Fiches Pays

Haïti (HT)

 

Risques Santé et Sécurité

Le risque sanitaire général est l'un des plus élevés des Caraïbes. Ne pas boire d'eau du robinet. Ne pas manger des fruits de l'ackée, responsable de plusieurs intoxications gravissimes (hypoglycémies) ; nombreux mancenilliers (arbuste dont le contact et les fruits sont très toxiques). Diarrhée du voyageur très fréquente. Transmission hydrique de nombreux germes pathogènes (ETEC, amibes, shigelles etc). Mer. Ciguatera (se renseigner avant de consommer un poisson), méduses, coraux. Larva migrans répandue sur toutes plages. Plongée : appeler le 919-684-8111 pour connaître la liste des caissons de décompression en fonctionnement. Conditions générales de sécurité très préoccupantes (le Ministère des Affaires Etrangères déconseille tout séjour dans le pays, « sauf raison professionnelle impérative »), exacerbations imprévisibles des violences politiques, enlèvements en pleine expansion : ne pas se promener seul, ne pas circuler la nuit, ne pas susciter de convoitises, ne pas opposer de résistance en cas d'agression à main armée etc. En pratique il n'y a pas de sites protégés dans le pays. Routes très dangereuses (conduite en théorie à droite mais nombreux conducteurs ignorant le code de la route), signalisation inadaptée, véhicules délabrés, forts embouteillages urbains. Drogues : répression sévère, amendes lourdes et/ou emprisonnement.


Vous trouverez sur notre boutique tous les produits utiles pour votre santé, votre sécurité et votre confort.

 

Données générales

Capitale (administrative) Port-au-Prince (PAP), 2 M hab.
Altitude maximale 2.680 m
Superficie 27.750 km²
Côtes 190 km
Frontières République dominicaine
Tourisme Mise à jour
PNB/hab PNB/hab
Monnaie Gourde (HTG) Consulter le taux de change
Description du climat [19°00 N, 72°25 O]. Climat tropical, semi-aride sur les hauteurs à l'Est. Pluies d'avril à juin puis octobre-novembre, ouragans de juin à nov. Températures : peu de variations saisonnières : moy. des max 34°C (juillet), des minima 20°C (janvier).
Recours sanitaires Pas de secours routiers, hôpitaux loin des normes européennes même à PAP, médecins à régler immédiatement : ne pas hésiter à appeler les services diplomatiques. Contracter une assurance assistance rapatriement sanitaire (Antilles françaises proches).
Langues Français
Créole
Décalage horaire -7h (Heure d'hiver)
Vol Paris-PAP 16h

Données consulaires

Formalités d'entrée

Justificatifs d'identité et de voyageConditions supplémentaires
Passeport Valide avec visa pouvant être obtenu à l'arrivée (sauf nouvelles dispositions).

Consulter la mise à jour

Ambassade:

10, rue Théodule Ribot - 75 - 017 Paris, Tél : - 01.47.63.47.78, Fax : - 01.42.27.02.05

Représentation(s) diplomatique(s) dans le pays : France (FR)

Port-au-Prince Ambassade
Adresse 51 place des Héros de l'Indépendance - BP 312 - Port au Prince
Tél [509] 222 09 51 à 53
Fax [509] 223 84 20
Adresse web http://www.ambafrance-ht.org

Données sanitaires et sécurité

Vaccinations

Obligatoire(s) Aucun
Universelle(s) Tétanos, Diphtérie, Poliomyélite, Coqueluche, Hépatite B
Spécifique(s) au pays Typhoïde, Hépatite A
Éventuelle(s) Choléra, Rage, Méningite à méningocoque ACYW135

 

Protections spécifiques

  • Paludisme

Paludisme à P. falciparum :  zone 1. Prophylaxie : Prévention médicamenteuse ZONE 1

Protection contre les moustiques

 Voir la carte de répartition du paludisme

Tableau récapitulatif des principaux risques Santé

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Choléra Gravissime épidémie depuis oct 2 - 010 Vaccination (Dukoral®) personnels de santé et humanitaires Hygiène alimentaire.
Rage Cas humains sporadiques Morsure animale (chiens++) Vaccination préventive recommandée en cas de séjours ruraux ou prolongés (expatriés et leurs enfants) ou mettant le voyageur en contact professionnel avec des animaux. Hors ce cas, éviter tous contacts animaux.
Fièvre jaune ou amarile 0 0 0
Paludisme P. falciparum : Gros Morne, Hinche, Maissade, Chantal et Jacmel ++ mais partout présent Foyers surtout ruraux Chimioprophylaxie, Protection contre les moustiques.
VIH et autres Infections Sexuellement Transmissibles (IST) Consulter mise à jour Contacts sexuels, sang Respecter les règles universelles de protection contre les infections sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Dengue Endémo-épidémique, côtier surtout (zones peuplées) Augmentation si épidémie (urbaines ++) Protections contres les moustiques.
Hépatite B Zone OMS de forte prévalence Idem VIH Vaccination ; respect des règles universelles de protection contre les maladies sexuellement transmissibles (préservatifs ...).
Typhoïde et Hépatite A Hyperendémiques Omniprésent « maladies des mains sales » Vaccinations; hygiène alimentaire, cuire ses aliments et vérifier leurs origines.
Bilharzioses ou schistosomiases (urinaire et intestinale) A priori absentes Virtuel ou nul. 0
Parasitoses intestinales Amibes, Giardia, anguillules... Péril fécal Hygiène des aliments et boissons, hygiène générale

Les risques suivants, bien que parfois présents, sont principalement destinés à l'information du professionnel de santé.

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Brucellose Signalée localement Laits et dérivés non industriels Ne consommer de produits laitiers que pasteurisés.
Leptospirose Forte prévalence régionale Risque mal évalué à Haïti Éviter tous contacts avec l'eau douce et ne pas boire d'eau non traitée.
Filariose lymphatique (ou éléphantiasis), onchocercose Foyers (F. lymphatiques) Faible (rares foyers côtiers) Protections contre les moustiques

Sources: OMS, CDC, MAE, Foreign Office, US Consulate, Gideon, IDEEP, ProMED, J Travel Med.

Tous droits réservés pour tous pays.