News

Avril 2001

Méningite cérébrospinale en Afrique

C'était malheureusement prévisible: l'épidémie de méningococcies continue inexorablement de s'étendre, d'est en ouest. Voici les statistiques officielles (OMS) à notre mise sous presse :

Bénin. 4000 cas, 200 décès.
Burkina Faso. sans doute déjà 800 décès ; la précédente grande épidémie, en 1996, avait tué 4000 personnes.
Cameroun. 2800 cas, 180 décès.
Ethiopie. 3000 cas, 200 décès.
Niger. 3.200 cas, 350 décès ; la maladie menace la capitale Niamey dont la banlieue est déjà fortement atteinte.
Tchad. 3200 cas, 350 décès.

Il semble que l'épidémie ait atteint la Gambie (The Independent) ; si tel est le cas, le Sénégal devrait être également rapidement touché.

La Mecque: le retour

Les autorités sanitaires françaises auraient pu leur dire merci ! Les médecins des centres des vaccinations internationales avaient appris entre Noël et le Jour de l'An qu'il leur fallait vacciner en quelques semaines 18.000 pèlerins contre la méningite cérébrospinale A, C, Y, W135. Ils l'ont fait, et bien semble-t-il puisqu'ils ont épuisé la dotation de vaccin Menomune® sous ATU.

Ceci étant dit, la DGS nous informe que des cas de méningite sont survenus en Grande-Bretagne et en France après le retour des pèlerins. L'attention de tous doit être attirée sur le fait que le vaccin ne confère pas une protection de 100% et n'empêche pas le portage (DGS).

Afrique : attention aux poissons

Les Ghanéens ont repris la méthode de pêche des riverains du lac Victoria : l'empoisonnement par les pesticides ou autres toxiques localement disponibles. Les poissons, le ventre en l'air, sont ramassés, vaguement lavés puis vendus (Ghanaian Chronicle).

En Tanzanie, il est déconseillé de manger du poisson d'eau douce pour une autre raison : l'intoxication mercurielle (syndrome de Minamata) ; les responsables sont les orpailleurs, comme au Brésil et en Guyane française (PANA).

NDLR. Au fait, qu'en est-il des poissons de notre département d'outre-mer '

Attention !

- Cette fois-ci, c'est un Américain qui vient de contracter la maladie du sommeil en Zambie ou en Tanzanie. Ecrivain de son état, il avait séjourné 3 mois dans ces deux pays. C'est le 7ème cas connu parmi des voyageurs en Tanzanie depuis 6 mois (ProMED).

- Polynésie française. La dengue vient de s'installer, avec un important taux d'attaque: un millier de cas en une quinzaine de jours; 36 hospitalisations, dont 11 formes sévères (Institut Malardé).

- La fièvre jaune est désormais bien implantée au Brésil, en particulier dans l'Etat de Minas Gerais: 48 cas en 2 mois (PAHO). En raison de la chute des tarifs aériens, les touristes sont de plus en plus nombreux à se rendre en Amérique du Sud; aucun certificat de vaccination ne leur est demandé à leur arrivée à Rio (NDLR).

Prescrire les antiparasitaires en France: la jungle (2ème partie)

Après avoir tenté de comprendre et d'expliquer les modalités de prescription de l'albendazole (VISA n°38), nous nous essayons au même exercice avec l'ivermectine. Il s'agit d'une molécule fantastique aux modalités de prescription fantasques.

Elle bloque les canaux chlorures glutamate-dépendants qui sont spécifiques des invertébrés: ses applications en parasitologie sont donc extrêmement vastes. L'ivermectine s'est illustrée dans la lutte contre l'onchocercose et sa distribution large aux populations concernées laisse entrevoir la possibilité d'une éradication mondiale.

Il existe deux noms commerciaux de l'ivermectine :

1) Stromectol® : cp à 3mg. Peut être prescrit par tout médecin, délivré par tout pharmacien. Mais les seules indications retenues dans l'AMM sont le traitement de l'anguillulose et de la filariose lymphatique. On sait pourtant que l'ivermectine est extrêmement active sur toutes les filarioses avec microfilarémie, sur des dizaines d'autres parasitoses' et jusqu'à la gale : nous sommes hors AMM : alors on n'en dira pas plus' Stromectol® n'est pas remboursé par l'assurance maladie: les prix en officine sont donc libres : attention donc pour nos patients qui, par définition, ne sont pas très fortunés s'ils ont attrapé ce genre de maladie !'

2) Mectizan® : ce sont également des comprimés à 3mg, identiques au Stromectol®, ayant l'AMM en France, mais qui ne sont disponibles ni en officine ni en pharmacie hospitalière. Mectizan® semble être la marque sous laquelle le produit est offert aux patients africains souffrant d'une filariose. Cette disposition s'étend à la France: les laboratoires MSD cèdent gracieusement les médicaments nécessaires pour une cure de Mectizan® aux patients présentant une onchocercose ou une filariose lymphatique (et en insistant un peu pour une loase, bien que cette parasitose ne fasse pas partie des indications de l'AMM de Mectizan®).
Contact : Directeur Médical Afrique MSD : - 01 30 82 10 00