News

Décembre 2004

VIH et maladies tropicales

On sait que l'anguillulose peut devenir disséminée, souvent mortelle, chez des patients immunodéprimés. Mais, curieusement, cela ne se passe pas chez les patients sidéens.
Les auteurs ont quantifié la charge parasitaire chez 35 sujets, et l'ont comparée au taux de lymphocytes CD4. Le résultat est surprenant : le nombre de parasites diminue avec le nombre de CD4 !

VINEY ME et coll. Why does HIV infection not lead to disseminated strogyloidiasis. J Infect Dis 2004; 190: 2175-80.

On sait que les inhibiteurs de protéase (IP) interfèrent avec la cytoadhérence et la phagocytose. Les auteurs ont étudié in vitro les effets du saquinavir, du ritonavir et de l'indinavir sur la croissance de Plasmodium falciparum. Ces molécules, à des taux identiques aux concentrations thérapeutiques, inhibent directement la croissance du parasite.

NDLR.
Cette nouvelle notion n'a pour l'instant pas sa place en pratique dans la prévention du paludisme.

SKIN NER-ADAMS TS et coll. Antiretrovirals as antimalarial agents. J Infect Dis 2004 ; 190 : 1998-2000.

Fièvre à tique africaine

Liée à Rickettsia africae, cette affection semble à tous les experts de plus en plus fréquente. Prolifération mondiale des tiques, augmentation des voyages vers l'Afrique (Afrique du sud en particulier), caractère récent de l'identification de R. africae ' Toujours est-il que, d'après les auteurs, elle est sous-diagnostiquée, sa description clinique étant fragmentaire. Ils apportent donc leur contribution avec l'étude de 4 cas importés par des voyageurs suisses.
Tous les patients présentaient initialement un escarre et un rash cutané ; adénopathie dans la moitié des cas ; lymphangite dans le quart. La moitié des patients développèrent céphalées, irritabilité et/ou syndrome dépressif.
Tous avaient des IgM et IgG anti R. africae. Tous guérirent après traitement par doxycycline, le plus réfractaire ayant nécessité un traitement de 15 jours.

JACKSON Y. et coll. African tick-bite fever : four cases among Swiss travelers returning from South Africa. J Travel Med 2004; 11: 225-8.

Infectieux mollusques italiens

Le voyageur mangera tout naturellement et sans angoisse de délicieuses palourdes ou des penne aux coques. Après tout, nous sommes dans l'UE et les Italiens cuisinent bien.
Mais nos confrères italiens savent que leurs produits des bords de mer ne sont pas sûr et les surveillent régulièrement (NDLR).
Ont été prélevés 87 lots de coquillages. Pour les bactéries, un seul lot était contaminé (salmonelle). Mais le virus de l'hépatite A fut trouvé à hauteur de 5,7%. Rotavirus 29,9%, astrovirus 27,6%, enterovirus 10,3%. Deux virus associés : 14,9%. Virus de l'hépatite E non trouvé.

MACALUSO A et coll. Enteric viruses and bacteriological parameters in molluscs. Ann Ig 2004; 16: 237-45.

NDLR. Ces chiffres ne sont pas alarmants pour un pays méditerranéen. Mais ne devraient-ils pas inciter à la vaccination contre l'hépatite A ' D'autant que, selon les sources internationales, le pays est parfois colorié en rouge, parfois en blanc, tout comme l'Espagne.

Filtres microbiens pour l'eau de boisson

On sait par les études microbiologiques que les filtres céramiques à pores de diamètre d'un micron sont efficaces in vitro. Mais rares sont les études épidémiologiques quantifiant cette efficacité.
En Bolivie, 50 foyers (280 personnes) ont été divisés de manière aléatoire en deux groupes : groupe verum, qui s'est vu équipé d'un filtre sur le robinet seule source d'eau de boisson du foyer ; un groupe placebo. Aucune autre intervention (information, sanitation...) ne fut effectuée. Préalablement à cette intervention, le recensement des diarrhées s'était avéré identique dans les deux groupes.
Pendant 6 mois après l'intervention, un recueil du nombre de diarrhées chez les enfants de moins de 5 ans fut effectué, en aveugle. Le résultat est spectaculaire : diminution de 83% du risque diarrhéique dans le groupe équipé par rapport au groupe témoin.
Cette étude dénonce l'idée répandue selon laquelle l'amélioration de l'hygiène du milieu serait la condition sine qua non de la diminution des maladies diarrhéiques. Cette baisse obtenue avec les filtres est très supérieure à celle induite par d'autres interventions sur l'eau de boisson, comme l'ébullition ou la chloration.

CLASEN TF et coll. Reducing diarrhea through the use of household-based ceramic water filters: a randomized, controlled trial in rural Bolivia. Am J Trop Med Hyg. 2004 ; 70 :651-7.

NDLR. Cette microfiltration est de plus en plus adoptée par les voyageurs tropicaux, qui se voient proposer tout une gamme de produits (mini-pompe portable, filtres adaptables aux robinet, mini-centrale de purification...). Le leader du marché est la gamme Katadyn qui propose des produits à 0,2 mcm de porosité.