News

Juin 1997

Flambées de méningites à méningocoque

- Togo. En raison de la survenue de plusieurs centaines de cas, depuis le début de l'année dans le nord du pays, le Ministère de la Santé du Togo a commandé plusieurs centaines de milliers de doses de vaccin.

- Tanzanie, Burundi. Depuis 1992, on a officiellement rapporté 4.500 cas de méningite cérébrospinale en Tanzanie, et plus de 2.500 au Burundi : on rapporte une létalité de 10%. Une épidémie, liée au sérogroupe A, non encore clairement quantifiée, étant en cours dans ces deux pays, les CDC recommandent fortement aux voyageurs de se faire vacciner (le vaccin polysaccharidique A+C disponible en France est adapté).

- Gambie. Eclosion épidémique jugée sévère par ces mêmes CDC dans la Région de Basse: plus de 120 décès recensés au 9 mai 1997. La vaccination des voyageurs se rendant dans cette région a été déclarée obligatoire par les autorités sanitaires du pays.

- Ghana. Sans doute près d'un millier de morts depuis le début de l'épidémie en novembre dernier. Le nord du pays est le plus touché.

Source: Centers for Disease Control

NDLR. En Afrique noire, les épidémies de méningite surviennent régulièrement à la faveur de la saison sèche : les mois de mars, avril, mai et juin constituent souvent des périodes hyperépidémiques.

Epidémie d'hépatite A en Extrême-Orient russe

Sans doute à cause de l'eau réputée potable, dans l'Ile de Sakhaline, plusieurs centaines de personnes ont été hospitalisées, victimes d'hépatite A. Le nombre total des cas non hospitalisé n'est pas connu.

Source : Agence Itar-Tass

NDLR. On omet souvent que les zones géographiques de " risque infectieux aggravé " dépasse, parfois largement, la zone strictement inter-tropicale. Pour l'OMS, la "zone de sécurité" se résume à : Amérique du nord, Europe de l'ouest, Australie, Nouvelle-Zélande, Japon.

Choléra

- Zaïre. L'épidémie de choléra dans la région de Kisangani, confirmée dès février 1997, a atteint (15 avril) officiellement 72 personnes et a entraîné le décès de sept d'entre elles. L'OMS soupçonne également des éclosions épidémiques à Kinshasa et dans la région de Mbandaka, au nord du pays.

- Nigeria. L'OMS n'a ni confirmé ni infirmé qu'une épidémie de choléra serait en cours dans le sud du Nigeria et ait fait plusieurs dizaines de victimes.

- Burundi. La récente flambée de choléra déclarée dans le sud du pays au bord du lac Tanganyika, se poursuit; au 17 janvier 1997, un total de 589 cas dont 25 mortels avaient été notifiés.

- Chine. Des épidémies se sont déclarées en Chine: les autorités ont reconnu le fait au mois d'avril, mais ne donnent aucune précision sur leurs localisations et les désignent de " faible ampleur "...

- Bolivie. Le Ministère bolivien de la Santé a signalé une flambée de choléra dans la province de Tarija (près de la frontière argentine): du 1er au 6 janvier, 492 cas ont été rapportés. En outre, 231 cas dont 6 mortels ont été signalés dans d'autres provinces de Bolivie (Beni, Potosi, Santa Cruz).

Source: Organisation Mondiale de la Santé

NDLR. Les voyageurs se rendant dans ces pays ainsi que dans les nombreux autres où le choléra est plus ou moins latent- ne tirent aucun bénéfice à se faire vacciner avec l'actuel vaccin.Conformément au Règlement sanitaire international amendé en 1973, la vaccination anticholérique ne doit plus être exigée d'aucun voyageur. La prévention repose sur le respect des règles universelles d'hygiène alimentaire. En cas de contact étroit (personnel de santé par exemple) avec des populations victimes d'épidémie, une chimioprophylaxie peut être proposée par cyclines semi-synthétiques.NB. En raison de cette double inutilité médicale et administrative, depuis décembre 1996, la commercialisation du vaccin cholérique cellulaire est arrêtée en France.