News

Janvier 2001

Maladie du sommeil: le retour

Depuis un demi siècle on croit la maladie du sommeil au bord de l'éradication. A cause de l'incurie des services de santé, des systèmes de surveillance, de contrôle, et des mouvements de population, la trypanosomiase africaine revient en force dans toute la zone intertropicale du continent ; les pays les plus touchés sont l'Angola, la Centrafrique, le Congo Brazzaville, le Congo-RD, la Côte d'Ivoire, la Guinée, l'Ouganda, le Soudan et le Tchad.
De plus ce retour s'accompagne d'une sensibilité diminuée aux médicaments antitrypanosomes (OMS).

Deux cas viennent d'être diagnostiqués en Angleterre, coup sur coup, chez des immigrés : on n'avait pas vu cela depuis des décennies (BMJ).

NDLR. On estime effectivement qu'il y a en ce moment plus de 500.000 malades répartis dans 36 pays de l'Afrique sub-saharienne. Cette réémergence ne menace pas encore le voyageur de courte durée (une seule piqûre de mouche tsé-tsé, contrairement à ce que croit le grand public, ne suffit pas pour être contaminé) ; en revanche, les expatriés, surtout ceux qui travaillent ou vivent en zone rurale africaine, feraient bien de commencer à être vigilants et à renforcer leurs mesures de protection personnelle contre les piqûres d'arthropodes.

Vaccin hépatite B et SEP

En ce début de millénaire, nous souhaitions faire le point sur les rumeurs quant à la liaison entre ce vaccin et cette maladie : très facile pour les surfeurs web santé de notre rédaction. Voici les résultats de nos recherches.

L'OMS a fermé le dossier en 1998, dossier "ouvert sans fondement scientifique mais en raison des menaces que pouvait faire peser sur le programme d'éradication mondiale la propagation de rumeurs infondées par des groupes de pression anti-vaccinaux français" (www.who.int/gpv). Les CDC (Atlanta) ne font nulle part mention de notre problématique: leur puissant moteur de recherche reste muet aux mots-clefs suivants croisés dans tous les sens " hepatitis B vaccine, Engerix®, GenHevacB®, HBVaxDNA®, multiple sclerosis " ; ils ne daignent même pas dire le moindre mot dans leur rubrique pourtant spécialisée "Rumors and hoaxs" (rumeurs et mystifications) (www.cdc.gov). Pas plus de chance avec le moteur de la National Multiple Sclerosis Society: on répond "request : 0 data : try other words or topics"' (www.nmss.org). Après avoir visité également en vain les sites du NHS, du NIH, de l'AMA, de l'Am. J. Publ. Health, de Santé-Canada, nous avons abandonné' et abandonnons nos lecteurs à leur conclusion personnelle sur le sujet.

Rougeole : communiqué OMS

Partout dans le monde, la vaccination antirougeoleuse est très efficace, permettant de prévenir 80 millions de cas et 4,5 millions de décès par an. Néanmoins, parce que la couverture vaccinale n'est pas uniformément élevée, la rougeole est encore à l'origine d'environ 30 millions de cas et de 888.000 décès par an.

WHO. Strategies for reducing global measles mortality. WER 2000; 50: 411-6.

NDLR. Les Américains, plus pragmatiques que nous sans doute, ont pris acte de cette situation pour leurs voyageurs exotiques: les CDC leur recommandent la vaccination anti-rougeoleuse systématique, laquelle est devenue une "vaccination du voyageur" dans ce pays où des campagnes soutenues ont éliminé la rougeole.

Divers

- L'OMS vient de mettre en garde les voyageurs se rendant en Afrique de l'Ouest contre le paludisme, qui semble connaître une recrudescence de transmission dans la région: ce communiqué fait suite à une flambée de cas chez des touristes anglais, allemands, danois, espagnols et suédois (OMS).

- Au cours des cinq dernières années, le nombre de cas d'hépatite B a été multiplié par deux à Moscou (Itar-Tass).

- Fin 2000, 36,1 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, 5,3 millions ayant été infectés pendant l'année 2000. Le nombre des femmes infectées est désormais pratiquement égal à celui des hommes. Fin 2000, 21,8 millions de personnes sont décédées du SIDA depuis le début de l'épidémie (OMS).

- En Grande-Bretagne, une carcasse de porc sur 20 est contaminée par des salmonelles, d'après l'Agence britannique de l'Alimentation (Reuter). NDLR. Compte tenu des risques sanitaires d'une part, de l'intérêt gastronomique propre à ce pays d'autre part, nous recommandons aux voyageurs d'utiliser cette occasion de voyage pour faire une cure d'amaigrissement.

- En Grande-Bretagne toujours: compte tenu de l'incidence croissante de la méningite à méningocoque C, les autorités françaises recommandent de vacciner les enfants et adolescents qui se rendent dans ce pays, fréquemment pour des séjours linguistiques impliquant donc des contacts face à face fréquents (CSHPF).