News

Novembre 2005

Afrique de l'Ouest

Fièvre jaune. En Guinée, 9 cas suspects, 6 confirmés. Au Mali, dans la région de Kayes (dont sont originaires la plupart des migrants en France), au moins un cas confirmé. Sénégal : deux décès (OMS).

Choléra. Sans doute près de 50.000 cas et 800 décès. L'épdémie s'étend désormais à : Bénin, Burkina Faso, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal (allAfrica).

« L'Afrique n'a guère les moyens de détecter la grippe aviaire » (USDS).

Choléra en Turquie

Normalement, d'après les autorités turques, il n'y a plus de choléra depuis 1977. Sauf que... des touristes belges viennent de l'attraper.
Une patiente de 62 ans a été hospitalisée à Anvers le 17 septembre, à son retour de Turquie, pour diarrhée aqueuse, déshydratation et insuffisance rénale aiguë. Après et malgré un traitement présomptif par fluoroquinolone, fut isolé V. cholerae O1 biotype El Tor sérotype Inaba.
Chez les autres membres du tour, on identifia une seconde patiente qui souffrait de graves symptômes gastro-intestinaux, traités sans succès par fluororoquinolone par le médecin traitant : isolement du même vibrion. Sur l'ensemble des touristes du groupe, le taux d'attaque fut de 75% (6/8).
Le tour les avait emmenés à Istanbul, Bursa, Efeze, Affrodisias, Pamukkale, Kusadasi, Antalya, Cappadocia, Ilhara et Ankara (Eurosurveillance).
Aucun autre voyage hors de Belgique n'avait été effectué par ces touristes. C'est donc avec certitude que l'on peut affirmer qu'il y a du choléra en Turquie. Et pourtant il n'y a pas de choléra en Turquie, pas plus que de génocide arménien (NDLR).

St-Domingue : paludisme, le retour '

En 2004-2005, une vingtaine de cas de paludisme à P. falciparum furent rapportés chez des voyageurs ayant séjourné dans les sites touristiques de l'est du pays, région habituellement exempte de cette maladie.
Une jeune française de 24 ans séjourna du 18 août au 2 septembre à Bavaro, un site très touristique proche de Punta Cana. Elle n'alla jamais dans l'ouest du pays, et n'avait fait aucun voyage antérieur en zone impaludée. Le lendemain de son retour en France, elle présente une fièvre. Après quelques péripéties médicales (suspicion d'otite, prescription d'antibiotiques à large spectre etc), elle est adressée à l'hôpital Bichat où est diagnostiquée une infestation par P. falciparum : traitement par quinine IV : la patiente quitte l'hôpital trois jours plus tard (Eurosurveillance).
NDLR. Il y a reprise de la transmission de P. falciparum dans l'est touristique de St-Domingue. Il faut donc continuer à mettre à l'abri les très nombreux touristes qui vont partir en vacances hivernales dans ce pays. A priori la chloroquine suffit.
Au fait, n'y aurait-il pas dissimulation de la part des autorités dominicaines '

Sushis, Sashimis, Anisakiase

Ce n'est pas moins que dans Clinical Infectious Diseases (11.05) qu'un infectiologue japonais lance une alarme. Le poisson cru japonais connaît un succès tel que les touristes en font parfois leur première priorité. Alors on en sert partout, y compris dans des « bars à sushis » qui n'existaient pas la veille et où les personnels récemment recrutés n'ont aucune formation. Et les touristes vont aussi en manger dans des coins reculés du pays où l'hygiène laisse à désirer et où les natifs ont tous été contaminés par des parasites de poissons, l'Anisakis en particulier.
Conclusion de l'auteur : « infectiologues de tous pays, informez vos voyageurs : dites leur qu'il y a danger ».

Divers

Attaques de vampires dans l'état de Maranhao (nord-est du Brésil) : au cours des deux derniers mois, 23 décès par rage, incluant 18 enfants (Xinhua).

Gurgaon (nord de l'Inde). Un Finlandais et son amie indienne ont été arrêtés pour avoir regardé -à leur domicile- des films pornographiques. La peine prévue pour détention de films X est généralement de 3 mois de prison et une amende (AP).

Malgré les attentats, les crashs aériens et autres tsunamis, le tourisme international a augmenté de 6% au cours des 12 derniers mois (WTO).

Septembre 2005 a été le plus chaud jamais enregistré sur la planète (NOAA).

Les Mauriciens tiennent à faire savoir (via J Travel Med) qu'il ont cherché de la fièvre typhoïde sur l'île et qu'ils n'ont trouvé que 6 cas autochtones depuis 1997. D'un air de dire « vous feriez mieux de vous préoccuper des autres pays du coin où, là, ça fourmille ».

Un Sud-Africain résidant en Angleterre, pas du tout clandestin mais sans doute pas très net sur le plan psychiatrique, a traversé à pied -en tongs- le tunnel sous la Manche (AFP). La sécurité anti-terroriste totale, ça fait froid dans le dos (NDLR).