News

Septembre 1999

Voyages en Turquie : recommandations du Département d'Etat américain

Il est recommandé aux citoyens américains de ne pas se rendre en Turquie dans les zones de Izmit, Kocaeli, Golchuk et Yolova, en raison d'une totale impossibilité de s'y faire soigner en cas de problème sanitaire, même léger.

- Pour ceux qui devraient vraiment s'y rendre, les CDC supplient que l'on ne parte que dûment vacciné contre hépatite A, typhoïde, DT-polio au minimum, muni des dispositifs nécessaires à la sécurisation de l'eau de boisson, et après avoir consulté le site http://travel.state.gov/turkey_announce.html

- Ceux qui, passagers de croisière en escale, ne feront que passer en Turquie, sont invités à souscrire à toutes les recommandations données par les CDC et disponibles à l'adresse: http://www.cdc.gov/travel/mideast.htm

Source : CDC

Voyageurs à Madagascar : attention au choléra et aux autorités sanitaires !

En mars a débuté une flambée de choléra dans la Grande Ile, y compris dans la capitale Tananarive et le très touristique district de Nosy Bé. Après une phase de latence habituelle, des mesures draconiennes ont été prises par les autorités. En ce qui concerne les voyageurs, l'une d'entre elle consiste à faire ingérer à chacun d'entre eux, de manière éventuellement très persuasive, par des militaires, trois comprimés de doxycycline.

Sources : OMS, ProMED

NDLR. Nous ne sommes pas parvenu à connaître la provenance de ces comprimés, pas plus que leur dosage, ni leurs modalités de conservation dans cette zone chaude et humide. Rappelons que les cyclines figurent parmi les médicaments les plus thermolabiles, que leur dégradation aboutit à des produits particulièrement toxiques, que leurs contre-indications sont nombreuses. L'OMS ne cautionne pas ces pratiques de chimioprévention forcée qu'elle juge d'ailleurs inutiles puisqu'elle déclare " qu'il n'y a pas lieu pour les voyageurs/touristes de reporter leur visite à Madagascar car le risque d'infection est minime si des mesures d'hygiène de base sont prises ". Nous recommandons en revanche aux femmes enceintes, aux enfants de moins de 12 ans, aux sujets à risque de photosensibilisation, de suspendre leur voyage à Madagascar tant que dureront ces mesures coercitives.

Bonne année pour le paludisme aéroportuaire

On l'a peu su car nous étions en vacances et nos autorités sanitaires aussi ; et puis on nous l'a peu dit car les journalistes s'intéressent peu en août aux problèmes de santé publique. Mais nous devons déplorer 3 cas de paludisme aéroportuaire dans ou autour de Roissy-CDG. Trois autres cas ont été rapportés autour de l'aéroport de Luxembourg. Un cas également à Long Island (Etat de New York) dans un camp scout. Heureusement cette année aucun décès n'est à déplorer.

Sources : DDASS, IDEEP, ProMED

NDLR. Périodiquement, tous les 4 ou 5 ans, surviennent des cas de paludisme aéroportuaire : on a l'impression que les autorités sanitaires font appliquer les règlements de manière stricte après la survenue de cas et relâchent ensuite leur vigilance jusqu'à ce qu'un nouvel accident se produise.

Tous les praticiens doivent rester en alerte pendant que la saison chaude se poursuit et pendant les 2 mois qui suivent: chez tout patient présentant une fièvre inexpliquée, il convient de rechercher la notion de passage près d'un aéroport international dans un rayon de quelques kilomètres, et de demander au moindre doute un frottis sanguin à la recherche de parasites sanguinicoles.

Spécial Etats-Unis

- Dengue au Texas, pour l'instant limitée à la zone frontalière mexicaine (Texas Department of Health).

- Smithfield (Caroline du Nord) : une serveuse / cuisinière d'un restaurant de steaks avait une hépatite A : on recherche les 3.000 clients exposés, dont beaucoup étaient touristes (ProMED).

- Syndromes pulmonaires liés à un Hantavirus dans le Wyoming : éviter tous contacts avec les animaux, les écureuils en particulier (ProMED).

- Epidémie de shigellose dans le comté de Hampten, au Massachusetts (Boston Globe).

- Grâce à des efforts de vaccination soutenus, la rougeole peut être considérée comme éradiquée aux USA (CDC).