News

Avril 2007

Voyages internationaux et décès

Le Bureau canadien des Affaires consulaires a colligé les dossiers de Canadiens décédés à l'étranger de 1996 à 2004. Total : 2.410 décès, hommes 68% (m=60,4 ans), femmes 32% (m=61,7 ans). La mort était naturelle dans1.762 cas, accidentelle dans 450 ; 92 suicides et 106 meurtres. Les maladies infectieuses spécifiques apparaissent microscopiques.

MACPHERSON DW et coll. Death and international travel : the Canadian experience : 1996-2004. J Travel Med 2007; 14: 77-84.

NDLR. Cette publication, remarquable par la prouesse administrative, est difficilement interprétable faute de dénominateur et de quantification des destinations respectives. Il semble que la mort naturelle intervienne à un âge anormalement précoce chez le voyageur et que les décès par mort violente soient anormalement nombreux. Mieux vaudrait-il rester à la maison '

Atovaquone-proguanil® au long cours '

La plupart des pays limitent la prescription préventive de l'association atovaquone-proguanil (A/P) à 1 à 3 mois, faute d'études sur la tolérance au-delà.
Les auteurs ont réalisé une étude d'observation, prospective, incluant 156 sujets totalisant 2.974 semaines de séjour en zone impaludée, la plupart en Afrique Noire (n=153, 90,5%). Ils durent répondre à un questionnaire sur les évènements intercurrents : (1) légers, n'affectant pas les activités quotidiennes, (2) modérés, affectant les activités quotidiennes (3) sévères, entraînant une consultation.
Résultats
- Aucun symptôme : 75 voyageurs (44%) totalisant 1.140 semaines de traitement
- Symptômes signalés (n=363) : 94 voyageurs (56%), 1.834 semaines. La diarrhée est le principal symptôme, jugé léger dans 7,2% des cas, modéré dans 4,7%, sévère dans 1,7%. Céphalée (7,4%), sensation de malaise (6,1%), insomnie (5,2%), douleurs abdominales (5,0%), nausées (5,0%), ulcérations buccales (4,1%).
Quatre patients (2,4%) arrêtèrent leur traitement ; aucune admission à l'hôpital. Cinq cas (3,0%) de paludisme.
Sur la base de l'observation de 57 personnes-ans, les auteurs concluent à la bonne tolérance de A/P bien au-delà des limites administratives.

VAN GENDEREN PJ et coll. Citation in process. J Travel Med 2007 14: 92-5.

NDLR. Si l'on admet ces résultats bruts, sans comparateur, la limite de durée de traitement se fixera d'elle-même compte tenu du prix très élevé de la Atovaquone-proguanil®...

Résistance de Salmonella Typhi

Dans le précédent numéro de VISA, nous avions cité une publication faisant état de la grave croissance de la résistance de S. Typhi aux fluoroquinolones en Inde. Ci-après une étude des souches importées en Grande-Bretagne (NDLR).
Les auteurs ont étudié 692 souches importées en Angleterre, Ecosse et Pays de Galles entre 2000 et 2003. La plupart (70%) provenaient de l'Inde et du Pakistan, sur un total de 24 pays d'origine.
La multirésistance (chloramphénicol, ampicilline, cotrimoxazole) concernait 22% des isolats ; la résistance aux quinolones en concernait 39%. La probabilité de multi-résistance avec résistance à la ciprofloxacine était de 13%. Les céphalosporines constituent le recours thérapeutique le plus sûr.

COOKE FJ et coll. Cases of typhoid fever imported to England, Scotland and Wales (2000-2003). Trans Royal Soc Trop Med Hyg 2007; 1 - 01: 398-404.

NDLR. Devant la convergence des données bactériologiques, la vaccination prend encore plus de valeur. La couverture vaccinale contre la typhoïde est assez bonne en France ; mais tous doivent veiller à ce que cette vaccination soit systématique pour tout voyage dans le sous-continent indien.