News

Avril 2009

La Mecque et les vaccins

Les pèlerins se rendant au Hadj sont contraints de passer par un centre de vaccinations internationales pour y recevoir le vaccin méningitique ACYW135. Les auteurs, du CVI du CHRU de Strasbourg, en ont profité pour étudier la couverture vaccinale dTP et grippe des candidats (n=721) au pèlerinage de 2008.
La vaccination était à jour si le dernier rappel datait de moins de 10 ans et, pour la grippe, si la vaccination avait été effectuée dans l'année. L'âge des pèlerins variait entre 25 et 85 ans (m=53).
Etaient à jour 34% des sujets contre le tétanos, 25% (poliomyélite), 22% (diphtérie) et 11% (grippe). Pas de différence H/F. Hormis la pour la grippe, la couverture vaccinale diminuait avec l'âge. Globalement la couverture vaccinale des pèlerins était très significativement inférieure (p<0,0 - 01) à celle des autres voyageurs ayant consulté au CVI, ainsi qu'à celle de la population générale française.
Le Hadj regroupe près de 3 millions de pèlerins venus du monde entier, dans une intense promiscuité ; les pèlerins, âgés, sont très souvent porteurs d'atteintes cardio-vasculaires, de diabète. Sans parler du fantastique hub que ce rassemblement constitue pour la diffusion de la grippe' Des efforts sont nécessaires pour améliorer fortement les couvertures vaccinales minimales.

HOMMEL C et al. Pèlerins à destination de La Mecque vus au Centre de vaccinations internationales de Strasbourg (France) : couverture vaccinale diphtérie, tétanos, poliomyélite et grippe. BEH 2009 ; 14 : 129-132.

NDLR. Cette étude fait également apparaître, comme nous le constatons tous chaque année, que des patients consultent dans les CVI, souvent en urgence, après refus du visa : la raison en étant qu'ils ont présenté un certificat de vaccination A+C, vaccination effectuée par leur médecin généraliste qui croyait bien faire et leur éviter les fréquentes queues des CVI à cette époque de l'année. Cette vaccination intempestive n'est néanmoins pas médicalement dommageable car il n'existe aucune contre-indication à lui surajouter le vaccin ACYW135.


Méningite et voyages en avion

Les auteurs ont procédé à une étude très complète de la littérature concernant la transmission des méningites à méningocoques. Ils n'ont trouvé qu'un seul cas, lequel était à peu près certainement lié au voyage compte tenu des délais d'incubations respectifs du cas index et du sujet contact.
A part cela, ils ont trouvé un cas de transmission dans un bus scolaire.
La conclusion est simple : il n'y a pas plus de risque de contracter un méningite dans un aéronef qu'en menant une vie normale au sol.

RACHAEL T et al. Risk of transmitting meningococcal infection by transient contact on aircraft ant other transport. Epidemiol Infect 2009 ; 19 : 1-5.

NDLR. Habituellement tout le monde parle des risques infectieux en avion: tuberculose, grippe, rougeole' Pour une fois qu'on publie sur une maladie qui ne se transmet pas en cabine, nous n'allions pas rater l'occasion de vous le faire savoir. Et de le faire savoir aux compagnies aériennes et aux autorités sanitaires internationales : en effet, dès que le mot « méningite » est prononcé à bord, c'est la panique la plus totale : on relève l'identité, la résidence et la destination de tous les passagers et les autorités de chaque pays doivent ensuite surveiller ces derniers. Du temps perdu donc, et beaucoup d'angoisse pour rien.

New York: pédaler et mourir

Ce ne serait pas plus fréquent que dans une autre grande ville. Mais compte tenu des efforts de prévention, les auteurs s'attendaient à ce que NYC s'en sorte mieux. En étudiant les causes et facteurs associés des 25 décès annuels de cyclistes, il ont montré qu'une alcoolémie était détectée chez 21% des victimes dans les trois heures suivant un accident ; une alcoolémie élevée était rendue responsable, directement ou indirectement, de 6% des décès des cyclistes.

NICAJ L et al. Bicyclist fatalities in New York City. Traffic Inj Prev 2009 ; 10 : 157-61.

NDLR. Aux Etats-Unis, les peines pour alcoolémie positive au volant d'une automobile sont tellement lourdes (federal crime) qu'on imagine aisément que les poivrots préfèrent le vélo. Au fait, on aimerait bien avoir une étude similaire avec le V Lib.