News

Février 2000

Hépatite A dans les Balkans: imprudentes ONG

On a trop tendance à cantonner aux zones tropicales la crainte de périls infectieux qui n'existent plus chez nous. Pourtant le climat est loin de résumer le risque de maladies à transmission féco-orale.

Une récente mission au Kosovo du Service de Santé des Armées (Médecine des collectivités, HIA Percy) a étudié les hépatites épidémiques. " Ces hépatites, survenant sur un fond endémique important, connaissent des flambées épidémiques commençant au début de l'été et se terminant en décembre ; dans 87% des cas, il s'agit d'hépatites A " (J.L. Rey, comm. pers.).

Lors de cette mission, nos confrères militaires ont eu à diagnostiquer et à prendre en charge des cas d'hépatite A chez des personnels humanitaires qui, bien évidemment, n'étaient pas vaccinés. Il nous est demandé de rappeler " l'importance de la vaccination contre l'hépatite A pour aller dans les Balkans " (ibid).

Bangladesh : boire et mourir

Les voyageurs qui se rendraient dans l'ouest du Bangladesh doivent être informés que les nappes phréatiques sont toutes contaminées par de l'arsenic. Les autorités prévoient que 10% des Bengalis de l'ouest développeront de ce fait un cancer (poumon, vessie, peau essentiellement) (Lancet). NDLR Les voyageurs ne doivent donc consommer que des boissons industrielles internationales ou provenant des pays limitrophes. On vient d'apprendre qu'en plus de l'épidémie de dengue qui a sévi au dernier trimestre 1999 des cas de paludisme cérébral ont été constatés dans la capitale Dhaka (ProMED, OMS). NDLR. La notion répandue selon laquelle le paludisme serait théoriquement absent des grandes villes d'Asie est à prendre avec de plus en plus de précautions en ce qui concerne le sous-continent indien.

Fièvre jaune en Amérique du Sud

Au Brésil 61 cas ont été signalés au 11 janvier (confirmation virologique en cours pour 48 d'entre eux) : létalité de 66%. Il n'y a eu à ce jour aucun cas rapporté en zone urbaine (OMS). Néanmoins les personnels de l'Institut des Sciences Biomédicales et de l'hôpital universitaire de Rio de Janeiro ont reçu une note officielle leur recommandant fermement de se faire vacciner, en attendant qu'une campagne de vaccination de masse se mette en route (ProMED).

NDLR. La fièvre jaune connaît depuis quelques mois une flambée en Amérique du Sud tropicale ; rappelons qu'un touriste californien est décédé de fièvre jaune le 4 octobre 99 après avoir séjourné au Venezuela. Les agents de voyages et voyagistes n'en parlent pas et les autorités brésiliennes continuent à ne pas réclamer de certificat de vaccination à l'entrée sur leur territoire, obligation pourtant prévue par le Règlement Sanitaire International.

Cas importé de fièvre de Lassa

Une étudiante allemande de 23 ans a séjourné au Ghana et en Côte d'Ivoire à la fin de l'année 1999. Elle est rentrée à Hambourg le 7 janvier pour y être immédiatement hospitalisée en raison d'un syndrome infectieux sévère. Elle fut transférée 4 jours plus tard en secteur d'isolement du département de médecine tropicale de l'Hôpital de Würzburg où elle décéda le 15 janvier dans un tableau hémorragique diffus. PCR et culture virale confirmèrent le diagnostic de fièvre de Lassa (OMS).

NDLR. La fièvre de Lassa est une maladie aiguë virale grave survenant en Afrique de l'Ouest transmise à l'homme par contact direct ou indirect (excréments) avec les rongeurs sauvages ; elle est également transmissible par contact direct ou indirect (liquides biologiques) avec des patients infectés. Elle se traduit par une fièvre, des vomissements, une inflammation ORL et conjonctivale ; dans les cas graves, choc, 'dèmes, hémorragies et troubles divers du SNC. Diagnostic très difficile et très spécialisé. Traitement spécifique, efficace seulement à un stade précoce : ribavirine. Létalité spontanée mal établie (20-50% ').

Divers

Tanzanie. Les autorités commencent à faire un peu d'épidémiologie ; mauvaise nouvelle pour une première étude : la transmission de la filariose lymphatique est intense, touchant 20 à 35% des Tanzaniens, 0,2% développant la maladie. Les régions les plus touchées sont aussi les plus touristiques : la côte, les îles, le pourtour du lac Victoria (AfricaNews).

NDLR. Une bonne raison supplémentaire pour se protéger des piqûres d'insectes. Le tout dans un pays champion régional du choléra : 50.000 cas, 3.000 décès officiels (ECHO).

Diphtérie en Russie-CEI

Communiqué des CDC. Au cours des 10 dernières années, 150.000 cas de diphtérie ont été rapportés, ainsi que plus de 5.000 décès. Les campagnes de vaccination ont réduit l'incidence, mais la transmission continue. L'Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP) recommande fortement que tous les voyageurs se rendant en ex-URSS continuent à être dûment et complètement vaccinés contre la diphtérie, même pour de très courts séjours (CDC).