News

Septembre 2000

Philippines : l'archipel à éviter

La quasi totalité des îles font l'objet d'actes de piraterie, d'enlèvements, d'attentats aveugles ou d'affrontements armés entre la guérilla musulmane et les troupes régulières. Sauf raison majeure, il est déconseillé de se rendre dans ce pays (MAE). De plus, le nord de l'archipel, un peu moins agité, connaît actuellement une sévère épidémie de dengue (ProMED).

NDLR. Bien sûr on ne va plus en ce moment aux Philippines: c'est ce que l'on appelle de la prévention secondaire. Mais combien sont-ils à se rendre encore dans des pays "déconseillés" par le Ministère des Affaires étrangères ' Sri Lanka, Malaisie, Equateur, Laos etc.

JO de Sydney en toute sécurité

En permanence plusieurs centaines de milliers de spectateurs seront présents sur le site, assistant à 300 rencontres impliquant 10.300 athlètes entourés de 5.100 officiels et 50.000 volontaires. En plus des informations générales sur l'Australie (page 4), voici quelques informations importantes concernant le site des jeux.

- Les risques d'attentat terroriste, d'incendie, ne sont pas nuls : dès l'arrivée, consulter les plans, panneaux et fléchages.

- Ce n'est que le printemps, mais il fait chaud, parfois très chaud le jour ; compte tenu de l'immensité du site, les spectateurs devront faire de très longs trajets à pied : veiller à prévenir la déshydratation, porter chapeau et lunettes de soleil. La nuit il peut faire frais, voire franchement froid.

- Période de circulation maximale de pollens : attention asthmatiques !

- Pour toute déambulation nocturne autour du parc olympique (et d'une manière générale à Sydney), se renseigner sur les risques d'agression ; a priori il est déconseillé de se promener seul la nuit.

- Attention : conduite automobile à gauche.

Source : J. Travel Med

NDLR. Ces simples précautions de bon sens doivent assurer un voyage sans histoire dans ce pays très habitué à recevoir des touristes et dont les normes sanitaires sont comparables à celles de l'Europe de l'Ouest. Après un voyage aussi long aux antipodes, beaucoup auront envie d'en profiter pour visiter le pays (voir notre page 4) ou d'effectuer des voyages secondaires dans la région Asie-Pacifique. Attention alors : les conditions sanitaires n'ont plus rien à voir dans la proche Papouasie Nouvelle-Guinée, en Indonésie' Se reporter aux numéros antérieurs de VISA ou consulter www.sante-voyages.com

Fièvre de Lassa : une nouvelle victime européenne

Un chirurgien néerlandais de 48 ans travaillant en Sierra Leone présenta le 11 juillet un syndrome fébrile. A Freetown on posa le diagnostic de paludisme. Le 15 juillet il fut hospitalisé aux Pays-Bas (Leiden) ; le 20 juillet le diagnostic de fièvre de Lassa fut posé et un traitement par ribavirine instauré. Il décéda le 25 juillet (OMS).

NDLR. Il s'agit du quatrième cas de fièvre de Lassa importé en Europe depuis le début de l'année ; tous les patients sont décédés. On considère que cette maladie atteint plusieurs dizaines de milliers de personnes en Afrique, avec une létalité mal établie. Les personnels de santé sont les plus exposés ; ils ne devraient partir que dûment informés sur cette maladie, adopter les mesures universelles de protection et avoir avec eux de la ribavirine pour se traiter immédiatement en cas d'exposition.

Grandes endémies : tendances mondiales (OMS)

- Choléra : -13% par rapport à l'année précédente ; 61 pays sont encore atteints. Afrique : 81% des cas mondiaux.

- Lèpre : L'objectif OMS d'élimination au 31.12. - 01 ne sera pas atteint. La lèpre demeure un problème de santé publique dans 24 pays. C'est l'Inde qui détient le record mondial (encore un !), avec les 2/3 des cas de la planète.

- Dracunculose (ver de Guinée) : Connaissent encore une persistance de la transmission certains pays d'Afrique soudano-sahélienne.

Très probablement en hausse la dengue et autres maladies transmises par les arthropodes. Tendance non connue pour les maladies de transmission féco-orale.

Divers

New York. Le virus West Nile, responsable d'encéphalite est bien établi à New York depuis l'épidémie de l'année dernière. En dépit des efforts des autorités, la transmission a repris : à notre mise sous presse, cinq cas ont été rapportés dont une patiente dans un état jugé critique, et un sixième dans le New Jersey. Le virus a été isolé chez des oiseaux, des "poulets-sentinelles" et des moustiques dans le Connecticut, le New Jersey et le Massachussets (CDC).

Zone caraïbe. les météorologistes sont unanimes : les ouragans, qui dévastent chaque année cette zone avec un maximum entre le 1er septembre et le 1er novembre, connaîtront cette année un record de fréquence et de violence (Weather Int.)