Fiches Pays

Jamaïque (JM)

Risques Santé et Sécurité

La Jamaïque n'est pas un pays à risque « tropical » élevé. De plus le système de santé est relativement correct. Souscrire néanmoins une assistance internationale. Diarrhée du voyageur fréquente, nombreux problèmes liés à la sanitation (ex : 12 touristes atteints d'angiostrongylose -méningite à éosinophile- après consommation de salade contaminée en 2000) ; pas de choléra dans les Caraïbes. Peu de parasitoses tropicales : pas de bilharzioses, filarioses, leishmanioses ni trypanosomiases. Dengue : épidémie toujours possible (risque régional relativement élevé). Fin 2006, apparition de cas de paludisme à P. falciparum. Evolution imprévisible : se renseigner avant tout départ dans ce pays. IST et Sida fréquents ; grande tolérance hétérosexuelle (homosexuelle, bien moindre...). Bouffées épidémiques de syphilis souvent signalées. Mer : plages de pierres fines, lagon. Plongée : coraux, petits requins habituellement inoffensifs, oursins, vives, cônes. Kingston est considérée comme dangereuse, avec plusieurs quartiers à risque criminel. Taux d'agressions et vols divers dans les zones touristiques, plages etc, équivalent à ceux rencontrés dans la région. Conduite à gauche ; respecter les limites de vitesses (basses). Conducteurs indisciplinés. Eviter les déplacements nocturnes. Drogues : attention aux champignons hallucinogènes parfois servis à son insu. Lois et répression sévères contre les Occidentaux ; fortes amendes, emprisonnement possibles (aéroports équipés de détecteurs efficaces).

Vous trouverez sur notre boutique tous les produits utiles pour votre santé, votre sécurité et votre confort.

 

Données générales

Capitale (administrative) Kingston (KIN), 0,650 M hab.
Altitude maximale 2.256 m
Superficie 10.991 km²
Côtes 1.022 km
Tourisme Mise à jour
PNB/hab PNB/hab
Monnaie Dollar jamaïque (JMD) Consulter le taux de change
Description du climat [18°15 N, 77°30 W]. Climat tropical humide et chaud plus tempéré dans l'intérieur ; cyclones et ouragans de juillet à novembre. Moy. à KIN : min 23°C (janvier), max. 34°C (août)
Recours sanitaires Pas de médecins français en activité ; appeler le médecin de l'ambassade si urgence (tél. perso : 926 54 83 ou consulat au 978 02 10). Contracter une assurance de rapatriement sanitaire.
Langues Anglais
patois créole de consonance anglaise
Décalage horaire -6h (heure d'hiver)
Vol Paris-KIN 12h

Données consulaires

Formalités d'entrée

Justificatifs d'identité et de voyageConditions supplémentaires
Passeport Valide avec visa pour tout séjour supérieur 1 mois.

Consulter la mise à jour

Ambassade:

60, avenue Foch - 75116 Paris, Tél : - 01 45 00 62 25, Fax : - 01 45 00 20 63

Représentation(s) diplomatique(s) dans le pays : France (FR)

KINGSTON Ambassade
Adresse 13, Hillcrest Avenue - Kingston 6
Tél 1 [876] 978 02 10
Fax 1 [876] 927 49 98
Adresse web http://www.ambafrance-jm.org/

Données sanitaires et sécurité

Vaccinations

Obligatoire(s) Aucun
Universelle(s) Tétanos, Diphtérie, Poliomyélite, Coqueluche, Hépatite B
Spécifique(s) au pays Typhoïde, Hépatite A
Éventuelle(s) Aucun

 

Protections spécifiques

  • Paludisme

Pas de paludisme : mais fin 2006, apparition de cas de paludisme à P. falciparum. à Kingston. Evolution imprévisible.
Pas de carte disponible à ce jour. Protection contre les moustiques

Tableau récapitulatif des principaux risques Santé

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Rage Pas de rage animale Nul a priori 0 a priori.
Fièvre jaune Absence Nul 0
Paludisme Nulle ou virtuel, mais petites résurgences régulières Nul ou virtuel Protections contre les moustiques.
VIH et autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) Consulter mise à jour Contacts sexuels, sang Respect des règles universelles de protection contre les infections sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Dengue Epidémies rares mais possibles Selon période Protections contres les moustiques.
Hépatite B 2-5% porteurs AgHBs Idem VIH Vaccination ; respect des règles universelles de protection contre les maladies sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Typhoïde et Hépatite A Séroprévalence VHA > 50% Omniprésent ; typhoïde risque faible Vaccinations ; hygiène alimentaire, cuire ses aliments et vérifier leurs origines.
Parasitoses intestinales Amibes, ascaris, anguillules etc Boues, aliments contaminés Hygiène des aliments et boissons, hygiène générale.
Leptospirose Problème de santé publique Contacts eaux polluées, rats Éviter tous contacts avec l'eau douce et ne pas boire d'eau non traitée.
Larva migrans cutanée Signalée chez des touristes Augmentation avec contacts chiens ( plages souillées par déjections) Plages : tongues et nattes. Les serviettes n'empêchent pas la pénétration des larves de parasites. Eviter les plages fréquentées par des chiens.
Ciguatera ( ou ichtyosarcotoxisme ou "gratte") Consommation poissons Comme dans toutes les Antilles Prendre l'avis des habitants avant de consommer un poisson pêché. Restaurants : pas de problème.

Les risques suivants, bien que parfois présents, sont principalement destinés à l'information du professionnel de santé.

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Virus T-Lymphotropique Humain (HTLV1) cas autochtones Très faible Précautions lors des rapports sexuels et éviter les donneurs de sang infectés.

Sources: OMS, CDC, MAE, Foreign Office, US Consulate, Gideon, IDEEP, ProMED, J Travel Med.

Tous droits réservés pour tous pays.