News

Décembre 2000

Virus West Nile (suite)

Apparu il y a un an à New York, le virus West Nile s'est propagé avec une vitesse déconcertante. La surveillance aviaire assurée par les CDC vient de révéler que le virus était désormais présent dans 12 états (Connecticut, Delaware, Maryland, Massachusetts, New Hampshire, New Jersey, New York, North Carolina, Pennsylvania, Rhode Island, Vermont, Virginia). D'après les CDC " rien ne peut plus empêcher la dissémination du virus dans l'ensemble des Etats-Unis ".

NDLR. Après l'hiver, dès que les moustiques vont se réveiller, une gigantesque épidémie sera possible, si ce n'est probable. Comme nous l'annoncions dans le dernier numéro de VISA, il est clair que le virus peut se transmettre d'oiseau à oiseau, sans l'intermédiaire des moustiques, et donc aussi bien en hiver qu'en été. Dans quelques mois, les voyageurs qui se rendront aux Etats-Unis devront peut-être prendre des précautions similaires à celles qu'ils adoptent dans les pays tropicaux si toutefois ils persistent à vouloir se rendre dans ce pays. Mais peut-être vaudrait-il mieux qu'il ne restent pas en France car le virus est également présent en Camargue : et il ne respectera pas l'exception culturelle française, pas plus que le nuage de Tchernobyl. Nous n'avons aucune information de la part des autorités sanitaires françaises ; nous en attendons avec impatience et même avec une certaine angoisse.

Ebola en Ouganda : panique régionale

A notre mise sous presse, nous en sommes à plus de 150 décès officiellement déclarés. Jusqu'alors limitée à la région de Gulu, dans le nord du pays, des cas -mortels- se sont déclarés dans le sud-ouest du pays. La panique règne dans les pays voisins : le Kenya a expulsé une délégation ougandaise (137 personnes) qui assistait à Nairobi à une conférence internationale ; d'autres (32), résidant en Angleterre, sont retenus en quarantaine jusqu'à ce qu'ils y soient renvoyés. C'est désormais au tour de la Tanzanie d'adopter des mesures musclées vis-à-vis des Ougandais et sur la frontière : une forte pression populaire exige des mesures maximales

Sources : OMS, PANA, ProMED

Explosion de sida dans les pays ex-communistes

En Europe de l'Est 700.000 personnes vivent aujourd'hui avec le VIH par rapport à 420.000 il y a un an à peine. La situation est particulièrement catastrophique en Russie où le nombre des nouvelles infections en 2000 excède celui de toutes les années précédentes ! (ONUSIDA).

En Chine populaire, on estime qu'il y avait 500.000 cas en 1999, qu'il y en aura 1,2 millions à la fin de l'année 2000 et plus de 10 millions en 2 - 010 (OMS, Lancet).

Hépatite B : mise en garde du GAMM

Le Groupe des Assurances Mutuelles Médicales (Sou Médical, MACSF) met en garde ses médecins adhérents contre les risques que peuvent entraîner les rumeurs non fondées concernant la vaccination contre l'hépatite B.

Toute hépatopathie aiguë ou chronique due au virus B pourrait faire mettre en cause la responsabilité du médecin traitant, dès lors que celui-ci ne pourrait pas apporter la preuve qu'il a informé son patient des recommandations du Comité Technique des Vaccinations et qu'il ne s'est incliné que devant un refus catégorique et réitéré de sa part.

En revanche, il est difficile d'imaginer la condamnation d'un médecin pour une complication telle qu'une affection démyélinisante du système nerveux central attribuée à une vaccination contre l'hépatite B, alors qu'il n'existe aucune publication scientifique démontrant un lien de causalité entre ces deux évènements.

GAMM. Gamm infos. 2000 ; 14 : 4

NDLR. Que ce soit dans le Calendrier vaccinal ou dans les indications des AMM des vaccins, la vaccination hépatite B est formellement recommandée aux voyageurs se rendant en zone d'endémie moyenne ou élevée. Le message est bien passé : au cours de la dernière décennie la couverture vaccinale de ces voyageurs a quadruplé (IDEEP/ADPVAC) ; mais il reste encore un tiers de voyageurs tropicaux français non vaccinés contre l'hépatite B.

Divers, amusants, navrants ou sympathiques

- Tous les huit ans une épidémie d'hépatite A s'abat sur Salt Lake City : personne ne sait pourquoi ni comment (Pediatrics.org).

- Si un Américain attrape une maladie tropicale, il aura de grosses difficultés à se faire soigner : la plupart des médicaments antiparasitaires ont disparu du marché américain. La cause : marché trop étroit, marges insuffisantes : les producteurs ne produisent plus, les importateurs n'importent plus (Am. Soc. Trop. Med. Hyg.).

- Les maladies véhiculées par l'eau sont chaque année responsables de 20 millions de décès dans le monde, dont un million en Europe (OMS).

- Se nourrir en Grèce est très sain sur le plan cardiovasculaire. Mais aller dans un restaurant grec hors de ce pays ne présente aucun intérêt : le restaurateur s'adapte semble-t-il aux m'urs locales et sert des aliments " qui contiennent autant de graisses saturées qu'un cheeseburger " (Nutrition Action Health Letter)

- Grâce à des campagnes de vaccination soutenues, la région Pacifique Ouest vient d'être déclarée officiellement exempte de poliomyélite (OMS).