News

Octobre 2011

Editorial

C’est Airbus Industries qui le dit : le voyage aérien va connaître une explosion. D’ici 20 ans, 27.800 nouveaux avions de plus de 100 places vont être construits pour satisfaire la demande des compagnies aériennes. Ainsi, en 2030, 31.500 aéronefs seront opérationnels, contre 15.000 aujourd’hui.
Et, grâce aux progrès de l’avionique et des motoristes, ce doublement de la flotte entraînera une consommation de carburant identique à celle d’aujourd’hui. Fascinant !
Rien ne semble pouvoir arrêter la croissance aéronautique. Toujours d’après Airbus, celle-ci a été de 3,1% par an depuis 1979. Les catastrophes naturelles, les conflits, le terrorisme, les hausses du prix du pétrole, ont eu un impact nul ou mineur : dans le pire des cas, une chute de 4% a pu être constatée, avec un retour à la normale trois mois plus tard !



DENGUE

Les cas de dengue importés en France métropolitaine ont plus que doublé entre 2009 (166 cas) et 2 - 010 (406). Un cas sur cinq était associé à un voyage en Inde, 15% à un voyage en Thaïlande.
Au cours des dernières décennies, l’incidence de la dengue a progressé de façon spectaculaire dans les régions tropicales et subtropicales, notamment les Amériques et la Caraïbe.
En Martinique et en Guadeloupe, cinq épidémies sont survenues au cours de la dernière décennie: elles durent entre 5 et 6 mois, et l’incidence varie entre 3.650 et 10.000 cas p. 100.000. La tendance endémo-épidémique avec fortes variations saisonnières se confirme régulièrement.
En Guyane, la dengue est endémo-épidémique, mais sans réelles variations saisonnières (InVS). 
 

Rougeole et voyages

En 2006-7, on considérait que la France était en phase de pré-élimination de la rougeole. Mais entre janvier 2008 et avril 2 - 011, plus de 18 000 cas ont été rapportés (4.000 hospitalisations, dont 808 pneumonies, 26 encéphalites/myélites) avec 10 décès (BEH).

Ndlr. Ainsi les voyageurs français ont désormais le triste privilège de pouvoir ne plus considérer que le voyage est un facteur de risque aggravé de contracter la rougeole: sauf à aller dans une contrée particulièrement endémo-épidémique, il suffit de rester à la maison !

Nouvelles de quelques pays

Grèce . Seize cas de paludisme à P. vivax, soit 10 de plus qu’il y a un mois, on été recensés dans 5 préfectures: Lakonia (10 cas), Evola (2), Voiotia (1), Attique Est (2), Larissa (1). Deux Roumains ayant séjourné en Grèce l’ont également contracté (InVS). Pendant trois mois au moins (puisque la transmission semble continuer) il faudra suspecter ce diagnostic en cas de fièvre chez les très nombreux touristes au retour de ce pays (Ndlr).

Sri Lanka . Depuis 2004, le paludisme a reculé de 99%: il est en voie d’élimination. Mais il subsiste dans certains endroits fréquentés par les touristes, particulièrement les parcs nationaux de Yala, Udawalawe et Wilpattu (J Travel Med). Le relâchement prochain sans doute de la chimioprophylaxie antipaludique ne doit pas être anticipé; la dengue, toujours très prégnante, ne doit pas être un piège diagnostique chez des voyageurs revenant de ces zones au détriment d’un paludisme (Ndlr).

Norvège . Habituellement, quelques cas annuels de tularémie ;

mais cette année 39 cas ont été détectés lors des trois premiers mois. Et l’expression clinique est avant tout oro-pharyngée; sur 37 patients, 34 avaient bu de l’eau de puits ou de ruisseaux, eaux dans lesquelles F. tularensis a pu être détecté (PCR). Le fort radoucissement du climat en janvier a entraîné une grande fonte des neiges et une forte contamination des eaux de surface et des puits par des cadavres de rongeurs ou leurs excrétas (EuroSurveillance). Attention aux trips nature dans cette contrée réputée virginale (Ndlr).

Suppression de l’obligation vaccinale antiamarile dans certains pays africains jugés à très faible risque d’exposition pour la très grande majorité des voyageurs: Erythrée, Sao Tomé et Principe, Somalie, République Unie de Tanzanie et Zambie (OMS).

Catastrophes naturelles : tendances

Au cours des trente dernières années, l’augmentation du potentiel de risque de cyclones dans les pays développés est évaluée à 262%; et un nombre toujours plus grand de ces pays sont exposés. Dans le même temps, les inondations ont augmenté de 160%, alors même que les sècheresses connaissent une évolution similaire (ces estimations ont été faites avant notre actuelle sécheresse historique).
Les pays en développement vivent de plein fouet les conséquences du réchauffement climatique, qui s’aggravent chaque jour, encore aggravées par un déficit d’infrastructures et un manque de gouvernance (sic).
Une note positive: dans la majeure partie du monde, le risque de trouver la mort lors d’un cyclone tropical ou d’une inondation grave est plus faible aujourd’hui qu’il y a vingt ans (ONU).

Divers

Après un séjour prolongé dans l’espace, dans la Station Spatiale Internationale, de nombreux astronautes ont présenté une baisse de l’acuité visuelle, en rapport avec un œdème papillaire. Le voyage sur Mars est remis en question (NASA).

L’Allemagne a pris la décision de ne pas installer de scanners corporels dans ses aéroports. Une période test a montré que, sur 800.000 passagers, le taux d’erreurs était de plus de 70%. De plus les scientifiques sont dans l’incapacité de déterminer la présence ou l’absence d’un risque pour la santé des voyageurs fréquents (DPA).

Le nombre de cas de Chikungunya importés en France a augmenté, passant de 59 en 2009 à 79 en 2 - 010 (InVS).

Le nombre annuel mondial de décès par rage atteint désormais 70.000 (GARC).
 

Autres articles:
- Rougeole et voyages
- Nouvelles de quelques pays
- Catastrophes naturelles : tendances

Divers