News

Septembre 2013

Editorial

Pas facile le consensus en médecine ! Et encore plus quand c’est à l’international.
Exemple le plus récent : l’'OMS a annoncé en mai dernier que des rappels décennaux du vaccin contre la fièvre jaune n’étaient plus nécessaires.
Le Règlement sanitaire international (RSI) ne prend pas acte de l’annonce de l’OMS. Ceci signifie que les pays peuvent -doivent- continuer à exiger aux frontières l’obligation vaccinale de façon à protéger leur population contre l’introduction du virus amaril.
Les Américains (CDC via ACIP) font savoir qu’ils maintiennent les rappels décennaux pour leurs ressortissants voyageant en zone d’endémicité amarile.
L’OMS, agence spécialisée de l’ONU, se voit donc entendre dire par le monde entier : « Cause toujours, tu nous intéresses ».


EN DIRECT SANTE MONDE

Moustiques: l’arme absolue

Grâce à un financement de la fondation Bill et Melinda Gates, la société californienne IT Crowd vient de mettre au point un patch, à coller sur les vêtements, imprégné d’une substance de haute technologie: celle-ci inhibe les récepteurs des moustiques du CO2 dégagé par l’homme -et dont le gradient guide la piste du moustique vers l’homme-. Démarche totalement étiologique. Commercialisation très prochaine. Voir la vidéo: http://www.kitepatch.com

Médicaments voyageurs illicites

Menée au cours du mois de juin par Interpol, l’opération Pangea 6 (simultanément dans 99 pays) a abouti à une saisie record de contrefaçons pharmaceutiques: 9,8 millions de doses, soit plus de 2,6 fois qu’en 2 - 012, et pour un total de 41 millions de $US. Fermeture de 9.610 sites internet. Ces contrefaçons proviennent d’Asie et l’Afrique en est la première victime (Douanes).
Ndlr. Rappelons encore une fois à nos patients voyageurs qu’ils doivent partir avec leurs médicaments, et que contraints d’en acheter sur place, ils devront le faire dans une pharmacie dûment patentée. Et que malgré ces opérations d’envergure, la contrefaçon pharmaceutique connaît une régulière croissance.

Cancers du foie géants

De jeunes péruviens (25 ans en moyenne) présentent des hépatocarcinomes dépassant 10 cm de diamètre, avec un épicentre dans la région d’Apurimac. Pas de virus B ni C, ni cirrhose ni consommation de mycotoxines pour la moitié d’entre eux. Hypothèses: contamination des sols par des polluants d’origine humaine ou agent infectieux non encore connu (IRD). Ndlr. N’allez pas vous balader dans ce coin.

Voyage aux pays des obèses

Ce n’est plus dans les pays riches qu’il faut aller pour voir de nombreux adultes obèses. Le pays champion historique, les Etats-Unis (31,8%), est désormais relégué à la troisième place, derrière l’Egypte (43,6%) et le Mexique (32,8%). Mais des petits pays font de gros (excusez-nous de l’adjectif Ndlr) efforts: Nauru (71,1%, champion du monde), Iles Cook (64,1%), Koweit (42,8%) et Jordanie (34,3%). (FAO).
Ndlr. Boulimie simple associée à la croissance économique spectaculaire chez des gens habitués à une sous-consommation historique ' Sans doute pas, ou pas seulement. Engrais, pesticides et autres perturbateurs endocrines potentiels: sans doute. En voyage dans ces pays, mangez aussi peu que possible.

Vaccin rougeole, enfants

Le calendrier vaccinal 2 - 013 recommande l’administration de la première dose de vaccin ROR à l’âge de 12 mois pour tous les enfants, l’administration de la seconde dose étant recommandée entre 16 et 18 mois.
Toutefois, les nourrissons âgés de 6 mois à 11 mois qui vont voyager ou séjourner dans un pays de haute endémicité de la rougeole et ceux contacts d’un cas de rougeole doivent être vaccinés contre la rougeole.
Pour ces nourrissons, il est désormais recommandé qu’ils reçoivent le vaccin rougeole monovalent Rouvax®. Par la suite ils devront recevoir deux doses de vaccin trivalent ROR, selon les recommandations du calendrier vaccinal en vigueur (1re dose à 12 mois, 2e dose à 16-18 mois) en respectant un intervalle minimal d’un mois entre la dose de vaccin monovalent et la première dose de vaccin trivalent, ainsi qu’entre les deux doses de vaccin trivalent (HCSP).

NDLR. Les Anglais ont la même peur du ROR que les Français du vaccin hépatite B, peur infondée bien sûr. Mais les Anglais font encore plus fort que nous ! En 1998, Andrew Wakefield publie un article choc dans The Lancet, affirmant un lien entre la vaccination et la survenue de l’autisme. Des dizaines de chercheurs mènent des études similaires: aucun ne retrouve un tel lien. On découvre plus tard que Wakefield avait falsifié ses résultats, que ses « travaux » ne concernaient en fait que 12 enfants, et était sponsorisé par des activistes anti-vaccin et par une entreprise qui se préparait à commercialiser des tests de dépistage de l’autisme. The Lancet publia ses excuses et Wakefield fut radié de l’ordre des médecins britannique. Il portera sur la conscience des centaines de cas et la mort de plusieurs enfants morbilleux.

Editorial

Pas facile le consensus en médecine ! Et encore plus quand c’est à l’international.
Exemple le plus récent : l’'OMS a annoncé en mai dernier que des rappels décennaux du vaccin contre la fièvre jaune n’étaient plus nécessaires.
Le Règlement sanitaire international (RSI) ne prend pas acte de l’annonce de l’OMS. Ceci signifie que les pays peuvent -doivent- continuer à exiger aux frontières l’obligation vaccinale de façon à protéger leur population contre l’introduction du virus amaril.
Les Américains (CDC via ACIP) font savoir qu’ils maintiennent les rappels décennaux pour leurs ressortissants voyageant en zone d’endémicité amarile.
L’OMS, agence spécialisée de l’ONU, se voit donc entendre dire par le monde entier : « Cause toujours, tu nous intéresses ».


EN DIRECT SANTE MONDE

Moustiques: l’arme absolue

Grâce à un financement de la fondation Bill et Melinda Gates, la société californienne IT Crowd vient de mettre au point un patch, à coller sur les vêtements, imprégné d’une substance de haute technologie: celle-ci inhibe les récepteurs des moustiques du CO2 dégagé par l’homme -et dont le gradient guide la piste du moustique vers l’homme-. Démarche totalement étiologique. Commercialisation très prochaine. Voir la vidéo: http://www.kitepatch.com

Médicaments voyageurs illicites

Menée au cours du mois de juin par Interpol, l’opération Pangea 6 (simultanément dans 99 pays) a abouti à une saisie record de contrefaçons pharmaceutiques: 9,8 millions de doses, soit plus de 2,6 fois qu’en 2 012, et pour un total de 41 millions de $US. Fermeture de 9.610 sites internet. Ces contrefaçons proviennent d’Asie et l’Afrique en est la première victime (Douanes).
Ndlr. Rappelons encore une fois à nos patients voyageurs qu’ils doivent partir avec leurs médicaments, et que contraints d’en acheter sur place, ils devront le faire dans une pharmacie dûment patentée. Et que malgré ces opérations d’envergure, la contrefaçon pharmaceutique connaît une régulière croissance.

Cancers du foie géants

De jeunes péruviens (25 ans en moyenne) présentent des hépatocarcinomes dépassant 10 cm de diamètre, avec un épicentre dans la région d’Apurimac. Pas de virus B ni C, ni cirrhose ni consommation de mycotoxines pour la moitié d’entre eux. Hypothèses: contamination des sols par des polluants d’origine humaine ou agent infectieux non encore connu (IRD). Ndlr. N’allez pas vous balader dans ce coin.

Voyage aux pays des obèses

Ce n’est plus dans les pays riches qu’il faut aller pour voir de nombreux adultes obèses. Le pays champion historique, les Etats-Unis (31,8%), est désormais relégué à la troisième place, derrière l’Egypte (43,6%) et le Mexique (32,8%). Mais des petits pays font de gros (excusez-nous de l’adjectif Ndlr) efforts: Nauru (71,1%, champion du monde), Iles Cook (64,1%), Koweit (42,8%) et Jordanie (34,3%). (FAO).
Ndlr. Boulimie simple associée à la croissance économique spectaculaire chez des gens habitués à une sous-consommation historique ' Sans doute pas, ou pas seulement. Engrais, pesticides et autres perturbateurs endocrines potentiels: sans doute. En voyage dans ces pays, mangez aussi peu que possible.

Vaccin rougeole, enfants

Le calendrier vaccinal 2 013 recommande l’administration de la première dose de vaccin ROR à l’âge de 12 mois pour tous les enfants, l’administration de la seconde dose étant recommandée entre 16 et 18 mois.
Toutefois, les nourrissons âgés de 6 mois à 11 mois qui vont voyager ou séjourner dans un pays de haute endémicité de la rougeole et ceux contacts d’un cas de rougeole doivent être vaccinés contre la rougeole.
Pour ces nourrissons, il est désormais recommandé qu’ils reçoivent le vaccin rougeole monovalent Rouvax®. Par la suite ils devront recevoir deux doses de vaccin trivalent ROR, selon les recommandations du calendrier vaccinal en vigueur (1re dose à 12 mois, 2e dose à 16-18 mois) en respectant un intervalle minimal d’un mois entre la dose de vaccin monovalent et la première dose de vaccin trivalent, ainsi qu’entre les deux doses de vaccin trivalent (HCSP).

NDLR. Les Anglais ont la même peur du ROR que les Français du vaccin hépatite B, peur infondée bien sûr. Mais les Anglais font encore plus fort que nous ! En 1998, Andrew Wakefield publie un article choc dans The Lancet, affirmant un lien entre la vaccination et la survenue de l’autisme. Des dizaines de chercheurs mènent des études similaires: aucun ne retrouve un tel lien. On découvre plus tard que Wakefield avait falsifié ses résultats, que ses « travaux » ne concernaient en fait que 12 enfants, et était sponsorisé par des activistes anti-vaccin et par une entreprise qui se préparait à commercialiser des tests de dépistage de l’autisme. The Lancet publia ses excuses et Wakefield fut radié de l’ordre des médecins britannique. Il portera sur la conscience des centaines de cas et la mort de plusieurs enfants morbilleux.