Fiches Pays

  Bahamas (BS)

Risques Santé et Sécurité

Pas de danger sanitaire important aux Bahamas. Diarrhée du voyageur fréquente, recrudescence possible de diarrhées bactériennes après un cyclone. Ne pas consommer de fruits et végétaux crus tels quels (peel it, boil it or forget it). Dengue: épidémies en 1998 puis 2003; nouvel épisode en juillet 2 - 011, avec plus de 7000 cas. Hors épidémie, des cas sporadiques sont assez rarement rapportés. Forte prévalence du VIH. Cas signalés d’infection à Vibrio parahemolyticus par ingestion de conques crues, à éviter. Ciguatera: cas groupés signalés, éviter en particulier toute consommation de barracuda et de poissons exotiques mal identifiés; ichtyotoxines thermostables, non détruites par la cuisson. Accidents de scooters des mers, jets-skis et autres fréquents, pratique déconseillée aux débutants. Pêche régulée et surveillée (pénalités pour pêche de langouste hors saison). Plongée aux requins (sharkfeeding) à pratiquer avec précaution. Vendeurs de rue: attention aux produits à base de lait non pasteurisé (crèmes glacées). Violences urbaines en recrudescence depuis 2009 (groupes de touristes dépouillés sous la menace d’armes à feu); pickpockets nombreux et actifs. Plus fort taux de viols des Caraïbes en 2007: ne pas sortir seule la nuit, même à NAS. Chasse sévèrement régulée, nombreuses espèces protégées dont oiseaux et reptiles, lourdes peines pour les contrevenants. Circulation à gauche, embouteillages massifs fréquents, conducteurs parfois agressifs. Risque terroriste bas. Drogues: souvent proposées, lourdes peines.

Vous trouverez sur notre boutique tous les produits utiles pour votre santé, votre sécurité et votre confort.

 

Données générales

Capitale (administrative) Nassau (NAS), 25°04 N, 77 °19 O. 248.000 habitants (2009)
Altitude maximale Mont Alvernia sur Cat Island 63 m
Superficie 13.880 km2
Côtes 3.542  km
Frontières Pas de frontières terrestres
Tourisme Mise à jour
PNB/hab PNB/hab
Monnaie Dollar Bahamas (BSD) Consulter le taux de change
Description du climat Climat tropical soumis à l’influence du Gulf Stream. Ouragans et tempêtes tropicales parfois dévastateurs (saison des ouragans de juin à octobre). Températures: moyenne des max: 32°C (août), mini: 16,7°C (janvier). Pluviométrie de 40 (février) à plus de 230 mm (juillet).
Recours sanitaires Recours de qualité à NAS et Freeport mais très onéreux avec paiement immédiat. Nombreux médecins formés aux Etats-Unis et au Canada. Urgences de qualité au Princess Margaret Hospital, avec service d’ambulances au 312-2221. Pharmacies à NAS et Freeport, certaines îles dépourvues. Chambre de décompression au Lyford Cay Hospital (242-362-4400). Il est impératif de contracter une assurance assistance de rapatriement sanitaire.
Langues Anglais (officiel), créole surtout chez les immigrants haïtiens
Décalage horaire  -7  heures (été)
Vol Paris-NAS # 10h 30  (7.350 km)

Données consulaires 

Formalités d'entrée

Justificatifs d'identité et de voyageConditions supplémentaires
Passeport valide au moins 6 mois après le retour; pas de visa pour un séjour de moins de 3 mois Tout transit par les Etats-Unis impose  sa réglementation (visa électronique, ESTA)


Consulter la mise à jour


Ambassade:

10 Chesterfield Street, Londres WIJ 5JL, Tél: 00.44.207.408.44.88 - Fax: 00.44.207.499.99.37

Consulat honoraire:

5, rue de Beaune 75007 Paris, Tél: - 01.42.86.03.60 - 01.42.86.03.60

Représentation(s) diplomatique(s) dans le pays : France (FR)

Ambassade et consulat
Adresse 13, Hillcrest Avenue - Kingston 6, Jamaïque
Tél 1 [876] 946 40 00
Adresse web http://www.ambafrance-jm-bm.org
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Consulat honoraire à Nassau: tel (1-242) 356 76 51
Consulat général de Miami: tel (1-305) 403 41 50(1-305) 403 41 50

Données sanitaires et sécurité

Vaccinations

Obligatoire(s) 0 (Aucun vaccin n’est administrativement exigé)
Universelle(s) Diphtérie Tétanos Polio Coqueluche, Hépatite B
Spécifique(s) au pays Hépatites A (risque modéré)
Éventuelle(s) Grippe, rougeole-oreillons-rubéole

Protection contre le paludisme:

Epidémie en 2006 à Great Exuma, 4 touristes concernés ; cas sporadiques les années suivantes. En pratique une prophylaxie n’est habituellement pas recommandée, mais il importe de vérifier l’absence d’alerte avant un déplacement (1 cas en mars 2 - 012 signalé par les CDC, sans conséquence de prévention).

Protection contre les moustiques.

Tableau récapitulatif des principaux risques Santé

MaladiePrésenceRisquesPrévention
Paludisme "épidémies" rares mais possibles Nul (faible) sauf exception 0 sauf alerte (chimioprophylaxie)
Dengue Epidémies possibles Nul (sauf épidémie, peu fréquentes) Protection moustiques
VIH et MST Consulter mise à jour Contacts sexuels, sang Règles universelles
Hépatite B Séroprévalence faible Idem VIH Vaccin
Hépatite A
& typhoïde
Peu de cas de typhoïde, hépatite A possible hors NAS ou Freeport Imprévisible
(maladies des mains sales)
Vaccins spécifiques
(Hépatite A surtout)
Parasitoses Rurales, sans particularité (cas d’amibiase signalés) Faible Hygiène alimentaire et générale

Sources: OMS, CDC, MAE, Foreign Office, US Consulate, Gideon, IDEEP, ProMED, J Travel Med.

Tous droits réservés pour tous pays.