Fiches Maladies

Fièvre jaune 2012

Ci-dessus, la dernière carte de l’OMS de la répartition mondiale de la fièvre jaune. Les fonctionnaires internationaux ont fait un méticuleux travail de recueil épidémiologique de terrain.

Les anciennes cartes montraient deux blocs jaunes limités par deux traits horizontaux : 15° lat nord et 15° lat sud pour l’Afrique, canal de Panama et 15° lat sud pour l’Amérique. Il est désormais possible de travailler un peu plus en finesse. On évitera de vacciner un voyageur se rendant à Belém, en insistant sur celui qui, dans le même pays, visitera les chutes d’Iguazu. On prendra acte qu’un voyageur se rendant sur la côte est de l’Amérique du sud ne court aucun risque dans une très large latitude. En pratique médicale quotidienne, éviter un vaccin inutile, c’est promouvoir un vaccin utile !

On remarquera que l’amplitude géographique de la fièvre jaune se réduit : sans doute grâce (ou plutôt à cause) de la déforestation. Quand il n’y aura plus de forêt tropicale et que les singes cercopithèques auront disparu, il n’y aura plus de fièvre jaune…