis. 2 - 013 Sep 29. pii: S1477-8939(13)0 - 0140-3. doi: 10.1 - 016/j.tmaid.2 - 013.09.002. [Epub ahead of print].

Dengue ou paludisme ?

Deux problèmes majeurs de santé publique dans en zone tropicale dont la présentation clinique et biologique diffère peu. Or pour le paludisme, il y a urgence thérapeutique. Peut-on, avec les moyens biologiques de base, affiner le diagnostic différentiel ?
C’est ce qu’a tenté de faire une équipe guyanaise. Ont été comparés un même nombre de cas (n=208) de dengue et de paludisme: sensibilité, spécificité, pouvoirs prédictifs positifs et négatifs, analyse multivariée.
Ont été étudiés sexe, âge, tachycardie, anémie, thrombopénie, CRP. Seul ce dernier paramètre se révéla être d’un fort pouvoir discriminant : la sensibilité et la spécificité d’une CRP>5ml/L étaient respectivement de 0,995 (95%CI : 0,991-1) et de 0,35 (95%CI : 0,32-0,39). En clair, si le taux de CRP est inférieur à 5 mg/L, la probabilité d’être devant un paludisme est de 1 sur 400, contre 30-40% de chance d’être devant une dengue.
EPEILBOIN L et al. Discriminating malaria from dengue fever in endemic areas : clinical and biological criteria, prognosis score and utility of the C-reactive protein : a retrospective matched-pair study in French Guiana. PLoS Negl Trop Dis 7(9): e2420. doi:10.1371/journal.pntd.0002420

Adoption internationale
Adoption internationale, risque infectieux pour les familles

Les enfants adoptés à l’étranger peuvent être porteurs de maladies infectieuses contractées dans leur pays d’origine et susceptibles d’être transmises à la famille adoptante. Les auteurs ont étudié les dossiers médicaux des enfants de la clinique de l’adoption internationale de Clermont-Ferrand (janvier 2009 – décembre 2 - 011). Des maladies infectieuses potentiellement transmissibles furent trouvées au nombre de 171 chez les 142 enfants.
Les adoptants ont fait l’objet d’un interrogatoire médical par téléphone. Douze p. cent (n=20) des maladies des enfants leur furent transmises (familles proches, sans extension aux membres éloignés).
- Teigne, diagnostiquée chez 44 enfants adoptés, transmise dans 15 cas.
- Staphylocoque de haute résistance (Panton Valentine) transmis à un père adoptif qui dut être hospitalisé.
- Cytomégalovirus (1 cas), hépatite 1 (1 cas), giardiase (1 cas), gale (1 cas), pédiculose (2 cas), et Molluscum (2 cas).
En revanche, un enfant porteur d’une hépatite B chronique et un autre d’une tuberculose ne transmirent aucune de ces maladies à leurs adoptants.
Les auteurs concluent que les infections transmises par l’adopté aux adoptants constituent un réel problème et qu’un bilan médical très complet de l’adopté devrait être effectué au plus vite dès son arrivée.
SCIAUVAUD J et al. Transmission of infectious diseases from internationally adopted children to their adoptive families. Clin Microbiol Infect 2 - 013 Nov 22. doi: 10.1111/1469-0691.12454. [Epub ahead of print].

Tous droits réservés pour tous pays.

Lire les archives