News

Décembre 2011

Editorial

Dans nos articles scientifiques  de novembre, nous vous avions parlé d’une maladie bien confidentielle, liée à la consommation de « poissons bleus », le scombrotoxisme; ceci à l’occasion d’une épidémie chez des militaires français en poste à Dakar, publiée dans Epidemiology and  Infection. Depuis les langues –ou plutôt les plumes- se sont déliées: on ne compte plus les publications similaires.
   Il est désormais évident que le scombrotoxisme est la maladie transmise par les poissons la plus fréquente partout dans le monde, et constitue un grand problème de santé publique, tout particulièrement là où la chaîne de froid est déficiente.
   L’Institut de Veille Sanitaire a découvert, un peu après nous, l’importance de cette maladie et met à disposition le texte intégral de la publication princeps sur son site www.invs.sante.fr : disponible également sur notre site à cliquer plus rapidement: BEH 45-46/2 - 011
Vous trouverez, sur la page: http://www.astrium.com/scombrotoxisme.html, tout ce qu’il faut savoir sur cette maladie.


Aérien

Nous continuons la rubrique ouverte il y a plusieurs mois sur les gens qui s’envoient en l’air en l’air ou qui en rêvent. Nous leur indiquons qu’il existe une organisation américaine, très select et prestigieuse, qui admet comme membres ceux qui ont eu un rapport sexuel en avion à plus de 9.000 m (5.280 pieds) d’altitude: le Mile High Club. Modalités d’adhésion et conseils pratiques: www.milehighclub.com

Perdus, retardés ou endommagés, ce sont 29,4 millions de bagages de soute qui l’ont été en 2 - 010, soit une augmentation de 6% par rapport à 2009 (SITA). Rappelez bien à vos patients qu’ils ne doivent mettre leurs médicaments en soute que s’ils constituent le double de ceux de leurs bagages à main (Ndlr).

L’aéroport le plus haï du monde par ses passagers ' Roissy CDG (CNNGo).

Parfois certains passagers sont bloqués dans un avion contre leur volonté. Le 16.11, ce fut le contraire: après 9 heures de retard d’un vol Hong-Kong Airlines, 80 passagers ont décidé… de ne pas débarquer, réclamant, pour cesser l’occupation de l’aéronef, un dédommagement pécuniaire conséquent; qu’ils ont fini par obtenir (RTL.be).

 Attention aux vieux ! Un passager taïwanais (Vietnam Airlines), en plein vol, s’est méticuleusement acharné sur une porte de l’appareil, bien décidé à l’ouvrir. Stoppé par le personnel et les passagers terrorisés, il a déclaré qu’il était indécent de lui interdire… l’accès aux toilettes (RTBF).

Chine

Pékin. Mi-décembre, la capitale a connu l’extrême, l’inégalé, dans sa pollution liée aux centrales thermiques à charbon qui l’entourent: la nuit est tombée en plein jour –et pour plusieurs jours- à cause d’un immense nuage noir. Bien sûr fermeture du trafic aérien et des principaux axes routiers, services d’urgences envahis. Les expatriés sont très inquiets, d’autant que les autorités ne font rien. L’ambassade américaine s’est déclarée très inquiète pour la santé de ses ressortissants (AFP).
NDLR. La région de Pékin a doublé l’activité de ses centrales à charbon au cours des dix dernières années, sans en changer la production des polluants: dioxyde de soufre, oxyde nitreux; quant aux particules fines, particulièrement délétères, la norme de diamètre reste PM10 (10µ) alors que le reste du monde développé l’a descendue à PM2,5. Le tout amplifié par la pollution de 5 millions d’automobiles auxquelles se rajoutent 240.000 autres en 2 - 011.
Le touriste devrait être informé que, quasiment en permanence, il doit renoncer à tout effort physique, marcher lentement, si ce n’est rester dans sa chambre d’hôtel fenêtres fermées. Et s’il est bronchopathe, cardiaque, fragile… qu’il aille faire du tourisme ailleurs.

Mali. Communiqué du MAE

Les enlèvements de deux Français à Hombori (Gourma) le 24 novembre et de trois ressortissants européens à Tombouctou (un quatrième ayant été assassiné lors de l’enlèvement) le 25 novembre, ainsi que la présence avérée d’AQMI en forêt de Wagadou, montrent que le contexte sécuritaire est particulièrement dégradé dans la zone sahélo-saharienne. 
La zone située au nord d’une ligne Nioro du Sahel-Mourdhia-Niono-Douentza-Koro est donc formellement déconseillée. Tous les Français qui s’y trouveraient sont invités à la quitter immédiatement et à prendre l’attache du Consulat général de Bamako (223)44 97 58 28. 
Le reste du pays est déconseillé, sauf raisons impératives. Il est à ce titre fortement recommandé aux Français de passage, pour quelque raison impérative que ce soit, y compris professionnelle, de se faire connaître du Consulat général, ou de s’inscrire sur le site Ariane du MAE.
NDLR. Portail Ariane: voir notre rubrique «infos pro» ci-après.

Vaccin hépatite A

Sont désormais inscrites sur la liste des médicaments remboursables aux assurés sociaux les spécialités Havrix® 1440 et Havrix® 720.
En bénéficient: les patients atteints d’hépatopathies chroniques actives notamment dues aux virus de l’hépatite B et C et ceux atteints de mucoviscidose (Assurance Maladie).
NDLR. Il faudrait aussi penser aux enfants de migrants nés en France et retournant en vacances dans leur pays dont les parents n’ont pas une grande élasticité économique, comme l’avaient demandé l’Académie de Médecine et le HCSP: ce sont eux qui importent à leur retour le VHA sur le territoire national. Le remboursement du vaccin serait certes plus coûteux, mais étiologique.

Divers

Cinq millions de personnes se font mordre chaque année par un serpent dans le monde; 125.000 en décèdent. L’Afrique est le continent le plus dangereux: 1 million de morsures, 20.000 décès (Médecine Tropicale).

Que chacun puisse se déplacer librement sur la planète est un droit fondamental. Manifestement la mairie de Paris n’est pas d’accord: Autolib’ est interdit aux conducteurs sous insuline (soit 500.000 Franciliens) qui n’ont pourtant pas plus d’accidents que les autres (AFD).

Encéphalite japonaise. En Inde, en Uttar Pradesh en particulier, l’épidémie s’aggraverait non seulement quantitativement mais aussi qualitativement: la maladie semble durer plus longtemps, être plus grave, plus « viscérale » et entraîner de nombreuses et inattendues insuffisances cardiaques (Indian Express).