Decembre 2014

 Dents, bouche et voyage

Les affections bucco-dentaires ont en commun avec les quatre principales catégories de maladie chronique (pathologies cardiovasculaires, cancers, affections respiratoires chroniques et diabète) plusieurs facteurs de risque, dont : mauvaise alimentation, tabagisme, usage nocif de l’alcool et hygiène insuffisante de la bouche (OMS).

Les voyages, de plus en plus fréquents, sont volontiers l’occasion d’un relâchement de la lutte contre ces facteurs de risque.

Rappelons que, dans les pays les plus favorisés, les soins curatifs bucco-dentaires représentent 5 à 10% des dépenses de santé publique.


La consultation de son dentiste, préalablement au voyage, est indispensable

Cette notion n’est pas encore suffisamment passée dans les mœurs en France. Elle est pourtant cruciale. Si le voyageur doit avoir recours à un dentiste en urgence sur son site de destination, selon les cas :

- il devra payer extrêmement cher dans certains pays industrialisés (Etats-Unis par exemple)

- il pourra, dans d’autres, être obligé de se faire soigner par des dentistes qui n’appliquent pas les règles d’hygiène aussi strictement que dans les pays industrialisés : risque de contracter l’hépatite B et d’autres maladies infectieuses dont la transmission a disparu dans les pays industrialisés ; rappelons leur que, dans les pays non industrialisés, 250 millions de personnes souffrent d’une hépatite B chronique et que 780.000 personnes en meurent chaque année dans le monde (OMS).

D’autre part une dent mal obturée peut devenir un calvaire, en particulier lors de la dépressurisation (avion), en plongée. Le patient cherchera alors un recours local, périlleux dans certains pays.

Brosse à dents, fil dentaire

- La brosse à dent est bien sûr emportée par le voyageur. Voyageur qui doit savoir que l’humidité favorise la prolifération des bactéries, lesquelles attaquent l’émail et les gencives. Elle est souvent mise dans un étui de voyage : attention ! Celui-ci doit comporter des trous pour l’indispensable ventilation ; la brosse à dents qui y sera insérée devra être aussi sèche que possible et l’étui régulièrement lavé et séché. La brosse sera sortie de l’étui dès l’arrivée à l’hôtel et n’y sera remise qu’au départ.

- Emporter avec soi (toujours accessible, y compris en cabine) et utiliser du fil dentaire en complément de tout brossage.

- Acheter avant le départ la quantité nécessaire de dentifrice : dans certaines zones, les dentifrices peuvent être rares et de qualité incertaine, souvent importés de Chine: Liste des dentifrices présentant des non conformités

(Si l’on manque de dentifrice, le brossage doit quand même être pratiqué, à l’eau ; si l’eau est de qualité incertaine, utiliser de l’eau industrielle en bouteille).

- A la fin du brossage des dents, brosser doucement la langue, les gencives et l’intérieur des joues pour en chasser les bactéries.

Chewing gums

Leur intérêt bucco-dentaire est important.

- Bien sûr s’ils ne comportent pas de sucre, et sont seulement édulcorés au xylitol.

- Il favorisent la production de salive, salive qui a d’importantes qualités nettoyantes, qui élimine les débris alimentaires et a des propriétés anti-bactériennes (dans les maladies qui s’accompagne d’asialie -arrêt de la sécrétion salivaire- l’état dentaire devient catastrophique).

Alimentation

Si les mesures ci-dessus sont appliquées, l’alimentation, quelle qu’elle soit, a peu de raisons d’être bridée. Les bonbons et autres friandises sucrées sont autorisées, mais sans les multiplier tout au cours de la journée.

Boire du thé vert est particulièrement recommandé (sans ajouter de sucre bien sûr). Le thé vert est un puissant anti-oxydant et détruit les bactéries qui causent des caries.

Le chocolat, parfois merveilleux dans certains pays, contient des polyphénols qui luttent activement contre le développement des bactéries. Préférer bien sûr ceux qui ne contiennent pas trop de sucre.

Chaque prise alimentaire doit (devrait) être suivie d’un brossage des dents ; chewing gum à défaut.

En cas d'incident imprévu, il est possible de trouver une solution temporaire avec un kit de première urgence conçu par un chirurgien dentiste Français, homologué et fabriqué en France !

Tous droits réservés pour tous pays.