Fiches Maladies

Diphtérie

La diphtérie est une toxiinfection liée à Corynebacterium diphteriae, bacille à Gram positif.

Diphtérie

  • rouge : Epidémies récentes
  • jaune : Epidémies récentes
  • orange : Epidémies déjà recensées
  • noir : Zone immunisée

Transmission

  • Inter-humaine (strictement)
  • Par voie aérienne : promiscuité, conditions de vie précaires sont d’importants facteurs de risque
  • Grâce à la vaccination, la diphtérie ne se transmet quasiment plus dans les pays industrialisés (cas sporadiques, toujours très graves, dans des communautés ou sectes refusant les vaccins).

Répartition mondiale

  • Il y a transmission de la diphtérie, y compris aux voyageurs non vaccinés, dans tous les pays :
    • qui n'assurent pas une couverture vaccinale correcte de leur population
    • à faible PNB par habitant
    • où règnent promiscuité, insalubrité, pauvreté, malnutrition...
  • Un pays qui voit se relâcher sa politique vaccinale est victime automatique d'épidémies de diphtérie (pays de l'ex-URSS dans les années 1990) : "cette épidémie vient rappeler les dangers auxquels on s'expose en laissant les taux de vaccination s'abaisser dans une communauté" (OMS).
  • Ces explosions épidémiques des pays de l'ex-URSS ne doivent pas faire oublier que la maladie sévit de manière endémique ou endémo-épidémique dans la plupart des pays en développement.

Létalité

Entre 10 et 30% selon les études et les pays

Diagnostic

  • Typiquement, angine à fausses membranes (diagnostic différentiel, beaucoup plus fréquent : mononucléose infectieuse) blanchâtres, extensives, avec adénopathies sous-angulo-maxillaires.
  • Fièvre variable.
  • Nombreuses formes atypiques.

Complications

  • Obstruction respiratoire (croup)
  • Paralysie du voile du palais
  • Myocardite
  • Polyradiculonévrite
  • Hémorragies
  • Insuffisance rénale.

Confirmation (en urgence)

  • Examen bactériologique direct de l'écouvillonnage des fausses membranes
  • Ensemencement sur milieu de Loëffler
  • Identification de la toxine.

Traitement curatif

En réanimation spécialisée :

  • restauration des fonctions vitales
  • immobilisation au lit
  • sérum antitoxinique
  • antibiothérapie (pénicilline)
  • puis vaccinothérapie.

Vaccination préventive

  • Seule mesure de prévention individuelle efficace.
  • Primo-vaccination : 3 injections à un mois d'intervalle
  • Rappels :
    • décennaux, toute la vie, recommandés universellement
    • dans tous les pays qui le peuvent, simultanés avec tétanos, poliomyélite et coqueluche
    • impératifs pour les voyageurs dans les pays à risque : Repevax®, Boostrix®tetra

Tous droits réservés pour tous pays.